Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 juin 2014 5 06 /06 /juin /2014 18:31

A vrai dire il n'y a que depuis quelques années que je pêche vraiment la daurade car avec tout ce que j'avais entendu dire sur cette bestiole magique  je m'était dit qu'au fond ce n'était pas pour moi. Je me suis très longtemps contenté des autres sparidés car ils chipotent moins et sont plus prompts à s'approcher des côtes tout au long de l'année. Je dirais même que la plupart des gros sars se prennent qu'en hiver, le gros pageot disparaît dès que la température augmente tout comme le pagre et bien souvent le denti. Seule la daurade vient se frotter aux roches de mes calanques quand les derniers frissons de froid s'envolent. Elle reste fidèle à ses habitudes ce qui nous permet de les trouver à un moment donné, cela lui donne un charme saisonnier que beaucoup attendent avec passion. Mais pour bien savoir comment faire avec elle il faut savoir beaucoup de choses sur son mode de vie, d'ailleurs quand on parle daurade nous exprimons tous un certain art de vivre c'est peut être cela qui la rend si magique. Pourtant ce n'est pas le meilleurs des poissons pour la table car quand tu as gouté à la chair du denti il est fort probable que la dodo reste sur le bord de l'assiette. Ce n'est pas non plus le plus combatif et ceux qui se sont pris une décharge d'un pagre de plus du kilo dans le scion ont des étoiles dans les yeux quand ils en parlent, alors pourquoi autant de sacrifices pour elle ?

Pour le savoir j'ai parcouru en détail certains ouvrages contemporains qui parlent avec passion de ces sparidés, de leur mode de vie bien différents à tous et j'ai compris toute l'importance de bien se documenter sur leur vie si on veut les pêcher. En passant de Darwin à Cousteau pour connaître l'hychtiologie , de wikipédia aux ouvrages scientifiques j'ai un peu usé les bancs de la fnac. Les mouvements migratoires de ces espèces sont parmis les plus importants, ils de déplacent sans cesse des profondeurs aux petits fonds pour plusieurs raisons. Ces poissons ne se déplacent pas uniquement pour bouffer comme on pourrait l'immaginer. Non, les jeunes sparidés ont un instinct de groupe très developpé et ils ont des habitats biens déterminés dont ils se séparent pas c'est un peu comme une harde où il y a un chef puis des suivants, il y a des points de ravitaillements où s'échouent les individus en fonction de la météo. Ca c'est une chose que le pêcheur à bien intégré car tout le monde s'est rendu compte qu'un coin peut se remplir de poissons ou se vider selon les conditions de la mer et surtout de sa température. Mais en devenant adulte la daurade, le pageot, le pagre, le denti et le sar deviennent solitaires et très malins, les gros sujets ne s'approchent que très rarement des côtes et sont les rois de la discrétion. De tous les sparidés le plus saisonnier c'est le marbré, il craint beaucoup les variations de températures de l'eau, il peut se retrouver en masse sur un poste et le déserter aussi tôt à la défaveur d'un courant froid. le seul avantage du marbé c'est que quand il prends ses positions d'été il ne le quitte pas facilement et il y revient aussi vite que possible dès que les conditions le permettent.

Mais avant tout, pour capturer tout ce beau monde il est naturel de parler de leur nourriture. C'est bien beau de connaître avec précision les mouvements spectaculaires de ces chers cocos, si on ne sait pas ce qu'ils bouffent c'est le bredouille assuré. Hé bien c'est là que réside tout l'énormité de la chose, les sparidés mangent de tout mais...pas n'importe quand. Sur ce sujet nous sommes partagés car nous avons tous pris des daurades avec tout les vers qui sont vendu en magasin, du ver américain au bonbon, de la piade à la cordelle, du bibi au ver de chalut, tout le monde à pris un jour une daurade avec un peu tout cela. Par contre il est clair que certaines espèces mordent mieux sur un appât donné, le marbré c'est plutôt la cordelle, le pagre ne crache pas sur un bibi saucisonné, le denti aime fortement le mouron et la daurade aime par dessus tout...manger. Oui à la belle saison elle n'est pas très difficile à séduire pourvu que l'appât soit frais et bien présenté, les montages doivent être discrets et longs cela paye toujours à un moment ou à un autre.

 

 

Un ver de Rimini et quelques bibis, voilà l'essentiel de mes appâts.

Un ver de Rimini et quelques bibis, voilà l'essentiel de mes appâts.

Ce jeudi soir je ne peut pas partir de bonne heure pour aller pêcher, je ne vais avoir que quelques heures entre deux obligations. C'est bien dommage car je sait à peu près où trouver mes poissons mais voilà, je ne sait pas à quelle heure ils seront disposés à manger et cela va déterminer toute ma pêche. Mais pour leur forcer un peu la main j'ai pris avec moi un ver de Rimini qui va rester un alié ( si je puis dire ainsi ) très précieux car je doit le reconnaître, sans lui je pourrais pas trouver auatnt de poissons.

