Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 mars 2015 1 23 /03 /mars /2015 21:25
Roro et silverpeche.

Hé bé voilà, j'entame mon nouvel article, je ne sait plus exactement le numéro que va porte celui-ci mais il est important qu'avant de vous dévoiler le contenu de ma pêche que je vous parle un peu de mes constatations de 2014. Je ne vais pas vous induire en erreur en vous racontant que je suis un spécialiste de la pêche et que le poisson craque quand il sent que je suis dans les parages, non. Je ne vais pas vous donner non plus des leçons de pêche car voyez vous, au delà des belles images que je m'éforce de prendre pour vous plaire j'en suis exactement au même point que tout le monde. Le seul truc c'est que je sort très souvent même quand tout paraît difficile dehors, j'utilise le moindre appât susceptible de coïncider avec la saison et je fait en sorte de le présenter le mieux possible. Pour le reste, je ne fait pas montages complexes, je n'ai pas de fils d'un autre monde, mon matériel est bien rôdé, voilà tout ce dont j'ai besoin pour me rendre au bord de l'eau.

Ce que j'ai constaté c'est que la choses la plus importante quand on se rend à la pêche c'est le choix de ses appâts. Frais ou congelés la question peut se poser si comme moi, un certain ras le bol s'installe quand on parle finances. D'ailleurs c'est le premier sujet d'inquiétude de tout à chacun, comment débourser autant d'argent pour une activité qui ne rapporte rien et dont la réussite ne tient qu'à un fil. Sur ce plan je ne peut pas vous conseiller grand chose car il appartient au lecteur de se faire une idée sur ce que j'utilise et n'est qu'un élément de votre propre jugement, je le montre du mieux possible pour que celui qui se sent isolé au milieu de toutes ces photos de poissons étalés dans les revues, sache qui pour lui aussi cette opportunité lui est ouverte.

Au fond, il y a bien peu de choses à faire pour réussir une partie de pêche car bien souvent la recette miracle tient dans les appâts et le courage du pêcheur. Pour moi j'ai écarté l'idée que c'est avec du matériel cher que j'aurai le plus de chance de prendre du poisson, j'ai même noté que c'était souvent avec mes ensembles les moins techniques que j'avais le plus de réussite, la confiance peut être va savoir...En tout il ne faut pas désespérer car en pêchant régulièrement avec de bons appâts la chance frappe souvent à sa porte, il faut juste observer les lieux, s'imprégner des éléments et sentir peu à peu cette petite étincelle dans le ventre qui vous donne les bons réflexes de prédation. C'est le bon moment pour monter ses cannes, déployer les fils qui dorment encore dans leurs bobines, il devient alors plus naturel de monter ses bas de lignes et d'y attacher un hameçon fin. Le moment le plus critique c'est l'appât, mon ver de Rimini congelé est tronçonné en morceaux de quatre centimètres, je le ligature sur toute la longueur sur la double aiguille que m'a fabriqué Pad, cela me permet de lui donner un peu de finesse et d'un bloc je le glisse sur le montage en ne faisant pas trop dépasser l'hameçon.

Avec les huit jets que l'appâts va se prendre au décollage il n'est pas question de faire dans l'approximatif, il faut que le ver soir bien dans l'axe du fil et éviter tout recroquevillages qui le ferait tournoyer en l'air et s’emmêler autour du fil. C'est un détail qui a son importance car pêcher au plomb coulissant nécessite parfois beaucoup de patience tant les embrouilles du bas de ligne autour du plomb peuvent parfois devenir récurrentes. C'est la raison pour laquelle je vérifier régulièrement mes montages pour les repositionner aussitôt avec parfois un changement d'appât si j'estime qu'il n'est plus aussi présentable. A ce stade rien ne prouve que le poisson va se laisser séduite par la finesse de l'ensemble car les paramètres alimentaires ne peuvent être appréhendés que par les habitants de la mer,on le sait, une belle daurade même affamée va regarder à deux fois avant d'engloutir un appât.

le ver de Rimini est vendu à 25 euros chez PEXEO, tu crois qu'on fait la soirée avec ? Moi j'en suis sûr et il en reste même pour demain...
le ver de Rimini est vendu à 25 euros chez PEXEO, tu crois qu'on fait la soirée avec ? Moi j'en suis sûr et il en reste même pour demain...
le ver de Rimini est vendu à 25 euros chez PEXEO, tu crois qu'on fait la soirée avec ? Moi j'en suis sûr et il en reste même pour demain...

le ver de Rimini est vendu à 25 euros chez PEXEO, tu crois qu'on fait la soirée avec ? Moi j'en suis sûr et il en reste même pour demain...

