Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 février 2015 4 12 /02 /février /2015 19:39
Le détail qui tue....

Nous sommes Mercredi il est 17 heures 15 et je suis en partance pour la pêche. J'attend avec impatience ce soir là car ce moment m'est consacré et je peut à loisir déployer tout ce que je veut. Mais avant de prendre la bretelle d'autoroute qui mène vers Marseille j'ai promis à ma femme de faire un petit détour par le magasin de chaussure pour remplacer une vieille paire que je porte depuis des mois. L'affaire ne prends que quelques minutes, j'emballe les chaussures neuves et me voilà sur le chemin du bonheur...

Sur la route je fait un peu l'inventaire du matériel que j'ai pris avec moi, mes cannes, mon barda habituel, les appâts, la combinaison de ski et...mes chaussures de marche. Bon, tout semble correct et c'est l'esprit serein que j'arrive comme un fleur sur le parking  de mon poste, le coin est totalement libre malgré la présence de pêcheurs de calmars au fond à droite et à gauche. Bon allé c'est le moment de tout mettre sur le dos, d'enfiler la combinaison de grand froid car malgré un net radoucissement faut pas pousser quand même. Mais au moment de mettre mes chaussures de marche je me rend compte qu'elles sont restées à la maison...Arghhhhhhhh !!!!!! Au final je n'ai que des chaussures de ville en cuir qui ne conviendront pas  du tout au froid, ça c'est le détail qui tue.

Bon...je n'ai plus le choix et avec quelques doutes j'avance vers mon poste.

J'ai embarqué avec moi du Rimini congelé, des bibis congelés et des petits calmars, cette petite palette couvre un peu toutes les situations et l’étendue d'eau qui s'offre à moi et est idéale à ce genre d'appâts. d'ailleurs l'attente ne va pas durer bien longtemps. L'écureuil de la première cannes devant moi descend et remonte un peu. Il se fige puis tremblote légèrement, ce n'est pas la touche de l'année mais avec les daurades on ne sait jamais. dans le doute je prends la ligne en main et avec les yeux fermés je tente de décrypter les minuscules tirées que je sent dans le scion. Mais soudain la canne ploie fermentent, les tirées discrètes se transforment décharge, je ferre dans la foulée, ça y est, j'ai mon premier beau poisson de l'année. A première vue le coco ne bataille pas des masses, il est de belle taille mais il ne me donne pas l'impression de se défendre beaucoup va savoir pourquoi. Mais alors que je suis affairé à chercher le détail qui me ferais comprendre son espèce, j'entends un claquement d'écureuil à côté de moi. Grrrrr, c'est toujours pareil, faut le vivre ! il me faut prendre toutes les précautions pour ne pas perdre le poisson que j'ai au bout tout en acceptant d'entendre le frein de l'autre moulinet qui hurle par saccades, pour se déconcentrer y'a pas mieux.

dans la lumière bien calibrée de la frontale un belle tâche brillante arrive, avec ce petit flux d'éclairage elle se dévoile et me donne de bons coups de tête dans le scion. Elle remonte à la surface et dans un passage furtif j'ai bien vu que l'hameçon est planté sur la lèvre, cela me rassure car de ce côté je ne risque rien. Le truc c'est que j'était tellement persuadé de ne pas avoir un beau poisson au bout que je n'ai pas pris la peine de déployer le salabre, si elle casse la ligne se sera tant pis pour moi.

Bon, on résume la situation. je suis en godasse de ville sur des roches bien glissantes, il n'y a pas moyen de sortir ce poisson en poids car il frise les deux kilos et mon bas de ligne est en 22 centièmes. Je vais devoir sauter de roches en roches ultra pointues pour la faire glisser entre deux failles un peu plus loin. En temps ordinaire ce la ne serais rien mais là; je sent les piquants déformer la semelle et déchirer la gomme sans efforts. Voilà grand moment de solitude que je n'ai pas l'habitude de vivre sans compter qu'il va falloir en plus jouer les équilibristes sans me casser le gueule. Finalement tout se passe bien du haut de mon pic, j'ai pu échouer la première daurade de l'année sans encombre. bon allé c'est pas le moment de mollir il va falloir aller vérifier l'autre canne qui est calme à présent, je m'en empare et commence à remonter un truc plutôt lourd, pourtant il y a bien un poisson au bout et de tours de manivelles en tours de manivelles je vais mettre au sec un très joli sar quasi rincé.

