Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
SILVERPECHE.com

SILVERPECHE.com

LE BLOG DES SAISONS

Publié le par RORO, GREG, MARCO, GEGE.
Publié dans : #pêche au bord de l'eau., #sport

Ca fait deux semaines que je ne suis pas allé à la pêche, mon travail, ma nouvelle maison ne m'a pas permis de programmer une sortie convenablement. De toute façon vu le temps qu'on à eu je ne pense pas que mes petits coins auraient été très productifs car les changements brutaux de conditions liment mes espoirs de faire ripaille. Malgré tout il s'est passé beaucoup de choses en deux semaines d'abstinence, tout en travaillant j'ai fait quelques de mise au point sur des détails qui m'énervent en permanence, j'ai fabriqué un trépied en pvc et fait quelques montages pour le marbré. Donc voilà, ce Samedi soir j'envoi tout en l'air pour me consacrer à ma pêche, le programme est fait il ne me reste plus qu'à marcher, marcher, marcher...

Ce que je n'avais pas prévu c'est qu'à vouloir trop bien me préparer j'ai oublié l'essentiel pour rester en vie. Ha oui, je suis au cul de la voiture alors que je fait le dernier inventaire de ce que je peut embarquer pour mon aventure lointaine, je m'apercoit que j'ai oublié l'eau...Ha mince, il n'est pas possible de partir au bout des calanques sans eau, c'est une peu comme partir sans appâts, à peine arrivé sur le poste je serait déjà hors limites il me faut trouver un plan "b" en urgence. Voilà une déconvenue de taille et j'espère que cet oubli impardonnable ne va pas me faire rentrer bredouille.

Pour forcer la chance je me suis rendu à Cabesto, ce magasin est devenu ma résiendence segondaire tellement je peut y trouver tout ce que je souhaite pour ma pêche, j'ai embarqué un très beau ver de Rimini qui va ouvrir des portes qui restent normalement fermées en cette saison. Je sais il est cher mais bon, il est capable de tout prendre ce qui bouge dans l'eau, sars, daurades , soles, pagres, dentis, loups et toutes les merdes qui traînes dans l'eau. C'est l'assurance de ne pas s'ennuyer au moins, dans le lot il y a toujours une belle pièce qui se laisse séduire par ses éfluves magiques.

Pour voir les photos sans lire les lignes, cliquez au milieu.

Pour voir les photos sans lire les lignes, cliquez au milieu.

Je vais être prudent sur le poste que j'ai choisi, il est proche du port de Callelongue et vu le bal des bateaux qui s'agitent ici il va falloir être patient jusqu' à la nuit. Si j'avais un détecteur de con avec moi je pense qu'il aurait sonné sans cesse, je doit subir les bateaux qui rasent le bord alors que la mer est immense, les touristes qui ne mesurent pas à quel point ils sont cons et quelques pêcheurs qui croient qu'il suffit de mettre un crabe sur la ligne pour trouver un poisson. Je vais passer tous ces détails grossiers pour me concentrer sur ma pêche, les lignes sont enfin montées, le jour est encore de la partie et ce n'est pas toujours la bonne heure pour envoyer du plomb bon on verra bien, avec le Rimini on ne peut pas se fier à quelque chose de toute façon.

Je coupe un morceau de ver et tout en le ligaturant avec amour, je repense à ces touches qui arrivent à peine l'appât à t'il touché le fond. Je pouffe de rire tellement c'est incroyable et pour tout dire c'est la première année où ça fait ça, ordinairement les touches sont franchement longues à venir, parfois même elles n'arrivent pas.

Je me cale du mieux que je peut sur mes jambes, j'ai les bras en l'air, l'appât balance dans le vide sous la pression du plomb, il rase les roches, je tourne la tête en je pointe des yeux le point d'impact du plomb. Swiiiiiichhhhhhhh !!!!!! Le montage est parti à la vitesse de l'éclair pour claper à une distance convenable, ici il est difficile de faire des performance de distance, à ma connaissance seul Stef y arrive, bon lui c'est un guerrier... Je place l'écureuil avec dix grammes au cul entre les anneaux malgré le vent et le je dirige vers mon deuxième montage. Je coupe un nouveau petit morceau de Rimini et je me prépare à le ligaturer pour le rendre plus fin et plus long aussi quand... Mince mais j'ai l'écureuil est l'air, il retombe aussi sec et se recolle dans la foulée, un poisson a intercepté le ver magique à peine à t'il touché le fond. J'ai un peu de peine à enlever le témoin tellement la canne bouge, je prends en main et sans attendre je ferre, je sais que ce n'est pas toujours la bonne recette pour piquer un poisson mais là je l'ai senti comme ça.