Roro et silverpeche.
Roro et silverpeche.

Malgré tout ce que j'ai pu mettre en oeuvre les touches se font attendre malgré qu'il semble que les conditions soient bonnes. Une tirette minable par ici, une autre désespérante par là, j'ai quelques trucs qui grignottent les vers mais à vrai dire je n'ai pas la moindre idée de ce que c'est. De plus les touches se concentrent peu à peu exclusivement sur le montage petit calmar et sardine, le ver de Rimini pour une fois ne fait pas recette mais... A vrai dire je suis un peu désorienté car tout paraît concorder pour faire bonne pêche mais à ce moment précisje n'ai pas d'explications sur l'absence de poissons, alors je rallonge les montages et j'en profite pour diminuer les fils, je bombarde plus loin et moins loin, je cherche quoi ! 

Vers minuit je suis complètement désespéré de n'avoir rien à me mettre sous la dent,j'ai beau faire du drop shot avec mon petit calmar rien n'y fait, les hameçons des cannes calées sont partiellements vidés preuve qu'il y a quelques trucs qui tournent dans l'eau mais quand il n'y a pas de touches visibles cela laisse pantois. Hé puis vers trois heures du matin c'est la délivrance...

Je suis accoudé au comptoir des calanques à boire un petit café bien chaud quand un bruit de frein me fait sortir de ma létargie d'un coup. Je voit un écureuil lumineux collé au blank de la canne et le scion qui se reflète à travers la luminosité la lune pleine, qui plie généreusement. Hé bé dis donc, il me semble rêver tellement je n'y croyais plus, de toute façon rien n'est joué et le poisson peut parfaitement avoir senti le piège, cela nous arrive mainte fois et il faut avoir beaucoup de touché pour sentir le poisson manger. Je prends ma ligne en main, inutile de chipoter elle est piquée, enfin je dit "elle "... La remontée tout en tendresse me donnera la signature du poisson, les brefs coups de tête sivi de longues pauses sont typique de la daurade, elle n'est pas bien grosse mais je sent que vais m'en contenter.

A la surface je voit apparaître une belle blanquette qui n'a pas l'air d'être contente, elle plonge avec rage vers le fond me faisant plier le scion la canne, mais malgré son joli petit combat il ne faudra pas bien longtemps pour la mettre au sec. Voilà, je pense que la messe est dite pour cette nuit car tout ce que savais faire a été passé en revue sans trop de succès et il faut maintenant se rendre à l'évidence. Je n'ai pas bien compris pourquoi les poissons sont absents des lieux. En regardant mon bac où nagent trois sars et deux blanquettes je me dit qu'il nous reste encore beaucoup de chemin avant de comprendre les mécanismes de la mer, parfois les conditions sont franchement hostiles mais la vie grouille dessous nos pieds, parfois tout paraît formidable et la pêche equi se déssine est un vrai régal mais... Hé bien ce soir c'est ça, tout est parfait mais rien n'a l'air de séduire la poisson, il faut en prendre son parti et revenir encore et encore mieux armé, plus déterminé que jamais.

Je suis tellement exaspéré qu'il ne viendra pas à l'idée de faire toutes les photos, je vous ai sélectionné les meilleures, le retour sera long et matinal, bon...

Roro et silverpeche.

Plusieurs sorties ont été tentées par la suite arrachées aux quelques heures disponibles qu'il me reste dans ce segment de temps complexe. les beaux jours arrivent, enfin, si je puis dire, et je profite de quelques accalmies pour déployer ma nouvelle batterie d'appâts. Pourtant il n'y pas grand chose qui plaît aux poissons, rien n'est mis de côté mais rien ne fonctionne vraiment en ce moment.

la dernière c'est Stef et moi qui allons tenter de faire parler la poudre, tout est bien calibré, tout est méticuleusement peaufiné, bon , y'a plus qu'à...

