Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 octobre 2014 1 20 /10 /octobre /2014 15:10
Les infos du ventre des poissons.

Personnellement j'ai toujours été à l'affût des infos essentielles que les ventres des poissons pouvaient me donner selon les saisons. En effet avec ce truc tout simple il est parfaitement possible de comprendre assez facilement quand on ouvre les entrailles de ne nos prises où on en est vis à vis de nos cher " adversaires" pour mieux les pièger, hé oui, là est notre passion... Ne nous masquons pas les yeux, notre désir le plus intime c'est de réduire semaines après semaines le nombre d'individus qu'il y a sous l'eau, on ne le détermine pas toujours avec exactitude car notre activité est jugée saine mais...la réalitée est là, nous sommes des pêcheurs et le pêcheur prélève la vie.

Mais en réalité ce qui est génial dans la pêche c'est souvent tout ce qui tourne autour d'elle, les copains, la technique, les lieux de pêche, les appâts, le sentiment de satisfaction ou de frustration qui aide à  se dépasser. Oui la pêche est un immense cocktail de choses qui font que tout le monde peut y trouver son compte ou bien l'inverse si besoin. Vous remarquerez qu'à tout les niveaux il y a quelques dégrès d'incertitudes qui ne sont pas facile à expliquer et bien du coup vu que chaque théorie se voit contredite dès qu'elle à été pondue j'ai cessé de m'expliquer les choses, je remarque, j'examine et c'est tout.

La raison pour laquelle j'examine les entrailles des poissons c'est parce que je n'aime pas pêcher une espèce qui est dans la saison des amours, les bides remplis d'oeufs sont la seule chose qui va péréniser mon activité et la votre, soyons sympa avec eux. Donc voilà, j'ouvre un sar ( veirade) et j'y trouve des oeufs à gogo et la sar commun à côté n'en a pas ce qui est assez normal. Ce qui n'est pas habituel c'est les oeufs en cette saison, je présume qu'il y a beaucoup d'avance ou un retard gigantesque car ordinairement j'en trouve pas mal dans les veirades début Février. Fausse info de leur par, impossible, mais une chose est sûre je vais laisser le sar de côté quelques semaines histoire de pouvoir continuer à le pêcher de plus belle cet hiver. 

Fin Octobre c'est les portes du bonheur qui s'ouvrent pour le pêcheur, on y trouve beaucoup d'espèces qui partent d'autres arrivent pour notre plus grand plaisir. Ici j'entend le rush des daurades avant l'hiver juste avant que les calmars arrivent près des côtes, cela va donner lieux à beaucoup de réflexion et de dilèmes que nous nous préparons à subir côté messagerie de silverpeche.

Ha oui là les lecteurs un peu perdus dans le marasme des histoires qu'ils vont entendre vont se pendre plus souvent à notre messagerie pour savoir ce qui se trame en réalité sous la surface. Tout d'abord je voudrai leur dire que nous avons beaucoup de renseignements mais il faudra bien intégrer le fait que le monde de la pêche est parsemés de gars qui ne partagent pas volontier leurs infos, divulger quelques confidences sur ce sujet frise l'indélicatesse.

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Pour cette sortie nous allons choisir Bert, Bruno et moi un poste bien précis dans le Var à la place des calanques qui sont souillées par une marée de paraffine, ce n'est pas très dangereux comme produit car on fait cuire les frites dedans mais bon... La plage de Pampelonne plus saine de ce côté va nous servir de terrain de jeu pour la nuit, c'est loin mais c'est très confortable pour l'esprit de savoir que pour une fois la voiture est à côté. A vrai dire j'ai beau tourner le meilleur possible scénario dans ma caboche je ne suis pas du tout certain que nous y ferons notre pêche car le temps est trop stable, l'activité humaine dans la journée de ce Samedi est épouvantable, mais mes amis veulent y aller, alors bon, ça marche...

La route prend fin et nous pétillons de joie, comme promis la mer est super calme et le vent est totalement absent, les drapeaux qui jalonnent toute l'immense plage sont mourant, ils frétillent mollement sous la brise marine. Dans ces conditions je pense que le poisson se tient très loin de bord mais on ne peut pas s'empêcher de rêver à une belle daurade qui se serai égaré vu le coin fabuleux qui s'offre à nous trois. De plus il fait assez lourd, les nuages sont assez présent, en principe le poisson aime bien ça et quand le poisson aime moi aussi. Nous voilà tous définitivement installés vers huit heures, les dernières lueurs de jour comment à manquer sur la mer et peu à peu les éclairages publics prennent le relais derrière nous. Pour l'instant malgré notre bien être évident il n'y a pas de touches visibles pourtant les bouts de vers de Rimini disparaîssent de temps en temps, à vrai dire, c'est mal barré si en plus il y a des indésirables. Mais vers minuit les choses s'arrengent un peu car Robert vient d'avoir la première touche pratiquement en même temps que Bruno, tout deux vont laisser faire au cas où se ferait un départ avec bruit de frein (on peut rêver non ? ) Mais bon, au bout d'un bon quart d'heure d'immobilisme il va nous remonter le premier poisson à savoir une blanquette qui à tout avalé. Elle à visiblement rendu l'âme d'aillleurs dans le bac rempli d'eau elle ne tiendra pas une minute, ça sent les beignets de poissons perdu...

