Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 juin 2014 2 24 /06 /juin /2014 18:55

Voilà une petite pêche qui s'annonce bien, il y a Nicolas et mon ami Bruno qui se joignent à moi afin de mettre à jour la longue liste de nos prises. Le problème c'est que l'activité "pêche " n'est pas une équation toujours payante, cela dépend d'un nombre quasi illimité de facteurs qui peuvent servir ou l'inverse et selon notre humeur cela peut frustrer un peu. Oui je sais, il n'y a pas que le poisson dans la vie mais bon, je vais à la pêche et en principe c'est pour y trouver des poissons, même si je ne fait pas la pêche de l'année c'est quand même pour prendre quand même quelques individus.

Là en principe il est prévu un peu de sport sous les eaux, il n'y a pas de vent, il fait très bon et...la lune se lève vers minuit. Voilà une trilogie qui en principe rejouit le poisson des calanques, sur certains postes il est plus enclin à s'alimenter quand tout est calme. En fait je caresse secrètement l'espoir de trouver des marbrés ce soir, il y en a un peu de partout mais il ne sont pas très gros mais peut être que ce calme relatif va leur dénouer les entrailles.

Une bonne bière posée en fumant une clope c'est pas le top ça ?

Une bonne bière posée en fumant une clope c'est pas le top ça ?

En fait dès notre arrivée il va y avoir des touches, des touches qui interviennent à peine le plomb à t'il touché le fond, c'est juste incroyable et c'est pas la première fois que cela arrive. On dirait que le poisson est de partout et qu'il n'attends plus que l'appât arrive, d'ailleurs j'ai fait plusieurs poissons ainsi juste avant l'arrivée en masse des moustiques. Ha oui je voulais vous dire, les moustiques, y'en a à gogo et ça c'est une vrai déconvenue, il n'y a pas une parcelle de peau qui n'est inspectée par ces suseurs de sang, ils piquent par dizaines et aucun produit ne les repoussent bref, on va morfler...Entre les touches qui s'étalent un peu, on discute, on mange, on picole, on se tue des moustiques et on fume des clopes.

Ce que nous n'avions pas eu le loisir de voir c'est les filets des pros, en fait ils quadrillent le coin sans mettre de balises à la surface, ça aussi ce n'est pas la première fois, il paraît que c'est pour ne pas se faire piller les mailles par les braconeurs. Seulement pour nous c'est l'assurance de ne prendre que des petits poissons cédentaires, les gros poissons eux sont soit dans les filets soit ils les ont contouné sans flaner de notre côté. Pourtant, notre pêche est assez sympatique car il y a un pêu de tout dans le bac à poissons, mais ils n'ont pas la taille requise pour nous émerveiller, du moins pour nourrir les ventres qui m'attendent de pied ferme à la maison.

Le jour de l'été.

Une belle blanquette, quelques pageots, des sars, une belle brochette de poissons dont la maille est tout juste atteinte par moments, il faudra jouer du dégorgeoir pour pouvoir relâcher à tout instants.

Je rigole car nous sommes partis de Cabesto avec une petite palette d'appâts pour notre soirée. Il y a des cordelles nerveuses, des bibis  de Sud'Esca et deux Riminis entiers, en fait, nous n'avons des touches qu'au ver de Rimini. Le bibi zéro, les cordelles deux touches et trois cent touches avec l'autre ver. C'est tellement incroyable que je vais le tester dans des conditions moins favorable pour lui juste pour comprendre ses mécanismes par ce que là, c'est juste du délire.

Pourtant la soirée va être un long cordon d'attente et de touches successives, par rafales toutes cannes trouvent un client puis quelques instants plus tard c'est le calme plat pour nous tous. Difficile de se faire une idée du déplacement des poissons quand tu prends dix sars non maillés à la suite et qu'il faille attendre une heure pour revoir un écureuil bouger. Malgré tout nous sauverons la soirée au fil des prises et des relâches, des paupières lourdes et de la traque des moustiques. Le calme apaisant ambiant nous fait patienter jusqu'au lever du jour, il est très difficile de décrire ce genre de bienfait, c'est comme si tout ce qui égratigne devenait dérisoire, on fait âme avec la mer et ces roches lisses deviennent un peu comme des résidences segondaires.

Le jour de l'été.

Voilà notre maigre butin, nous avons remis presque tous les poissons à l'eau à cause de leur trop petite taille, nous avons gardé les perdus, les fadas du Rimini et une belle sole. Soudain le voile se lève avec le jour, je comprends mieux. Les bateaux de pros se croisent et remontent sans relâche les filets qui sont posés juste en face de nous, en fait nous avons pêché à peu de distance d'eux, ils ont barrés l'accès bon...