Nous allons tout faire pour savoir si il y a de la vie sous la surface, mon ami a pris quatre cannes et moi trois, normalement vu les possibilités météorologiques il nous semble que nous touchons au but. Il n'y a pas de vent et la mer est très agitée, en principe, c'est les conditions idéales pour faire perdre la tête à nos chers poissons. Immédiatement je me fend d'une grosse touche avec départ de frein et tout et tout sur un montage Rimini !!!! Je n'ai que le temps de me rendre au chevet de mon moulinet qui hurle une partition pour me rendre compte que j'ai loupé le moment du ferrage. Y'a des fois comme ça, mais bon, la pêche c'est ainsi.

Les touches ne sont pas bien nombreuses, il y a quelques tirées par ici puis d'autres par là, globalement il faut rester sur ses gardes car notre poste est un passage balayé par le courant, la moindre brise transforme ce coin en vrai galère. En parlant de galère c'est bien c'est roches dont je parle. Elles sont totalement inconfortables, on ne peut pas se caler pour envoyer, les trous sont nombreux alors gare à la chute. Je patiente en regardant mon copain qui s'agite autour de ses cannes, moi je n'ai pas grand chose à faire alors que lui il court dans tous les sens, ha... Il a toujours une canne à vérifier, un appâts à ligaturer, un montage à refaire. Moi je suis là bien assis à fumer des clopes à surveiller de moins en moins mes cannes qui dorment d'un œil. Nous allons bricoler quelques sars et quelques pageots qui ne seront pas gardés, ils ont tous eu la présence d'esprit de ne pas se planter lourdement, ils retourneront à l'eau avec un petit piercing dans la joue en prime.

Vers dix heures il me semble que c'est le bon moment pour changer de tactique, mes appâts seront mis un peu plus loin, et l'arme secrète congelée va pouvoir être utilisée.

Un plateau merveilleux pour poissons, là c'est du congelé, bluffant non ?

Un plateau merveilleux pour poissons, là c'est du congelé, bluffant non ?

Mes copains de chez PEXEO m'ont confié une petite série prototype de grosses coques rouges qui devraient arriver dans les bacs d'ici peu. La partie charnue est énorme on dirait un plateau repas, il me semble que si je n'ai pas de touches avec ça je pourrai rentrer à la maison avec une certitude, c'est que la mer est vide.

J'ai failli l'engloutir tellement un beau bout comme cela ouvre l'estomac, heureusement l'hameçon m'en a dissuadé. Non sans rire, un filet de jus de citron dessus moi je prends  !!!!!

J'ai failli l'engloutir tellement un beau bout comme cela ouvre l'estomac, heureusement l'hameçon m'en a dissuadé. Non sans rire, un filet de jus de citron dessus moi je prends !!!!!

Rapidement le montage est fait et il va être envoyé à bonne distance. En quelques minutes je voit déjà le tremblement de l'écureuil qui à n'en pas douter est secoué par une armée de dents qui sont en train de tout bousiller. Je pouffe de rire quand l'écureuil tombe au sol comme si le fil s'était rompu... Haaaaaa ? Je me précipite tant bien que mal entre les failles et les pics pour vérifier tout cela, Stef me rejoint dans la foulée pour analyser ensemble au mieux ce brusque retour d'infos. Pourtant je laisse faire un peu. Mais au bout de longues minutes qui paraissent des heures je ne tient plus et je vais remonter l'ensemble, je sent bien qu'il n'y a plus rien au bout, mais je découvre que je n'ai plus d'hameçon non plus, ha ?

Heureusement mon ami va clôturer la soirée avec une belle prise, cela va me permettre de terminer cet article et de rentrer l'esprit serein, nous plierons dans la foulée car l'heure de rentrer à sonné. Notre marche sera courte mais intense, les affaires vont être envoyées au fond du coffre sans précautions.