 

 
Les infos du ventre des poissons.
Les infos du ventre des poissons.
Les infos du ventre des poissons.

Toute la soirée nous allons patienter assis derrière nos cannes à pêche à bouffer de la charcuterie et à fumer des clopes à gogo. Ce n'est qu'au moment du départ qui se situe vers une heure et demi que je vais avoir ma première touche sérieuse. L'écureuil monte légèrement à la façon fiélas, il grimpe lentement puis se colle, le frein tourne lentement comme le fait le congre. Sans convictions je laisse faire tout en repliant mes cannes, je me dit qu'il coupera le fil et j'en serai débarrassé jusqu'au moment où il s'énerve franchement. A la remontée il ne me semble rien avoir au bout, je mouline rapidement quand au bord une franche tirée m'interpelle. Finalement ce sera une blanquette de cinq cent passé qui sera sorti de l'eau, l'hameçon est loin inutile de dire que le retour à l'eau est perdu, bon...Je regarde rapidement si il y a quelque chose dans l'estomac de la blanquette, je farfouille, je trifouille, ma foi, tout est archi vide, il n'y a pas l'ombre d'un truc dedans preuve qu'elle ne s'alimentent pas ou peu c'est bien notre veine.

Cette sortie n'a pas été des plus réussie côté poissons, nous aurons quand même bien rigolé et profité de la douceur de l'air pour refaire un peu le plein d'énergie. la prochaine sortie est déjà programmée dans les calanques, la seule inconnue c'est la météo qui risque de nous faire changer radicalement de décor. Côté appâts, là, on va vous étonner au plus haut point car normalement nous allons consacrer notre pêche à de grosses mâchoires...

A plus les gars !

 
Les infos du ventre des poissons.
Les infos du ventre des poissons.

Partager cet article

Repost 0
Construit et imaginé par RORO, GREG, MARCO, GEGE. - dans Poissons
commenter cet article

commentaires

syl34 20/10/2014 21:23

Je prends un malin plaisir a leur ouvrir l'estomac aussi!! Dans les dodo, je trouve souvent des résidus de moules, de palourdes, des naissains d'huitres, plus rarement de crabe....
Après quelques jolies pêches en septembre et début octobre, ça fait une semaine que c'est bien calme, avec la douceur, je pense que vers chez moi elles sont rentrées dans les étangs, l'eau y est 5°c plus chaude qu'elle ne devrait a cette saison.
En revanche les seiches font que de me grignoter mes crabes et mes crevettes, elles sont bien la^^

roro 21/10/2014 07:34

Tu as raisons, les poissons font les difficiles en ce moment malgré une certaine concentration. Vivement qu'il fasse froid car j'ai hâte de prendre quelques calmars en plus c'est plus simple comme pêche et beaucoup moins cher.
Bises Syl.

alainpaddy 20/10/2014 19:16

Pas bredouille , belle météo ! avec des amis ! dans un cadre majestueux ! quoi demander de plus !
Pour les frites je préfère l'huile d'arachide !! la parrafine on la réserve pour les pistes de danse !! :D

alainpaddy 21/10/2014 09:23

on s'en servait aussi pour fermer les pots de confitures , mon père en avait toujours sur son établi pour faciliter le passage de la scie ou des vis surtout dans les bois durs !

roro 21/10/2014 07:30

Normalement il n'y a plus de traces de paraffine, le Mistral va se charger de tout emporter vers le large. La paraffine sert à tout, fut un temps je m'en servais pour graisser les moyeux d'axes des rames en bois de ma barque. C'est non polluant, ça se fige et c'est non soluble dans l'eau, le hic c'est que l'été elle fout le camps et il faut en remettre régulièrement.
Bises Pad.

steph 20/10/2014 19:06

Salut tout le monde!! Ro superbe photo comme tu l'a dit :le beau temps, les collegues c'est ca la peche aussi même si le poisson n'est pas là. Bientot changement d'horraire alors preparer tous votre matos nous rentrons dans la bonne saison!! Biz ro

  • : Daurades, Sars, Pageots, Loup, calmars, seiches. Surfcasting, calanques de Marseille. Cuisine. Respect de la nature.
  • Daurades, Sars, Pageots, Loup, calmars, seiches. Surfcasting, calanques de Marseille. Cuisine. Respect de la nature.
  • : C'est l'histoire d'une poignée de gars qui rôdent les sentiers des calanques de Marseille, avec son lot de réussite, de déception face aux filets de pêcheurs, de la saleté laissé sans vergogne. Ici on montre tout et on vous dit tout !
  • Contact

Roro.

  • RORO, GREG, MARCO, GEGE.
  • Quand la nuit tombe nos esprits s'éveillent, qu'importe le temps  ou les saisons il n'y a pas de poissons à l'abri de nos cannes à pêche...  Aventures de pieds nickelés garanti...
  • Quand la nuit tombe nos esprits s'éveillent, qu'importe le temps ou les saisons il n'y a pas de poissons à l'abri de nos cannes à pêche... Aventures de pieds nickelés garanti...

Pour contacter SILVERPECHE.

                Depuis Votre Messagerie notre adresse est: 

                              silverpeche@gmail.com

    

Recherche Dans Le Blog

Catégories