Ouff est bataille ferme la coquine, ses coups de tête me rejouissent au plus haut point, en plus aussi vite je n'en demandait pas autant, j'en ai la larme à l'oeil. Pourtant la partie n'est pas gagnée du tout, elle se bloque franchement dans la frange des vingt mètres et contre la poussée de ma canne, à ce moment je regrette un peu d'être monté fin car elle tape dans le scion avec une rage peu commune. Inutile de dire que le poissons qui est au bout ne va sûrement pas rentrer facilement dans le four, si la chance me le permet il sera consommé en filets bien citronés. C'est tout moi ça, je n'ai pas encore le poisson dans le bac que je pense déjà à le cuire avec passion, ho Roro, faut se réveiller là !!!

Ben dis donc, elle n'a pas du tout envie de venir celle là, je la voit bien qui brille à quelques mètres du bord, la nuit n'est pas encore bien tombée et je n'ai pas la frontale sur le crâne, je fait glisser le salabre sur la roche pour me tenir prêt à l'envoyer dans les mailles. Remarque d'un coup d'oeil je constate que la mer est capricieuse et il va ma falloir un beau coup de bol pour la viser au bon moment, la canne d'une main avec un poisson qui tire fort, et de l'autre un salabre pas léger dans l'écume, il ne va pas falloir que ça dure longtemps cette histoire. Je remarque qu'elle décrit de grands cercles en tapant sur l'eau, normalement si je vise le bon moment elle ira dans le salabre mais bon...Tu as déjà vu une daurade de belle taille aller direct dans la gueule du loup ? Non je vais devoir m'y reprendre à plusieurs fois, à force j'ai les épaules en feu et je ne suis pas sûr de pouvoir tenir bien longtemps comme ça. Mais au bout de très longues minutes la chance va me sourire enfin, à la faveur d'une vague traitre je plonge une dernière fois la salabre dans l'eau (juste avant la tendinite) et comme par miracle la vague me la fourgue dedans mais tout n'est pas gagné. Je balance en vrac la canne et je remonte le poisson en poids dans le filet, il est lourd et la pige qui supporte le carré maillé plie de façon extrême. Malgré tout je vais pouvoir le mettre dans la biasse rapidement,

Il est neuf heures, j'ai déjà fait ma pêche, tout le reste ne sera que du bonus...

Le ver de Rimini et moi.

Mine de rien ça devient monnaie courante de prendre ses premiers poisson dès l'arrivée, de mémoire avec le bibi cela ne m'est arrivé qu'une fois, là avec le Rimini ça devient une habitude.

Je relance rapidement au cas où elle ne serait pas seule à se fourvoyer sur mes appâts, mais l'attente de la touche suivante va durer jusqu' à la nuit complète. Ce qu'il y a de bien ce soir c'est qu'il n'y a pas de petits sars ( ni de gros d'ailleurs) qui viennent te bousiller le ver, même bien ligaturé les petites dents des beaux yeux font de bouillie d'un précieux morceau de Rimini. Tout se passe bien, j'ai le temps de ranger un peu mes affaires, de fumer mes clopes mais....J'ai soif, j'immagine si j'était au fin fond des calanques. Il fait chaud ce soir et il n'y a pas trop de moustiques, le vent se calme franchement une fois le nuit installée. Je lance quelques SMS à mes potes pour les mettre dans la zone rouge, ha tient une autre touche sympa, rien qu' à la montée de l'écureuil je vois que le poisson est au bout et que c'est une daurade. Les signes sont trop évocateurs pour me tromper, je prends en main ma canne et je ferre. Sans surprise mon poisson est au bout, ce qui est une belle surprise c'est qu'il me fait salement la misère, ça ressemble à une daurade franchement balèze et assez légère à la fois. Pourtant à portée de vue le poisson se déchaîne, il part en tirant à droite puis à gauche en donnant des violent coups de tête comme le fait les grosse daurades. Sous l'éclairage de ma frontale à première vue je ne voit pas un monstre mais vu la réfraction de l'eau sous la lumière je me dit qu'elle pourrait être fortement maillée. De toute façon une blanquette de cinq cent grammes ne fait pas ce genre de tralalas, il faut bien qu'elle dépasse ce poids pour plier ma Maver Arcadium 150. Au final je vais la monter en poids malgré mon fil est vingt centièmes car il y a un petit creux entre les roches coupantes qui va me servir d'escalier vers mon bac. Du coup je suis assez surpris de voir une belle blanquette à qui on peut donner le nom de daurade, c'est la grosse portion qui se cuisine à merveille, le rêve d'un cuisinier.