Des prises qui sont totalement hétéroclites, voilà notre soirée...
Des prises qui sont totalement hétéroclites, voilà notre soirée...

Des prises qui sont totalement hétéroclites, voilà notre soirée...

Bon allé, dormez bien les gars...

Partager cet article

Repost 0
Construit et imaginé par RORO, GREG, MARCO, GEGE. - dans sport pêche au bord de l'eau. Poissons pêche
commenter cet article

commentaires

david 02/04/2015 11:25

Salut roro, on s'est rencontrer a cabesto et je voulai te dire que je suis content car tu ma super bien conseiller sur le ver de rimini, j'ai pas encore fait un gros poissons mais vu que persone ne prend du poisson en se moment je me dis que c'est normal. Je te remercie pour ta rapidité de ta réponse sur la messagerie de silverpeche. au plaisir de te rencontrer un jour.

cedric 29/03/2015 17:27

Salut roro,ainsi que tout le monde.
Bien belle article encore,c est bien vrai c est plutot dur c est dernier temps on va continuer on seras bien recompenser. Je commencer a me dire qu il y a un soucie beaucoup d appats on etaient tester et pareil un sars par ci un part la mais rien de bien palpitant je vois que je suis pas le seul a galerer en se moment..a +

electricien 27/03/2015 15:42

J'apprécie votre blog, n'hésitez pas a visiter le mien.
Cordialement

bernard 27/03/2015 13:05

salut à tous
ce matin ,j'ai du me botter les fesses pour partir à la pêche,vu le zef qui sévissait.Je me suis retrouvé à cassis ,au pied du restaurant " la presqu'ile" o'u je pensais être à l'abris
les cannes à l'eau à sept heure ,au menu :bibis et couteaux de chez pexéo,bien abrité du vent.
premiere touche à10 H 30, mon BG 60 déroule une fois puis deux,je prends la canne à la main prét à ferrer, mais plus rien .je verifie,bibi massacré.Ce sera la première et la dernière touche de la matinée
voilà roro ce mini CR je te quittes vite car j'ai les crocs.
bises,à bientôt

RORO, GREG, MARCO, GEGE. 27/03/2015 08:40

Salut cher Emile,
hé bien je suis heureux qu'un "non assidu" vienne se régaler de nos aventures, juste pour le plaisir, c'est très flatteur...
Merci pour ton message mon cher Emile.

Emile 26/03/2015 16:32

Bonjour à tous, je suis mordus de votre blog bien que je ne soit pas spécialement un pêcheur acidu, j'y suis dessus toute les semaines et je me régale toujour autant. J'aprécie l'écriture et le contenu, vous n'y allez pas de main morte quand vous dénoncer les abus et j'en suis fan. Continuer à nous faire rêver avec vos belles photos a vrai dire j'en ai même mis une en fond d'écran de mon ordi. merci à tous

bernard 26/03/2015 09:41

avec plaisir,n'hésites pas à utiliser mon E mail
a +

Said B 25/03/2015 12:10

Sympa ton blog, je le lis souvent pour me motivé avant de partir. je vais allez faire un tour cette aprem chez cabesto pour essayé ces appât surgelé car j'en ai marre de me faire chier avec du frais et de devoir les balancer après quelque jour. je vais me faire une petite nocturne ce soir et essayé vos technique.
En tout cas bellle photos que vous nous offrait.

RORO, GREG, MARCO, GEGE. 25/03/2015 12:25

Tu as raison Said le congelé c'est la pêche de demain, tu prends un morceau de ver de rimini et tu laisses le reste à la maison, deux bibis au cas où et l'affaire est dans le sac. Pour ta prochaine pêche tu as déjà tout dans le congélo, en plus côté attractivité tu vas voir, si il n'y a pas de touches c'est que le poisson est ailleurs...
Merci pour ton commentaire cher Said !

