Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 mars 2014 3 19 /03 /mars /2014 14:14

Il y a des périodes dans l'année où aller à la pêche est un défi, mes week-end sont chargés d'anniversaires où autres sorties, les moyens financiers sont au plus bas à cause d'imprévus, en plus, juste pour que le moral en prenne un petit coup il fait très beau. Vous avez vu le temps ? Non mais on se fout de qui ici ? Il y a un mois j'étais tout dispo pour passer la nuit entière au bord de l'eau, la météo à été épouvantable rien ne m'a été épargné. Là je ne suis plus disponible régulièrement et d'un coup la météo sort le grand jeu. Voilà une situation de très beau temps presque étrange vu ce qu'on s'est tous mangé les mois passés... 

Magré tout nous avons été assez nombreux à profiter de cette mane météorologique pour avoir une certaine continuité dans la prise des poissons. Il est vrai qu'il n'y a pas eu de grands vides entre chaques prises par contre, avec ce petit boulversement tout à fait inatendu cela a permis de garder les daurades assez près du bord. Ce que nous n'avons pas bien compris c'est l'alimentation de nos chère demoiselles dorées, elles se jettent sur un bibi le Lundi et pas le Mardi, elles dégustent les cordelles le Mercredi pour se finir au Rimini le week-end. Non pas que je me plaigne mais quand même il faut avoir un bol de tout les diables pour avoir le bon appât au bon moment parce qu'il faut bien le dire, elles sont ultra sélective et elles mangent du bout des lèvres. Mais ce que j'ai compris c'est que celui qui se fige sur un poste et qu'il n'en bouge pas de l'année se voue à une autoroute d'incertitudes, le maître mot c'est bouger, essayer, tester.

Ce qui m'est arrivé hier soir c'est que je n'ai pas imédiatement capté que j'était en présence de nombreuses daurades, les touches que j'ai eu coup sur coup ressemblaient plus à des tirettes de petits poissons qu'à autre chose. J'ai cru que les petits sars étaient de sortie mais au fond, même petits ils font de belles touches ordinairement alors pourquoi ces tirettes ? La lumière s'allume soudain au grenier...

Ce soir j'ai deux ingrédients incontournables comme appâts ce qui va me permettre de prendre la température sous les eaux ultra calmes. Normalement ce genre de conditions ne sont pas bonnes pour la pêche car depuis bien longtemps nous avons que si elles chipotent par mer agitée, les daurades se méfient encore plus quand tout est calme. Vous me direz alors pourquoi se plaindre des semaines passées alors ? En fait ce qui est désolant c'est ce fameux tout ou rien, soit il y a un vent à arracher les stikers sur les blank de la canne soit, le vent est totalement absent. Ce qu'il faudrait c'est un petit vent juste pour agiter un peu l'eau, un coéficient de marée important, une lune montante et que cela tombe un jour où je suis libre. Ouai bon je sait ça fait beaucoup mais on peut toujours rêver...

Pour l'heure je suis en train d'essuyer une rafale de tirettes minuscules qui me démunisent un peu, à chaque fois je retrouve mon bibi dans un état pas possible il est mâchouillé à en devenir de la dentelle, le pire c'est que je ne suis pas sûr que cela soit des petits poissons qui tiraillent ainsi. Nous avons tous remarqué qu'a 90%, au plus la daurade est grosse au plus la touche est fine, au plus le sparidé est modeste et au plus la touche est franche, va comprendre...Du coup j'ai un peu des doutes sur ces tirettes énervantes. Mais à la faveur d'un petit loupé dans le mâchouillage d'une blanquette je prends ma ligne et j'envoie un bon ferrage, voilà, il est 11 heures du soir et je vais prendre mon premier poisson. Ce n'est pas un monstre mais vu l'époque de l'année, que je suis arrivé à 22 heures et que j'ai dû marcher rapidement pour atteindre mon poste lointain je suis content.

 A peine croyable...

Rapidement je vais pouvoir en prendre un autre dans le même style mais je doit me grouiller car le passage est là, si je le laisse passer sans rien faire je n'aurais pas de deuxième chance.

Manifestement vu les fines touchettes il va falloir jouer super méga fin, je pense que la lune qui monte y est pour quelque chose, j'ai décidé de tenter le tout pour le tout et d'envoyer du fluoro en 18 centièmes et de mettre du 4 Gamakatsu dans un bibi. Je vais ligaturer un peu plus les bibis pour les rendre plus fins et abandonner le mouron car à chaque fois je sort un sar que je ne peut pas garder.

 A peine croyable...

Je pense que le montage ultra fin va payer, il y a un poisson qui est en train de tester au plus fin possible si le bibi qui "jute" entre ses dents ne représente pas un danger pour lui. Je suis très concentré sur ce que je vais faire, il ne faut pas perdre le fil car il est nécessaire de capter avec le scion et l'écureuil ce que le poisson est en train de faire. Bon, je sait bien qu'il faut être soit passioné soit fou pour décrire ce genre de choses mais moi, j'en suis là...

