Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 septembre 2014 7 21 /09 /septembre /2014 08:15

Avec le déménagement j'avais perdu pas mal de photos et de petits rien que j'avais remisé dans beaucoup de cartons, à l'emballage j'étais sûr de pouvoir facilement les retrouver mais même avec un bon marquage sur le flan je me suis rendu compte que ma tâche allait être ardue. Hé puis au fil des inombrables cartons ouverts chargés d'affaires on fini par retrouver en plus des trucs qui s'étaient cachés seuls et qui ressurgissent comme par magie au bon moment. C'est ainsi que je vais remettre la main sur une vieille carte mémoire où caché dans les fibres de ses  conduits electriques on peut y voir mon grand fils alors qu'il était très jeune, posant fièrement au garde à vous dans une petite partie de pêche à la bogue à Cassis.

Je me suis retrouvé là, avec cette série de photos numérique dans mon écran d'ordinateur et qui m'ont fait immédiatement repenser à tout ça, aux photos en noir et blanc des gloires de mon père aux sourires démesurés toutes dents dehors alors prêtes à bouffer la terre entière. A tout ce temps qui nous à fallu pour rassembler nos amis, le parcours difficile d'une équipe de pêcheurs la plus hétéroclite du monde où toutes les personnalités et toutes les conditions sociales pourtant s'y retrouve le temps d'une partie de pêche. Forcement quand on est un peu cérabral on ne passe pas le fil de sa vie à toute allure, il y a tout pleins de trucs qui égratignent le coeur et le passage sur la haie d'une blessure ne se fait pas sans peines, mais là, en voyant ces photos je vais presque arriver à entendre les cigales qui chantent dans les pins des calanques, le bruissement des romarins sous le vent chaud d'été, le minuscule poste Radiola de mon père qui distille le dernier tube de Claude François... 

La pêche c'est pas simple.

Mais pour l'heure je suis en route pour Marseille en direction des calanques, il a beaucoup de gouttes qui sont tombées durand la journée sur tout le territoire et je ne suis pas sûr que cela soit très bon pour la pêche. En principe les aductions d'eau dans l'eau salée ont une tendence à repousser le poisson plus qu'il ne l'attire mais bon, chaque principe est là pour être déjoué et au plus on est sûr de quelque chose au plus vite on se rends compte qu'en fait, on ne sait rien. Mon ami Bruno arrive quelques minutes avant moi, il est vingt heures pile, la très habituelle marche peut enfin commencer.

Presque arrivés sur le poste il va falloir y croire à fond la caisse pour tenter d'oublier que le petit vent d'Est prévu s'est transformé en bourrasques à plus de cinquante, merci à tout ceux qui essayent de prévoir la météo. Du haut de notre promontoir rocheux nous sommes aux première loges pour estimer sa force, il ne sera pas possible d'envoyer loin avec ce vent de face, il nous faudra nous contenter du peu et au petit bonheur la chance. Les écureuils sont à la ramasse avec ce vent, les scions décrivent des cercles vers le ciel et les fils sifflent très fort comme par tempête. De plus les éclairs semblent ne pas être bien loin, même en regardant attentivement nous n'arrivons pas à déterminer d'où cela provient, pourtant ça barde copieux quelques part.

A peine le temps de dire que la soirée va être bien pourrie que Bruno voit son écureuil se coller à la canne, cela ne peut pas être le vent car c'est le seul qui est monté, en plus quelle touche ! Inutile d'essayer de salabrer ici il faudra le remonter en force car les roches glissantes et le vent qui nous fait tituber ne font pas bon ménage avec la sécurité. Bruno va lever un beau sar qui va aller attérir dans son bac, voilà une belle prise qui démarre bien la soirée.

La pêche c'est pas simple.