bernard 24/03/2015 22:27

puis ayant changé de patron je me suis aussi éloigné de la pêche. J'avais seize ans,les premieres copines ,les booms puis le mariage ,les enfants ,ensuite le patronat,soixante dix heures par semaine laissant peu de temps aux loisirs
année 85 donc dix sept ans plus tard,je fais la connaissance d'un gars sympa amateur de pêche depuis peu ,qui devait devenir par la suite un de mes meilleurs copains.Voulant l'épater je décidais de l'emmener à ponteau .Là bas c'est du sûr lui avais je dis
et tu sais quoi NIBE j'y suis retourné trois ou quatre fois rien pas une touche,pas l'ombre d'une girelle
cela fait trente ans et ça n'a pas du s'arranger.Je pense que si nous pêchions aujourd hui comme pêchait mon patron les fanny se répèteraient à l'infini et nous aurions les lèvres gercées à force d'embrasser les fesses de cette dernière.Ces nouvelles techniques ces nouveaux appats bourrés de phéromones nous font limiter la casse et c'est tant mieux.Je sais que ça fait un peu vieux con qui radote mais la conclusion est q'avant en pêchant sans finesse et quel que soit les conditions
climatiques on sortait plus ou moins du poisson mais on sortait
voila mon cher roro les réflexions d'un ancien combattant (en un seul mot ) qui te dis à bientôt et va tremper sont doigt dans l'eau fraiche pour le refroidir
bises

RORO, GREG, MARCO, GEGE. 25/03/2015 12:20

Tu viens de rentrer dans le top 5 de mes commentaires de chevet...
Tu as raison, j'ai connu moi aussi une époque où nous faisions des marbrés à Borelli en plein après-midi à la demi dure, j'ai connu les sentiers de Callelongue à peine dessinés par le pas des marcheurs, faisions nos poissons de roche avec grande facilité sur des montages préhistoriques. De nos jours la donne à changé, il est assez complexe de faire un poisson de roche de taille correcte, il n'y a plus de gros labres comme par le passé, les rascasses sont microscopiques. Globalement il est clair que la multiplication des filets à toute petites mailles posés pile là où il faut toute l'année fait une entrave sérieuse pour le pêcheur amateur. Personnellement cela fait bien longtemps que je ne me suis pas retrouvé confronté à une grosse vague de poissons. La pollution n'y est pas pour grand chose, je pense sincèrement que si nous voulions revoir en masse toutes sortes d'espèces il faut interdire les filets.
J'ai eu mainte fois l'occasion de discuter avec des analystes ichtyologistes et à chaque fois leurs déductions furent sans appel. il n'y a qu'à voir Port Cros pour s'en convaincre.
Du coup pour nous la tâche est complexe, il faut pêcher très fin, changer régulièrement les appâts et les vérifier souvent, ne pas se contenter d'une calée et la laisser au fond toute la nuit.
Merci pour ton émouvant petit récit qui nous retracé un constat très alarmant de notre situation, passe nous voir quand tu veux !!!

bernard 24/03/2015 21:46

dans les années 68...70 c'est mon patron de l'époque qui m'a initié à ce qui allait devenir notre passion
nous allions à ponteau,il pêchait avec des cannes en bambou ,un vieux moulinet rummer rempli de fil datant de mathusalem sur lequel il enfilait une olive de cent gr bloquée par une allumette (pas d'emerillon ni de perles fluo) et un hameçon du un sur lequel il montait un bibi à la main sans l'aiguille
hé bien il n'etait pas rare que nous rentrions en fin de matinée avec quatre ou cinq daurades de un à deux kg et d'une belle soupe de girelles que je pêchais avec un cannillon en bambou sans moulinet
fin du deuxieme tome

bernard 24/03/2015 21:28

re re salut roro
dans mes essais précédents je vantais la qualité de tes récits captivant que l'on attend toujours avec impatience.La météo est certes mauvaise et influence les mauvais résultats de nos pêche un peu de partout,mais pas que.Perso je pense que la diminution de la ressource est aussi en grande partie responsable de nos difficultées De nos jours on est obligé de pêcher de plus en plus fin ,d'utiliser des techniques nouvelles, de nouveau appats pour sortir son épingle du jeu
laisse moi te narrer une anecdote qui va corroborer mes dires
fin du premier tome à tout à l'heure

bernard 24/03/2015 18:22

re salut roro
pour la deuxieme fois je viens de t'ècrire trois pages mais ça ne passe toujours pas
peut être suis je trop long.je devais y aller ce matin mais ces cons de fr3 avait annoncé la pluie donc j'ai remis les appats de pexeo au congel je vais essayer de t'envoyer le message en plusieurs fois
bises roro