 

Le détail qui tue....

Les heures défilent sans trop de choses, une touche sans suite par ici et sursaut par là, en tout les cas rien de bien définitif jusqu'au moment où...Je suis affairé à saucissonner une beau morceau de Rimini pour recharger une canne et rien ne m'interpelle vraiment quand un bruit d'écureuil qui tape fortement contre le blank me fait sursauter, en tournant la tête l'écureuil est entortillé autour de la tige qui plie en arc de cercle ! Hou con, va pas falloir s'endormir, j'envoie tout en l'air et en deux bonds je suis dessus, après un bon ferrage j'entamme la longue remontée. Là je suis en contact avec un vrai gros poisson. Il m'envoie sont bonjour à grands coups de tête dans le scion, haaaaaaaaaa, ça c'est bon ! Au plus il remonte vers la surface au plus il appuie ce qui me baisse les bras, je me demande bien ce que je vais trouver à la surface, une daurade de deux ou trois kilos ? A vrai dire je en saurais pas dire tellement ce poisson me fait la misère, une chose est sûre, c'est une belle patate.

Je vais mettre un bonne dizaine de minutes à deviner ce qui est au bout et pour tout dire je m'attend à voir une grosse pastèque arriver dans le flux de la frontale. Puis sans raison elle se bloque à mi hauteur et ne semble pas vouloir remonter plus, même en jouant sur a flexibilité su scion rien n'y fait d'ailleurs il me semble être accroché au fond de l'eau. Vu que les cailloux ne font pas de rushs il ne me reste plus qu'à rester là avec la canne à la main et à subir les coups de tête, je pense bien qu' à un moment elle rendra la main pour remonter vers moi. Lentement les coups se font moins forts et je peut la hisser lentement à la surface, la tâche brillante est nettement visible maintenant mais je suis dubitatif. Dès qu'elle jailli à la surface elle me montre son flan, elle est bien accrochée ce qui est déjà bien, mais c'est la taille qui ne correspond pas au combat que je viens de livrer, dans la foulée je n'ai pas pris le salabre ( encore une fois) i me faudra la remonter en poids. Ho hisse !!!! Elle fait bien son kilo, bon...

Le détail qui tue....

Bon là je doit faire quelques chose, j'ai les pieds qui se sont complètement endormi, les ongles ont du se décoller des orteils et ils doivent se balader au fond des chaussettes, au passage, très fines. Je renvoie vite le montage mais il faut trouver une solution d'urgence pour mes petons car sinon il faut partir maintenant. En réfléchissant je me dit que si je rallonge un peu ma tenue de ski, que j'enlève les chaussures et que je met mes pieds comme dans des manchons de mains dans le bas de pantalon ça devrai rapidement les réchauffer, ça fait un peu yoga mais pourquoi pas ? Mais comme toujours à peine les groles enlevées et enfilées dans la laine chaude la canne sur la droite se prends une décharge atomique sur un montage avec le petit calmar. Le frein tourne à plein régime, me voilà debout en chaussettes, la canne à la main et avec un départ de frein d'un autre monde ! le combat ne va pas durer bien longtemps car le poisson semble hors catégorie, je me prends une gifle dans le scion qui aura raison de mon 22 centièmes. Je sait, je sait, pas la peine d'en rajouter...

Là c'est la goutte d'eau qui fait déborder le vase, je plie à la hâte mes affaires, pourtant si j'avais été bien équipé j'aurais pu profiter de cette soirée fantastique, il n'y a pas un gramme de vent, la mer est complètement plate, j'en ai presque la larme à l’œil tellement cela fait longtemps que ce n'était pas arrivé. La petite côte va être rapidement avalée, j'enfourne tout dans le coffre, un tour de clé me donne les indications de préchauffage, la température et l'heure... Il est presque quatre heures du matin ? Combien ? merde je me lève dans deux heures et demi, le temps de rentrer ça va pas faire lourd en sommeil tout ça...

Le détail qui tue....
Le détail qui tue....
Le détail qui tue....

Partager cet article

Repost 0
Construit et imaginé par RORO, GREG, MARCO, GEGE. - dans Poissons sport pêche au bord de l'eau.
commenter cet article

commentaires

bernard 13/02/2015 21:23

demain je vais tenter le coup,je mettrai mes mocassins vernis ,aprés costume ou smoking ça devrait bien pêcher avec ça.
au fait cravate ou noeud pap,? putain ça devient compliqué la pêche !!!!!!!!!!