Un peu plus tard c'est à mon tour de faire des étincelles. Alors que je suis replié pour fumer ma clope mais attentif quand même, je voit un de mes écureuils qui se décolle mollement du sol, à ce moment il faut estimer si c'est le vent qui fait ça ou si c'est une touche. Dans le doute je vais vérifier, mais à peine arrivé à la canne le fil se tend et l'écureuil se colle faisant tourner copieusement le frein quelques segondes. Vu la bannière dehors le il n'a rien vu venir, en plus il doit y avoir beaucoup de houle de fond et cela appaîse fortement la méfiance du poisson. Je suis en train de remonter une belle patate, avec le vent qui pousse j'ai du mal à tenir debout c'est encore une autre dimension, par moments c'est super lourd et la segonde d'après on ne sent plus rien. Pas facile de rester concentré et surtout prêt à rendre la main à tout instants, Bruno se prépare à salabrer, la daurade arrive et elle rentre par miracle ( c'est le mot) dans les mailles.

La pêche c'est pas simple.

Cinq minutes suffisent pour avoir de nouvelles touches, le père Bruno va faire une série impressionnante de beaux sars, au vu des conditions quasi extrêmes on se dit que tout cela tient du miracle. Je n'aurais pas parié un euros sur le déroulement de la soirée tellement là c'est n'importe quoi. Je suis aux prises avec un truc qui bataille très fort, je ne peut exactement savoir ce que c'est car j'ai du mal à rester debout et je ne peut pas bien rester en contact avec le poisson, mais par moments il sonde furieusement et c'est ça quil ma fait dire qu'il est assez gros sinon pour le reste...Mais là on ne peut pas le salabrer car c'est trop haut il me faudra le remonter en poids, vu mon 21 centièmes c'est pile ou face. Bon voilà j'y suis, je vient d'accrocher un pageot de belle taille, les frontales éclairent toute la zone et c'est l'heure de le remonter car il bataille à la surface et il ne peut pas aller plus haut. Heureusement le fil que j'ai choisi va tenir bon et mon ami va terminer de le mettre à l'abri à la main.

La pêche c'est pas simple.
La pêche c'est pas simple.

Tout le reste va être du n'importe quoi, le vent va redoubler de force et les éclairs sont de plus en plus menaçants. La mer charie toutes les saletés accumulées dans les criques ce n'est plus jouable et l'eau sent très mauvais. Nous ne verrons plus les touches malgré que le poisson semble être très présent, mais pêcher au hasard n'est pas très exaltant et rester replié derrière une roche pour s'abriter non plus. Mieux vaut rentrer à la maison, de toute façon nous avons largement fait notre pêche de ce soir au vu des conditions.

La pêche c'est pas simple.
La pêche c'est pas simple.

D'un coup nous allons comprendre qu'il faut partir en urgence, les éclairs commencent à gronder tout à côté à droite et à gauche, la brume s'épaissi, humm ça sent pas bon tout ça. Tout est replié en un rien de temps, nous marchons à la hâte et a la voiture la pluie arrive, nous sommes parti juste au bon moment, une minute de plus et c'est la rincée.

Sur le retour je ne peut m'empêcher de stopper quelques instants sur le bord de la route malgré la pluie juste pour voir d'où vient tout ce marasme. Il semble que cela vienne de Fos sur Mer, là où les galinettes pêchent, je pouffe rire car j'immagine sans peine que la vidéo va être rigolotte.

Bon allé ce n'est pas tout, il est trois heures du matin et il faut rentrer maintenant, mon ami doit être bien loin maintenant...

La pêche c'est pas simple.
La pêche c'est pas simple.

Partager cet article

Repost 0
Construit et imaginé par RORO, GREG, MARCO, GEGE. - dans Poissons sport
commenter cet article

commentaires

Reno 23/09/2014 16:09

Merci Marco,
Oui le crabe est un très bon compromis entre prix, conservation et l'attraction qu'il a sur les poissons.
Bonne idée.
En espérant qu'un de ces quatre on puisse se croiser obordelo.
By.

marco 23/09/2014 14:21

Reno tu peux aussi amener une cargaison de favouille. Tu passes eu supermarché ça coûte rien ça se conserve des semaines dans une flaque d'eau et en plus ça remplacera bien ton rimini si t'en as plu ou s'il y a trop de mange

Reno 23/09/2014 11:29

Nickecl,
Voila le genre de réponse que j’aime, simple, rapide, claire et utile.
Super !
Oui Nico m'avait laissé son tel pour ça justement.
Encore merci Ro.