Le vrai problème de ce soir c'est que je suis en poste à 22 heures et je doit en partir à 1 heure maximum pour être vers deux heures à la maison car ke doit être à Auriol à 8 heures pile et toutes minutes éludées sera décomptée sur mon sommeil global. Vous connaissez sans doute ma ponctualité sans faille sur ce point et ce coup-ci ne va pas être différent des autres fois...

A peine mon ver de Rimnin à t'il touché l'eau que c'est déjà la touche quand je dit à peine je ne rigole pas, en fait j'ai eu la touche en ouvrant le frein. Dans la foulée je ferre et j'ai déjà mon premier poisson en ligne... Alors celle là on ne me l'avait jamais faite, à la calée je crois que c'est la première fois que cela m'arrive. En plus le poisson qui est au bout n'a pas l'air dêtre vilain du tout, il bataille aussi fort que possible bref, de quoi me mettre en action rapidement. Malheureusement je suis un peu haut pour salabrer, pis de toute façon il n'est pas ouvert, il gît épaule contre roche d'un air rigide, mouai, il faudra sortir le poisson à l'ancienne. Quoique mon 21 centièmes Trilène soit bien costaud va pas falloir brusquer l'ensemble et je connait ce genre d'embrouilles. A la surface une belle blanquette blanquège sur l'eau, ses clapotis bruyants me signalent qu'à la moindre brusquerie je paye cash mon erreur de débutant...Je suis malgré tout un peu loin pour estimer son poids, je tend la ligne et je parvient à la décoller de l'eau calme, le fil bien tendu siffle sous le vent d'Est qui devient bien présent, je la treuille sur trois mètres et la pose bien à l'abri.  Franchement elle est pas mal, je doit remercier la providence de m'avoir conduit ici car car si j'en prends une de la même taille il ne m'en faut pas plus pour considérer avoir fait ma pêche. Oui je sait, je sait de nos jours on ne peut pas dire que faire deux blanquettes c'est une bonne pêche mais voyez vous, je m'en fout royalement, pour moi qui ne congèle pas mon poisson rien ne me sert d'en prendre beaucoup car j'en ferait quoi ? 

Ce n'est pas des monstres mais c'est exactement ce que je cherche pour la table. A partie de deux kilos ça rentre plus dans le four, ça cuit moins bien et le goût est parfois aléatoire. Là c'est du caviar...

Ce n'est pas des monstres mais c'est exactement ce que je cherche pour la table. A partie de deux kilos ça rentre plus dans le four, ça cuit moins bien et le goût est parfois aléatoire. Là c'est du caviar...

Bon allé j'ai pris quatre cannes, il va falloir se bouger car il semble que le poisson mange maintenant et peut être que dans dix minutes tout sera fini. Effectivement en fait je suis arrivé dans le coeur de la soirée, on va dire que toutes les cannes on eu successivement la visite d'un poisson et presque toutes on eu le ponpon sauf une, celle où j'ai mis un bibi dessus. Pour une "non surprise" ce n'est plus une surprise. Une fois mis à l'eau le ver de Rimini dessine rapidement la soirée de celui qui l'a achetté, ce ver attire si fort le poisson qu'il devient presque déloyal pour les autres seulement voilà, il coûte cher mais bon, on peut pas tout avoir.

Rapidement c'est le bal des touches, un pageot, un sar, une blanquette tout y passe, je remet à l'eau tout ceux qui sont hors cadre et à force mon ver de Rimni diminue à vue d'oeil mais ce n'est pas grave je me régale. Dans la foulée les petits fiélas finissent de jouer les troubles fête juste après que la lune se soit couchée, je doit refaire les montages à chaque fois et je perd du temps. Dans ce coin ce qui est bien c'est que je peut fouetter fortement, les scions hurlent dans l'air et il faut tendre l'oreille pour deviner le bruit du plomb, c'est le signe que le fil neuf est en train de jouer son rôle, il se dévide à merveille.

Le rush va durer un peu mais lentement tout s'apaise, le vent vire au Nord et se renforce copieusement, il n'est pas froid, mais c'est chiant pour voir les touches. Ha au fait il faut que je surveille l'heure car j'ai un peu le chrono au dessus de la tête et il ne faut pas que je déborde de trop sinon c'est mon sommeil qui va en patir.

???? Trois heure du matin ? Aïe aïe !!! Si je fait le compte il ne me reste plus que quatre heure avant de me lever, au bas mot j'ai une heure pour rejoindre la maison là c'est sûr, je vais le payer cher...Je remballe en vitesse mes affaires, la marche rocailleuse vas être avalée au pas de course et c'est transpirant que j'arrive à la voiture, j'enfourne mon sac dans le coffre le souffle court, un tour de clé et la voiture s'ébroue,  je m'éponge la figure merde, la pêche est déjà finie...