RORO, GREG, MARCO, GEGE. 14/02/2015 09:19

N'oublie pas le string panthère c'est le secret...chutttttt.

greg 13/02/2015 17:58

Waouh!quelle peche!
TU es parti pour nous faire une grosse saison mon ami!
La persévérance et la ténacité ça paie!bisous!

maindefer 13/02/2015 19:34

Faut pas pousser roro, tu est vache avec nous! je me met au congelé dé a la prochaine peche s'est décidé. Tu va pas recomencer comme l'année dernière avec tes gros poissons a toute les peches hein ?
merci quand meme, deux récits dans la semaine tu nous gate!

Clément P 13/02/2015 11:14

Ah ouiiiii!!! Bravo Roro.... Tu nous sors une superbe pêche alors que c'est compliqué en ce moment! Dommage pour le gros départ cassé! Je pense que ces petits calas vont faire sortir quelques jolis pagres... voire dentis!! Mais en 22 centièmes................ c'est limite quand on tombe sur ces tracteurs des mers !! ;)

RORO, GREG, MARCO, GEGE. 13/02/2015 11:58

Je l'ai dit dans l'article Clément, je sais, je sais...pas la peine d'en rajouter...22 centièmes avec un petit calmar c'est juste...bête. Bon enfin, tes appâts marche à fond la caisse et là non plus il n'ont plus rien à prouver, ceux qui veulent voir su poisson savent comment faire maintenant et où les trouver.

alainpaddy 13/02/2015 10:41

Désolé pour Nico , le lien n'a pas passé !! peut être comme ça en rajoutant les www ?

RORO, GREG, MARCO, GEGE. 15/02/2015 11:14

Possible...

alainpaddy 14/02/2015 20:22

Je ne sais pas pourquoi ? mais si je mets un lien il ne s'affiche pas ? sûrement une incompatibilité avec overbolg ?

Nico 14/02/2015 12:39

Merciiii je vais aller déguster votre blog !!!!
Amicalement

RORO, GREG, MARCO, GEGE. 13/02/2015 11:54

Pardon Pad je pensait que le lien fonctionnait...

alainpaddy 13/02/2015 10:43

.fr/2010/02/les-outils-pour-les-appats.html

voir dans mon blog en tapant le texte ci dessus dans " rechercher dans mon blog "

alainpaddy 13/02/2015 10:38

Pour Nico

Bravo ! la voila la recette pour pour prendre les patates !! chaussures de ville ! pas de salabre ! et laisser les chats noirs à la maison !! MDR !
Encore une preuve s'il le fallait que les appâts congelés de bonne qualité peuvent prendre des poissons ! Juste une combine de vieux : mets dans ta caisse ou ton sac à dos , une petite boite avec de la farine de moutarde , bien fermée , et quand tu auras froid aux pieds !! quelques pincées dans les chaussettes te feront oublier que c'est l'hiver !!
En attendant j'en connais qui vont se régaler !! Bises !

jacko 69 13/02/2015 10:19

bravo RORO,sympathique soirée avec de très belles dodos...tu as raison c'est dur de vieillir.
toujours autant de plaisir a te lire

RORO, GREG, MARCO, GEGE. 13/02/2015 11:59

Merci Jacko, encore une fois j'ai eu de la chance mais je suis bien aidé quand même...

Marco 13/02/2015 05:32

Merci merci et encore merci pour ce beau récit
Comme d'habitude j'ai l'impression de vivre l'instant à tes côté
Merci

RORO, GREG, MARCO, GEGE. 14/02/2015 16:52

Au bibi congelé pour la plus petite et au ver de Rimini la plus grosse, le reste des sars au petits calmars.

syl34 14/02/2015 12:44

simple curiositée , elles ont mordu a quoi?

RORO, GREG, MARCO, GEGE. 13/02/2015 08:46

Salut Marco, en ce moment je pense qu'elles ne sont pas trop difficiles à prendre car en ouvrant les ventres hier soir, c'est totalement vides il n'y a pas la moindre trace de quoi que ce soit, elles ont faim et c'est plus facile dans ces conditions. Tu vas voir quand elles seront remplies de moules et de crabes, là ça va chipoter sec et là adieu les départs de freins !!!!
Bises mon loulou !

zak 12/02/2015 23:21

Bravo poto très belle peche sa. Fait plaisir de revoir les dodo elle sont plu belle que les calamar lol oublie pas te chaussure la prochaine foi lol te courageux de pêcher dans se froid

syl34 14/02/2015 12:43

ça a fait bien rire les poissons qui sont venu voir le phénomène!!! voila le secret de roro!!