Reno 22/09/2014 14:57

Vous avez du vous régaler !!
ENCORE une très belle pèche.
Ro j'ai une question, tu te rappel que je pars en Espagne bientot (le 18 octobre).
A force de t'entendre parler de Rimini et de ses résultats je me suis dit "autant ne prendre QUE du Rimini" soit 5 vers pour 5 nuits de pèches. Pourquoi me prendre la tête a vouloir prendre un autre appât en complément si le Rimini est celui qui tape le plus ? J'aurais a dispos seau et buleur, ainsi qu'une glacière électrique.
Qu'en penses tu ? je prend des gros bibi au cas ou ?

BIse a tt les Silverboys.

roro 23/09/2014 11:00

Salut Reno,
pour les bibis un peu de froid dans un torchon bien mouillé sans eau suffit pur les garder deux semaines, le Rimini est très costaud il faut juste prévoir de lui changer l'eau tous les jours et ça tient vraiment longtemps, tu as le choix. Si tu as cinq pêches à faire il te faudra trois rimini pas plus et une dizaine de bibis au cas où il y ai beaucoup de petits. Tu peux téléphoner à Cabesto, tu demandes Nicolas ou Yann et il te dirons les dates de livraisons de Sud' esca.
Bises chouchou.

ange 21/09/2014 18:24

au gré des sorties que l'on fait on se rend compte d'une chose,chaque fois on se plaint de," ya trop de vent ,il fait pas beau,ya de la houle l,la mer est sale les filets,les touristes etc,etc et j'en passe pour finalement se retrouver au bord de l'eau et à la premiere touche on a tout oublié,et quand on plie on se languie la semaine d'aprés,pour de nouveau se plaindre et tout recommencé,on est tous un peu à l'ouest quand même. bise

roro 21/09/2014 20:09

On se plaint parce que l'idéal c'est une mer d'huile, ses copains, pas de filets, pas de touristes, dans un cadre sublime et du poisson à gogo. En fait on a "un" de ces trucs à chaque fois mais rarement tout ensemble. On râle parce que quand on a enfin ses copains il y a embrouille pour tout le reste, quand il y a du poisson c'est qu'on s'est frappé mille embrouilles avant, mais tu as raison sur tout. Dès la première touche ou oublie tout et aussitôt le premier poisson pris on fait des plans pour la prochaine fois.
Moi ça fait pas bien longtemps que j'ai perçu la folie qui m'a toujours guidé sans me demander mon avis, elle m'a fait faire mille conneries, j'ai dit des choses qui dépassent le réel et pourtant, grâce à la pêche je suis devenu quelqu'un de différent, j'ai appris à chaque fois à ne plus penser qu'à moi et de ne plus me laisser guider par des gens ou même cette folie qui bout en moi...
Bises Ange et merci pour le com
PS, on a pas vu Vincent sur la vidéo, rien de grave au moins ?

marco 21/09/2014 14:50

ça s'est une belle pêche . Quantité mais pas trop pour pas faire carnage. Variété et que du beau poisson. Je suis encore plus chaud pour la semaine prochaine!

roro 21/09/2014 19:56

Stef vient avec nous, on va aller là où tu sais car elles sont rentrées là bas. Je n'en dis pas plus tu as sûrement compris...
Bizzzzzzzzzzzzzz

Bert 21/09/2014 11:25

fait plaisir autant de touches , ça m'a redonné l'envie d'explorer des postes !!! Bravo pour cette jolie pêche et a très bientôt mon poulet !! bises.