Petite pêche mais riche en émotions, vu les conditions c'est pas si mal.

Petite pêche mais riche en émotions, vu les conditions c'est pas si mal.

Zak m'a offert cette statuette pour qu'elle me porte chance, elle trône à côté de mon ordinateur, là où tout mes articles naissent.

Zak m'a offert cette statuette pour qu'elle me porte chance, elle trône à côté de mon ordinateur, là où tout mes articles naissent.

Partager cet article

Repost 0
Construit et imaginé par RORO, GREG, MARCO, GEGE. - dans pêche au bord de l'eau. sport
commenter cet article

commentaires

edouard 08/08/2014 19:08

bonsoir , qu utilise tu comme hameçon , n° ? pour les vers Rimini ? merci

Ed 13/08/2014 11:57

Je répond à la place de Roro car il semble très occupé en ce moment, mais comme je le connait bien depuis que je suit ses aventures je peut te répondre. il utilise lui aussi du 1/0 maruto ou du 4 gamakatsu pour le Rimini. Pour le bibi c'est du 3/0 Gamakatsu. Ciao Edouard!

steph 07/06/2014 11:45

Coucou roro!! Encore un bel article comme dab! Bravo pour cette sortie cela veut dire q'on va pouvoir manger du poisson frais dans les semaines a venir! Je te souhaite une bonne semaine de travail chez toi et une grosse biz a tous les silvers boys. Ps:jm regarde pas les photos tu vas te faire du mal

alainpaddy 10/06/2014 19:14

Courage Roro , après ça ira mieux ! Bises !

roro 09/06/2014 17:24

Merci les gars pour tous vos commentaires. En ce moment je en suis pas trop dispo car je travaille dans ma nouvelle maison, il y a tellement de travail que j'en perd un peu le fil de la pêche. Malgré tout j'ai déjà fait énormément de travail et après le déménagement ça ira mieux.
Merci à tous, roro.

bert. 07/06/2014 10:59

Salut Roro encore un superbe article plein de bons sens car si pour certains c'est leur état d'esprit ça ne l'est pas pour tous et voir des gars sur tes postes avec des seaux plein de juvéniles ça fout les boules ... bise poulet.

olivier 07/06/2014 09:59

Tout d'abord merci pour ton blog , j'y vais regulierement me ressourcer lorsque le manque ce fait sentir . bravo pour tes recits , tes photos et bien sur pour toute tes prises .moi je debute dans cette peche cela fait 3ans que je pratique .quelque prises mais pas de quoi tombé sur le cul !! .
je vais pecher le plus souvent apres le port de callelongue , c'est pour l'instant ici que je fait mes meilleurs peches . bonne continuation slt

sylvain 07/06/2014 09:39

Super récit, tu nous vends du rêve avec ton rimini......

alainpaddy 06/06/2014 21:39

Que du bonheur !! comme d'hab .

Tes photos sont toutes jolies , mais je vais encore laisser celle de la Family avec les minots ! Bises .

zak 06/06/2014 21:14

bien jouer poto et je suis d'acore pour le con gel nous an va a la peche pour le plaisir de pécher et sur tout être avec les pote que on aime c sa c pas faire du braconnage avec des dodo de 100gramme et remplir le con gel et bien vu pour la petite kabyle j'espère que elle te portera chance toute ta vie bis poto et vite la prochaine sorti je sui du 5 o 13juillet a marseillan plage j'espère que tu pou ra venir me voir

Jm 06/06/2014 19:54

Comme d hab au top c est que tu commences a être bon a la peche bise jm

Jm 06/06/2014 19:52

C est beau ca

  • : Daurades, Sars, Pageots, Loup, calmars, seiches. Surfcasting, calanques de Marseille. Cuisine. Respect de la nature.
  • Daurades, Sars, Pageots, Loup, calmars, seiches. Surfcasting, calanques de Marseille. Cuisine. Respect de la nature.
  • : C'est l'histoire d'une poignée de gars qui rôdent les sentiers des calanques de Marseille, avec son lot de réussite, de déception face aux filets de pêcheurs, de la saleté laissé sans vergogne. Ici on montre tout et on vous dit tout !
  • Contact

Roro.

  • RORO, GREG, MARCO, GEGE.
  • Quand la nuit tombe nos esprits s'éveillent, qu'importe le temps  ou les saisons il n'y a pas de poissons à l'abri de nos cannes à pêche...  Aventures de pieds nickelés garanti...
  • Quand la nuit tombe nos esprits s'éveillent, qu'importe le temps ou les saisons il n'y a pas de poissons à l'abri de nos cannes à pêche... Aventures de pieds nickelés garanti...

Pour contacter SILVERPECHE.

                Depuis Votre Messagerie notre adresse est: 

                              silverpeche@gmail.com

    

Recherche Dans Le Blog

Catégories