RORO, GREG, MARCO, GEGE. 13/02/2015 08:40

Blague à part, j'ai compris à quel point les chaussures de froid sont nécessaires, là j'ai été ridicule toute la soirée, pauvre de moi !
Bises mon Zak.

Nico 12/02/2015 22:15

Tu me fais tjrs autant rêver !!!! Surtout que je suis sortie aujourd'hui sur la cote varoise avec des bibi

RORO, GREG, MARCO, GEGE. 13/02/2015 08:38

C'est notre ami allainpaddy qui m'a fabriqué ce système, il a planté deux aiguilles assez longues dans un bouchon, cela fait que l'appâts ne tourne presque pas quand on le liguature, ça laisse les doigts libres pour bien présenter le fil élastique. Tu peux le contacter sur son blog http://alainpaddy.blogspot.fr/, c'est le roi de la débrouille et il trouve toujours une solution à n'importe quel problème, il pourra sûrement t'expliquer tout cela en détail.
Ciao Nico.

Nico 12/02/2015 22:17

Assez compliquer qd ils sont congelés ( ce vident super facile ) je t ai vue sur une vidéo avec deux aiguilles pour ligaturer tu peux m en parler ??

Amicalement

Nico 12/02/2015 22:16

De pexeo et pas l ombre d un frémissement sur mon buscle ;0((( bref j ai toutefois trouver l eschage

bernard 12/02/2015 21:40

hé oui roro il y a des jours ou' tout s'en mêle,en tous cas bravo ça fait plaisir de revoir les dodos
ton abnégation a été récompensée
A+

RORO, GREG, MARCO, GEGE. 13/02/2015 08:32

On le sait, bien se préparer est une chose primordiale.Moi, dès que je prévoit un truc c'est le bordel, j'oublie toujours un truc. Ce soir j'ai eu de la chance et vu que c'est pas tous les jours j'en ai profité.
A plus Bernard.

syl34 12/02/2015 21:21

Pfiou..... Bravo

RORO, GREG, MARCO, GEGE. 12/02/2015 21:26

C'était moins une que les ongles sautent quand même ...

ange 12/02/2015 21:00

c'est pas posible tu le fait exprés,quand on est pas là,tu prend du poisson,c'est nous les chats noirs ou quoi? à la pêche avec des chaussure de ville,n'importe quoi !!

RORO, GREG, MARCO, GEGE. 12/02/2015 21:26

Même si tu es un chat noir je préfère me passer de poisson que de ne pas te voir...
Bises mon loulou.

steph 12/02/2015 20:43

Bravo roro!!super debut de saison Des touches et deux beau poisson et une super meteo que demander de mieux.. peut être une bonne paire de chaussure a lala c'est con de vieillir

RORO, GREG, MARCO, GEGE. 12/02/2015 21:25

Tu as raison c'est con de vieillir, la mémoire n'est plus ce qu'elle était, j'était sûr d'avoir les groles dans le coffre !!!
Bises Stef

  • : Daurades, Sars, Pageots, Loup, calmars, seiches. Surfcasting, calanques de Marseille. Cuisine. Respect de la nature.
  • Daurades, Sars, Pageots, Loup, calmars, seiches. Surfcasting, calanques de Marseille. Cuisine. Respect de la nature.
  • : C'est l'histoire d'une poignée de gars qui rôdent les sentiers des calanques de Marseille, avec son lot de réussite, de déception face aux filets de pêcheurs, de la saleté laissé sans vergogne. Ici on montre tout et on vous dit tout !
  • Contact

Roro.

  • RORO, GREG, MARCO, GEGE.
  • Quand la nuit tombe nos esprits s'éveillent, qu'importe le temps  ou les saisons il n'y a pas de poissons à l'abri de nos cannes à pêche...  Aventures de pieds nickelés garanti...
  • Quand la nuit tombe nos esprits s'éveillent, qu'importe le temps ou les saisons il n'y a pas de poissons à l'abri de nos cannes à pêche... Aventures de pieds nickelés garanti...

Pour contacter SILVERPECHE.

                Depuis Votre Messagerie notre adresse est: 

                              silverpeche@gmail.com

    

Recherche Dans Le Blog

Catégories