Le ver de Rimini et moi.

La soirée va être ainsi, quelques touches et à chaque fois une beau poisson au bout, je remercie le ver de Rimini qui à chaque fois me sort d'une impasse, j'ai tellement confiance en ce ver.

Je vais plier vers une heure du matin, inutile de vider la mer, vu que je ne congèle pas le poisson il ne me sert à rien d'en prendre plus. A la voiture je découvre une vieille bouteille d'eau cachée dans le coffre, je ne sait pas combien de temps elle est ici mais une chose est sûre, je ne peut plus tenir de boire et peut importe ce qu'il y a dedans. Du coup le retour sera moins chiant que d'habitude, normal il est presque bonne heure.

Le ver de Rimini et moi.
Le ver de Rimini et moi.

La semaine prochaine il y a Marco et Stef qui s'en vont tout deux à la pêche, ils partent armés de ce précieux ver, je vous laisse imaginer l'article...

Bises les gars.

Commenter cet article

nicollier 16/08/2014 22:49

bonjour
merci pour tes conseils, des dorades et marbrés en plage le soir au chalut et mourron
par contre pas de vers de Rimini chez les marchands
cabesto en avait mais congelés?? je n'ai pas essayé, j'ai peut etre eu tort?
amicalement

nicollier 31/08/2014 20:57

bonjour roro,
alors ce teste, concluant?

roro 21/08/2014 13:09

On teste ça ce samedi avec Greg et on vous en dira plus.
Merci pour le com.

sylvain 26/07/2014 10:35

Coucou les pescador!
Au cabesto de vers chez moi( vers Montpellier) ils vendent des riminis congelés un de vous a déja tester ce genre de produit?

roro 27/07/2014 23:55

Nous n'avons pas encore testé mais on compte sur toi si le coeur t'en dit. Fait nous un petit reportage et nous on publie...poissons ou pas c'est volontier, allé bises Sylvain
Roro.

laurent 18/07/2014 22:14

bonsoir
super récit, cela me change de la mer du nord
le vers de Rimini ils en vendent à cabesto perpignan?, est il différent du chalut, tu l'utilises de la meme facon et avec quelle taille d'hameçon, a utiliser en plage ou aussi en canaux, excuse moi pour ces questions mais je peche 3 semaines par an en mediterrannée, amicalement

roro 24/07/2014 21:52

Le Rimini est radicalement différent du chalut, il a la faculté d'être pêchant dans toutes les situations, c'est pas racontable comme ça il faut le tester. Par contre il n'est pas de tout sélectif et il faut parfois supporter la vermine avant de prendre la grosse pièce car oui !!!!! il séduit tout ce qui bouge dans l'eau.
Nous avons pris toutes les espèces courantes avec, du sar de cent grammes à la daurade de quatre kilos tout les rêves sont permis, nous en avons fait la preuve, c'est le ver miracle.
par contre je ne sait pas si il est vendu à Perpignan, téléphone au magasin il te dirons sûrement. Bises laurent !

