Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
SILVERPECHE.com

SILVERPECHE.com

LE BLOG DES SAISONS

Publié le par RORO, GREG, MARCO, GEGE.
Publié dans : #sport, #pêche au bord de l'eau.

Cet article va être très court, inutile de vous dire que je n'ai que très peu de temps à consacrer à la pêche car vous savez le truc, je travaille demain, la météo menaçe...

Je part sur les chapeaux de roues d'AURIOL dans ma vieille bagnole rouge car j'ai trouvé par miracle une fenêtre de pêche pour ce soir. Les pneus crissent dans les virages de Carnoux sous la force cinétique du véhicule, les lignes droites et les courbes s'enchaînent à vitesse grand "V", je surveille qu'il n'y ai pas de radars ou de gendarmes pour arriver avec quatre bricoles pour pêcher sur mon poste. là je n'ai pas le temps de penser à grand chose, j'envoie tout en l'air mais c'est armé avec ma nouvelle turlutte YAMASHITA que je vais commencer ma prospection. Je suis à Cassis sur un de mes anciens postes qui sont totalement interdits, pardon, mais je veut savoir...

L'entrée de Port Miou est une aubaine pour mes nouveaux leurres, ils plongent avec aisance et vont aller racler le fond très profond puis je poste une autre canne avec la seule bogue qui me reste de la dernière pêche. Ce bouchon est envoyé contre la paroie abrupte avec trois mètres cinquante de fonds pendant que je fini de donner du fil à mon leurre afin qu'il touche correctement le sable de la passe. Il y a des pêcheurs en face à la chapelle, je ne voit pas bien ce qu'ils font mais les frontales balayent tout le poste, bon, la pêche est universelle mais il ne faut pas prendre le calmar pour un fada, il est évident que la discrétion est la première des choses à mettre en oeuvre à la pêche, mais là, apparemment c'est le dernier de leurs soucis....

Je tend la ligne que j'ai envoyée plein fer assez loin il y a une minute dans le millieu de la passe, elle me semble bien lourde ma foi pour tracter un leurre si léger, mais les rushs qui arrivent rapidement m'indiquent que le gros bout de plastique orange/rose à 28 € à trouvé dès la descente un individu en vadrouille. A peine le premier calmar remonté à la surface, le bonchon sur ma droite est à plat sur l'eau, hou là là à tout les coups ça va être une soirée express, il va falloir jongler avec les techniques pour être efficace. Mais comme bien souvent un bonheur n'arrive pas seul, c'est à dire, quand ça veut marcher, ça marche, j'ai deux calmars sur la teutonnière, ils sont plantés tous les deux car ils arrivent tout deux en travers. Heureusement pour moi j'ai du 35 en arraché ça va aller pour les soulever en poids.

Bon du coup je ne suis là que depuis très peu de temps et j'ai déjà presque fait ma pêche, je présume que tout est là pour que ça marche et j'essaye d'analyser...Bon, non c'est vraiment une soirée ordinaire je ne sait plus. Au fils des minutes le leurre ne fonctionne plus, les couleurs n'y font rien c'est le bouchon qui trouve à chaque fois le calmar qui cherche à se remplir le ventre. je suppose par contre que la taille du poisson y est pour quelque chose, oui une bogue est plus grosse que le leurre et je pense que sous les eaux les cocos n'ont pas envie de jouer mais de BOUFFER !!!!! Remarque tant mieux comme cela je vais pouvoir me concentrer sur ce bouchon qui frétille encore une fois, ma foi, j'ai vraiment du bol car vu le coin fallait y croire.Tout en m'essuyant les mains avec le tee-shirt rose qui me sert de chiffon un bruit de vent dans les grands arbres de la forêt annonce un épisode plus frais, j'espère juste qu'il ne va pas arriver en avance par ce que là je serai dans l'ennui.