Hé hé, j'ai compris sa manoeuvre, en fait elle vient de se piquer quelque part car le scion donne de petits coups secs désespérés à la place de tirées langoureuses, du coup à la place de ferrer comme un fada moi aussi je teste si le poisson est au bout. Par brèves tirées je saisi l'occasion de prendre le dessus, en un instant ma prise est foutue, elle va essayer par tous les moyens de se libérer de cet hameçon planté dans un endroit qui ne lui fait pas trop mal, je comprends ça car elle bataille ferme. Je doit me munir du salabre qui est à ma portée, d'une main je la contrôle et de l'autre je l'enfourne dans les mailles à la faveur d'une mince vague,, vu la hauteur c'est une bel exploit qui met les épaules à rude épreuve.

 A peine croyable...

Le reste ne sera qu'une longue attente, j'ai beau changer régulièrement mes appâts et de rester sur le pont rien n'y fera, même si je sait que mon ver est posté de manière idéale le poisson est passé, je vais bricoler quelques merdouilles de sars qui ne seront pas gardées mais globalement ma pêche est faite. 

Vers trois heures la puissante rosée du matin arrive poussée par le vent qui s'énerve, la messe est dite je remballe, j'ai encore une bonne marche qui m'attends, un retour au coeur de Marseille pour rejoindre l'autoroute. Malgré tout c'est un bon moment où il m'a fallu une énergie considérable pour trouver le bon crénau, la bonne formule pour ne pas céder à la précipitation et les bons conseils de Stef pour trouver enfin une fenêtre de réussite à toutes nos sorties. Vu la saison, les conditions déroutantes, je trouver que par rapport à l'année dernière où nous étions en pleine débacle, le résultat est à peine croyable...

Bises les gars, on se revoit Samedi car il y a beaucoup de bonnes choses qui arrivent pour nous tous, on vous en dira plus.

 A peine croyable...

Partager cet article

Repost 0
Construit et imaginé par RORO, GREG, MARCO, GEGE. - dans pêche au bord de l'eau. sport
commenter cet article

commentaires

steph 20/03/2014 19:35

salut a toute l'equipe.bravo rolland!!! 18cteme oulala...ca ose! les poissons commence a rentrer! ce week end vent de sud + pluie =gros poissons!!tout le monde a la peche ce week end!!! biz a toute l'equipe et felicitation roro!!!

alainpaddy 20/03/2014 09:52

La chance ne sourit qu'aux audacieux !! il faut oser !!

renaud 19/03/2014 17:01

Eh oui, il y a des daurades de partout ... et moins je suis coincé à la maison pour raison familiale ou autres .... ce ne sont pas les raisons qui manquent pour ne pas aller à la pèche, je suis dégouté !!!
Quand enfin j'arrive a trouver un créneau, soit c'est tempête soit ya pas un poisson.
Bravo pour cette belle pêche mon Roro (18/100 il fallait le tenter, joli coup de poker), heureusement que tes articles sont là, cela me permet de rester un peu connecté au monde de la pêche.
Bise a tous.

Jm 19/03/2014 18:10

Ce stef il a toujours de bon conseil 18/100 chapeau il faut le sortir le poisson roro pour la boîte j ai un 11/43 si tu vois ce que je veux dire non je rigole. Bise

renaud 19/03/2014 17:24

Merci de me remonter le moral mon ami.
Je suis d'accord av toi, meme si je suis tjs un peu rétissant a pécher très fin, les résultats prouvent que tu as raison. C'est juste pour l'hypothétique poisson trophé que j'ai peur de perdre.
Bise.

RORO 19/03/2014 17:12

Salut mon Reno, bon de toute façon tu ne te pose pas de questions, dès que tu peux tu sais que je suis heureux de pêcher avec toi.
En ce qui concerne le fil en 18 je crois qu'il faut tenter ça pour que le poisson ne voit rien venir, je te promet que dès que tu mets du 25 y'a plus de touches, en plus le poste que j'ai pris on peut faire ça car il n'y a pas de roches et beaucoup d'eau.
Bises Mon Reno.

  • : Daurades, Sars, Pageots, Loup, calmars, seiches. Surfcasting, calanques de Marseille. Cuisine. Respect de la nature.
  • Daurades, Sars, Pageots, Loup, calmars, seiches. Surfcasting, calanques de Marseille. Cuisine. Respect de la nature.
  • : C'est l'histoire d'une poignée de gars qui rôdent les sentiers des calanques de Marseille, avec son lot de réussite, de déception face aux filets de pêcheurs, de la saleté laissé sans vergogne. Ici on montre tout et on vous dit tout !
  • Contact

Roro.

  • RORO, GREG, MARCO, GEGE.
  • Quand la nuit tombe nos esprits s'éveillent, qu'importe le temps  ou les saisons il n'y a pas de poissons à l'abri de nos cannes à pêche...  Aventures de pieds nickelés garanti...
  • Quand la nuit tombe nos esprits s'éveillent, qu'importe le temps ou les saisons il n'y a pas de poissons à l'abri de nos cannes à pêche... Aventures de pieds nickelés garanti...

Pour contacter SILVERPECHE.

                Depuis Votre Messagerie notre adresse est: 

                              silverpeche@gmail.com

    

Recherche Dans Le Blog

Catégories