Jef 08/07/2014 22:04

Salut Roro ! Encore une bien belle histoire de pêche réussie et de super poissons. Et toujours joliment raconté. Je n'ai jamais testé ce ver. Quand je l'avais vu dans un bac avec son tarif de 50 € LE ver, je m'étais dit : "autant bouffer le ver !" mais j'ai pas osé... C'est sûr qu'avec ta réussite, ça fait réfléchir. BOn, tu prends aussi avec d'autres appâts, non ? En tous cas, bravo !

roro 09/07/2014 11:15

Salut Jef, le ver de Rimini est à 35 euros à Cabesto, heureusement qu'il ne vaut pas 50 euros car là même moi je ne pourrait pas le prendre. Toutefois j'ai tellement confiance en ce ver qu'au final je ne pêche plus qu'avec lui, ça fini par payer. Je me dit qu'on part souvent avec 30 euros de bibis, pourquoi ne pas en mettre 5 de plus et tenter autre chose. Mais il ne faut pas perdre de vue que le autres vers tels que vers américains, vers noirs, gravettes, cordelles sont des appâts de premier ordre qui sont capables d'aller trouver de très beaux poissons. Donc pas de folies en vue il faut juste prendre en compte que le ver de Rimini est un autre style de ver qui peut faire la différence par moments.
Merci à toi.

marco 08/07/2014 09:27

Bravo mon Roro . Tu vas finir par dégoûter tes gosses de dorade! Fais gaffe! ça y est je suis là. Je suis chaud comme la braise! Prêt à passer 7 nuits d'affilée sur les rochers! Je t'attends avec impatience pour m'apprendre à sortir des patates!

roro 08/07/2014 11:13

Le jour où je pourrait t'apprendre à pêcher n'est pas encore arrivé, je peut juste te conseiller un peu car si moi je prends des daurades toi tu vas ouvrir la mer en deux !
Bizz Marco à tout à l'heure.

alainpaddy 07/07/2014 21:38

Ce n'est pas original ! mais je dis bravo !
Je pense que si on devrait changer ton pseudo , on pourrait mettre " Roro de Rimini " , !!
Ce n'est pas un reproche , mais tu ne pense qu'à faire la cuisine !! c'est d'ailleurs pour ça que tu vas à la pêche !! lol ! Bises

roro 08/07/2014 11:11

Ha la cuisine, c'est le moteur de tout. C'est vrai que je pense toujours à la façon de la cuisiner car quand j'arrive à la maison il y a des amateurs qui ne ma laisse rien passer, la moindre faute et c'est les brigues...
Bises Pad

RH 07/07/2014 19:06

Je vous suit depuis un bon moment maintenant et je félicite celui qui écrit les articles. Je ne suis pas vraiment pêcheur mais je suis séduit par l'architecture des récits, mais une question me travaille un peu cher Roro, pouvez vous me dire si ce ver de rimini est si fantastique que vous le dites ? Je n'en ai jamais entendu parler, à vrai dire mes amis non plus. Sur l'embarcadère du Frioul on ne parle plus que de ça à cause de vous, par pitié, pouvez vous me dire si on le trouve ailleurs que chez Cabesto car j'habite ordinairement tout près Piriac sur Mer à côté de Guérande, côté poisson c'est pas mal mais là vous dépassez les bornes.
Amicalement Raymond.

roro 08/07/2014 11:09

Cher Raymond, je vous conseille fortement ce ver, il est cher mais c'est le meilleurs appât de la création, essayez le vous verrez.
Merci pour le com.

steph 07/07/2014 15:46

Super article et sutout régale toi bien!! De beau poissons, un beau soleil, un bon barbeuk que demander de mieux .vive les vacances!!!! Biz

steph 07/07/2014 15:39

Salut tout le monde!! Ro super soiree

roro 07/07/2014 13:55

En fait c'est de la chance, de bons conseils de Stef, un ver de Rimini et un peu d'habitude. Pour le reste c'est du blabla, c'est pas mes vieilles cannes ni mes vieux moulinets qui ont séduit ces poissons. La preuve c'est que j'en ai raté deux autres grosses qui m'on coupé la ligne et là on y peut rien.
Je vous fait de gros mimis les gars.

RENAUD 07/07/2014 12:15

Putain tu m'as fait peur, j'ai bien cru que tu allais la rater cette première dodo.
Encore un trés belle pèche, ça devient régulier.
Bise mon poulet ! Rdv en Aout.

greg 07/07/2014 08:46

Putain,tu te gaves depuis 3 mois!bravo mon poulet,tu fais carton plein!

Articles récents

Hébergé par Overblog