Au fil des longues minutes tout prends forme le bouchon coule, en un seul coup je vais faire remonter totalement par hasard six calmars du fond qui suivent "le" calmar planté, je vais sortir le premier lentement de l'eau tout feux éteints et sans précipitations, le poser à côté de moi. Puis je vais remettre la bogue doucement dans l'eau en ayant pris le soin d'enlever le bâton lumineux du bouchon pour rester totalement discret. A peine le temps de le dire que je sent une tirée souple dans le scion, même technique, je sort le calmar en douceur et je remet dans l'eau en douceur sans éclairer ( surtout). En l'affaire de dix minutes avec cette façon de faire j'ai pu sortir six calmars quasi sous mes pieds, ma pêche est faite je peut remballer. Inutile de vider la mer ou  d'espérer faire un carnage, non là c'est tout l'inverse, je suis venu en touriste et je repart en vainqueur si je puis dire...Voilà tout ce que j'aime, une soirée improvisée qui tourne en performance par ce que je n'ai pas le temps de rester car le temps se dégrade fortement, ça à marché cette fois mais bon, c'est pas toujours comme ça...Dans la foulée je me rend compte que je n'ai pas fait encore de photos, allé voilà les gars !!!

Je suis abonné au chiffre 8, bon, on va essayer d'augmenter le chiffre.

Je suis abonné au chiffre 8, bon, on va essayer d'augmenter le chiffre.

Du coup je rentre de bonne heure et je vais pouvoir faire mon article dans la foulée. Bon vu le temps je vais condisérer que je suis passé à travers un truc inexplicable car à peine arrivé à la voiture les éléments grondent sur la tête, ouf, un tour de clé et c'est fini...

Commenter cet article

pecheur des calanques 08/11/2014 20:03

tres joli mon ami je reviens de port miou bon 4 calamars pour cette soiree .....a oui ton coin est un peu limite dans la legalite mais bon ce soir j avais un putai... de filet juste a 1 metre dessous la pancarte de non prelevement ( poissons) accrocher a la roche sortie de port miou alors leur parc pfffff..... ps oui le calamar aime les zones eclairer mais n aime pas ce faire eclairer ..nuance.

gégé 04/11/2014 21:26

bravo pour cet peche sur mes coin, tu te souvien on a parlé un peu quans tu etait sur le rocher, j'ai bien vu que tu en avais fait plusieur. merci pour l'astuce cher roro a +++

roro 04/11/2014 21:07

Je suis contraint d'affirmer de vous dire que c'est un coup de bol de tout les diables, je suis parti juste avant de ma prendre la tempête sur la tronche, je me suis mis sur un poste quasi super pourri mais où j'ai fait trois calmars l'année dernière et en plus je n'avais presque rien. Mais les calmars étaient là et en fait c'est tout le fond du problème, j'était là, ils étaient là et je sait comment tirer parti de cette situation. Mais si ils avaient été absent mon récit aurai été tout autre et rien n'aurai pu changer ça. C'est le fait que je me déplace beaucoup, j'analyse la météo et j'essaye tant que possible de m'imaginer ma pêche. Ca paye de temps en temps et là c'était bien mais un peu rapide.
Bises les gars.

syl34 04/11/2014 20:58

ça c'est de l’efficacité!! bravo

roro 04/11/2014 21:13

Oui je suis assez content d'avoir bien exploité la situation mais tu vas voir des sorties où je me serai super préparé et je vais me faire tanner le cul par leur absence. c'est la pêche....

Nico 04/11/2014 20:55

Superbe pêche !!

roro 04/11/2014 21:10

Ouai, bon, c'est bien d'être sorti c'est déjà ça.

ange 04/11/2014 20:38

he ben,dit donc...j'en suis pantois!

roro 04/11/2014 21:10

Non l'eau à cassis est super froide et ça peut marcher, en plus il y a beaucoup d'eau sous la surface et ça m'inspire. Entre nous, c'est du bol...

Articles récents

Hébergé par Overblog