alainpaddy 22/09/2014 22:24

Merci Bert , c'est bien ce que je pensais !
Pour ce qui est congelé , si c'est bien fait , il n'y a pas de raison pour que ça ne soit pas aussi bon que frais ,

bert 22/09/2014 21:31

Oui Pad le sang est noire style encre de seiche , et sur une de nos dernières sortie il y avait du Rimini frais et l'autre surgele et tout les fish ont été pris au surgelé , j'irai pas jusqu'à dire qu'il est meilleur faudrait plus de test , mais cet ajout d'acide aminé est certainement pour quelque chose ...

alainpaddy 21/09/2014 17:21

Je voudrais bien l'"essayer chez nous ce rimini congelé pour tester !! a t'il un sang ou un liquide noir quand on l'enfile ? un peu comme le king rag ou le ver Hollandais ?

roro 21/09/2014 14:43

Tu le sais quand on a une idée...En fait malgré le temps vraiment pourri on est parti avec pleins de doutes en poche, les poissons étaient là et on avait de quoi leur faire plaisir. Bruno s'est pris un départ de dingue mais malheureusement sans suite, là il y avait du très lourd tant pis .
Je suis heureux que tu arrives à reprendre confiance en la pêche, il suffisait de peu et sauf erreur de ma part tu as failli nous faire deux fois de suite les poissons records de l'année. Toi aussi tu tournes autour, bientôt, c'est la récompense !
Bises mon Loulou !!!

Bert 21/09/2014 11:24

J'ai pensé a toi ce soir là mais j'etais sur que t'allais y aller quand même !!! Comme prevu je suis sorti le samedi pour initier un pote a la pêche du bord et même sur un spot réputé difficile le Rimini surgelé a fait des miracles ... C'est un véritable aimant a poisson , toutes les espèces se jettent dessus avec frénésie , ça

vincent 21/09/2014 10:30

tu as fait une belle peche tu est au top roro

roro 21/09/2014 14:38

La chance, encore de la chance elle peut s'envoler aussi vite qu'elle est arrivée, alors on en profite encore un peu avant d'aller voir si les calmars sont arrivés.
Merci pour le com Vincent.

alainpaddy 21/09/2014 10:09

Oser ! vous l'avez fait et vous êtes récompensés !! Pas de science exacte pour la pêche !! tu n'as pas parlé des appâts , c'était quoi ? à moins que ce soit top secret ! Bises

roro 21/09/2014 14:36

Salut Pad,
non les appâts ne sont pas secrets, nous avions des cordelles, des bibis et des Riminis.
Oui ce soir là fallait y croire, on y croyais pas mais ça a marché quand même mais bon, il y avait des doutes dans les rangs des silverboys.
Bises Pad.

  • : Daurades, Sars, Pageots, Loup, calmars, seiches. Surfcasting, calanques de Marseille. Cuisine. Respect de la nature.
  • Daurades, Sars, Pageots, Loup, calmars, seiches. Surfcasting, calanques de Marseille. Cuisine. Respect de la nature.
  • : C'est l'histoire d'une poignée de gars qui rôdent les sentiers des calanques de Marseille, avec son lot de réussite, de déception face aux filets de pêcheurs, de la saleté laissé sans vergogne. Ici on montre tout et on vous dit tout !
  • Contact

Roro.

  • RORO, GREG, MARCO, GEGE.
  • Quand la nuit tombe nos esprits s'éveillent, qu'importe le temps  ou les saisons il n'y a pas de poissons à l'abri de nos cannes à pêche...  Aventures de pieds nickelés garanti...
  • Quand la nuit tombe nos esprits s'éveillent, qu'importe le temps ou les saisons il n'y a pas de poissons à l'abri de nos cannes à pêche... Aventures de pieds nickelés garanti...

Pour contacter SILVERPECHE.

                Depuis Votre Messagerie notre adresse est: 

                              silverpeche@gmail.com

    

Recherche Dans Le Blog

Catégories