Le retour ne sera pas une mince affaire car la rocaille qui nous est si habituelle se transforme ce matin en parcour difficile. il n'y a pas une roche qui ne te pousse dans le bon sens, tout devient une épreuve dont les couloirs nous conduisent vers la voiture. je sait bien que c'est la fatigue qui nous minent ainsi, il n'est pas naturel de rester éveiller aussi longtemps surtout quand la travail dans la journée a été aussi important. Mais comme toujours, difficile ou pas nous rejoindrons la voiture sans encombre sous les blagues et les vannes, pour quelques instants nous n'entendrons plus le bruit strident du granit sous nos chaussures, le fruissement des arbustes solides contre nos frusques grossières et le bruit hypnotique de la mer.

Malgré toutes ces déconvenues. Malgré ces efforts qui nous usent un peu plus à chaque fois, malgré que souvent il faille y croire et même un peu plus, j'aime ces calanques. Elles ont vu mon père qui m'a traîné dans ces sentiers, elles ont vu tous mes copains et entendu leurs rires jusqu'au plus profond de son âme, oui. Je voit ces images qui défilent au fil de nos aventures, je construit mon histoire et tout ce qui ira avec, un peu comme un livre que j'écrit ici...

Nicolas

Nicolas

Bruno

Bruno

Voici le contenu des estomacs des poissons, il y a peu de choses sauf des moules et des fragments de coques, quelques pinces de piades, pas grand chose en fait. Par contre les moules sont à peine englouties car elle ne sont pas digérées.

Le jour de l'été.
Le jour de l'été.

Partager cet article

Repost 0
Construit et imaginé par RORO, GREG, MARCO, GEGE. - dans pêche au bord de l'eau. sport
commenter cet article

commentaires

AC 03/07/2014 14:53

bonjour les amis çà fait pas mal de temps que je lis les trés bons articles de ce blog !!
mais je ne pouvais rester insensible plus longtemps à votre problème Moustiques!!
Il existe des produits répélents trés efficaces , seulement ceux ci sont a base de DEET (il en faut au moins 50% il est en vente dans toutes les bonne pharmacie) Seule précaution , que ce soit un tiers qui le pulvérise sur vous et surtout pas sur les mains au risque de contaminer les appats , à part çà c'est inoffensif pour des gaillards comme vous
cordialement

roro 04/07/2014 16:43

Tu as raison je vais faire un tour du côté de la pharmacie pour voir un peu car là où je vais c'est infesté de moustiques et il ne te lâchent pas de la nuit. C'est horrible de se faire bouffer d'ailleurs je ne peut presque pas faire connaitre le coin à certains tellement c'est démoniaque !
Merci pour ton com.
La prochaine c'est samedi avec de l'anti moustiques, ça c'est sûr !!!!

karim 27/06/2014 20:21

Je sui aller a cabesto pour acheter un ver de remini et je suis tres content c'est incroyable toute les touche que j ai eu. j ai ma premiere belle dorade grace a toi roro ! je voudrai dire aussi que je regarde plein de blog et aucun n es aussi super je lit tout
merci a toi roro et continu a me faire réver je te regarde tout le temps

Nicolas 27/06/2014 13:04

Ma première fête de la musique dans les calanques... Le son du frein, le bruit des écureuils, et le fouettage des cannes !!! Belle sonorité ;)
Encore une soirée / nuit comme on les aime ! Merci les gars, bises à tous !

renaud 27/06/2014 11:41

Bravo les gars ! Encore une belle pêche.
Je vois que ces derniers temps vs faites de longues cessions ..... jusqu'au matin.
Ca paye ...
Bise a tous.

steph 25/06/2014 20:49

Que demander de mieux:une biere,un temps super, des moustiques, des touches et des collegues c'est ca la peche les gars!!! Biz a tout le monde

alainpaddy 24/06/2014 21:15

Amour quand tu nous tiens !! tu nous tiens bien , surtout quand on y a goûté très jeune ! la nostalgie ne faisant que aggraver la chose !!
Pour éviter les mauvaises surprises : filets !! faudrait mettre des webcams comme sur certaines plages , ça permettrait de voir le trafic . Bises

  • : Daurades, Sars, Pageots, Loup, calmars, seiches. Surfcasting, calanques de Marseille. Cuisine. Respect de la nature.
  • Daurades, Sars, Pageots, Loup, calmars, seiches. Surfcasting, calanques de Marseille. Cuisine. Respect de la nature.
  • : C'est l'histoire d'une poignée de gars qui rôdent les sentiers des calanques de Marseille, avec son lot de réussite, de déception face aux filets de pêcheurs, de la saleté laissé sans vergogne. Ici on montre tout et on vous dit tout !
  • Contact

Roro.

  • RORO, GREG, MARCO, GEGE.
  • Quand la nuit tombe nos esprits s'éveillent, qu'importe le temps  ou les saisons il n'y a pas de poissons à l'abri de nos cannes à pêche...  Aventures de pieds nickelés garanti...
  • Quand la nuit tombe nos esprits s'éveillent, qu'importe le temps ou les saisons il n'y a pas de poissons à l'abri de nos cannes à pêche... Aventures de pieds nickelés garanti...

Pour contacter SILVERPECHE.

                Depuis Votre Messagerie notre adresse est: 

                              silverpeche@gmail.com

    

Recherche Dans Le Blog

Catégories