RORO, GREG, MARCO, GEGE. 24/03/2015 20:40

En principe ça marche, en plus j'aime les long commentaires, dommage...
Bises cher Bernard.

bernard 24/03/2015 17:10

salut roro

RORO, GREG, MARCO, GEGE. 24/03/2015 18:11

Salut Bernard, tu as pêché cette semaine ?

pecheurfou83 24/03/2015 16:49

bravo pour le site!!!!! moi aussi hier peu de touches, à 2, 6 cannes, bibi, calamar...... 3 touches 1 dorade 19h 1 petit congre 21h, et 1 touche magnifique 23h30 mais rien au bout, en plage , c'est sur on y retourne jeudi!!!!!
c'est le moment le plus calme ici st raphael. vent est, vent ouest puis sud et encore nord est...... encore un peu et le vent va se stabiliser enfin. Salut à tous
vivement le prochain commentaire...

RORO, GREG, MARCO, GEGE. 24/03/2015 17:07

C'est exactement ce que je disait à Stef l'autre soir, un coup il fait beau, le lendemain y'a tempête, y'a du vent puis il fait beau, c'e ne sont pas de bonnes conditions de pêche. Le poisson fuit à toutes nageoires ce style de météo, il faut que le temps soit établi et qu'il ne bouge plus. A ce moment là on pourra à nouveau parler de début de saison.
Merci pour ton com pecheurfou83 !

Renaud 24/03/2015 14:22

Salut mon Roro,
Super cet article ! Oui le printemps c'est souvent calme niveau poisson.
Moi j'aime de plus en plus tes photos.
Au fait j'ai craqué .... me suis fendu d'un réflex magnifique, j’apprends a m'en servir...
Bise a tous.

Renaud 24/03/2015 17:18

Oui le Sony c'est de la bombe en mode vidéo...je suis pas pret de le lacher... Mais pour de la photo animalière (mon nouveau délire) c'est tres limite.
Il faut que je te tel car effectivement j'ai besoin de conseils... difficile d'associer vitesse et lumière sombre sans trop monter ds les iso... trop de grains.
En fait ce dont j'ai besoin c'est un 400 mm qui ouvre a 2,8.... 2500€ mdr.
Je te tel bientôt.

RORO, GREG, MARCO, GEGE. 24/03/2015 15:58

Ha oui !!! Pourtant ton sony est déjà largement suffisant pour couvrir toutes sortes de scènes de plus les vidéos sont très nettes même de nuit. Tu m'en dira plus et là du coup je peut t'aider sur les expositions car j'ai fait un peu de chemin avec le mien.
Bises mon reno !!!

olivier 24/03/2015 09:10

bravo pour cet article qui traduit bien ce début de saison timide..
nous aussi de notre coté malgrés une belle variété d'appats juste quelques sars de remontés ...
ca met du temps a se mettre en place au fond de l'eau..
( quand on te tends pas un filet a 5 metres du nez...)
et tes projets d'association ca avance roro..?
bonne journée
au plaisir de vous lire..

RORO, GREG, MARCO, GEGE. 24/03/2015 13:03

Oui je continue à glaner des informations et surtout je m'entoure de partenaires sérieux qui pourront m'aider. Le plus dur c'est d'articuler les idées pour que ce projet soit profitable à tous, malheureusement je n'ai pas beaucoup de temps mais je pense pouvoir avancer à grands pas cet été.
Merci pour ton commentaire Olivier.

RORO, GREG, MARCO, GEGE. 24/03/2015 08:16

Tient je vient de me rendre compte que je me suis trompé de photo de la daurade, j'ai mis celle que j'ai pris avec Stef il y a deux semaines. Je vais rectifier cela ce soir....
Bises les gars.

zak 23/03/2015 23:28

C dernier jours les poisson sont moins présent c une réalité presque la totalité des pêcheur qui appelle font le même constat pas de poisson ou un ou 2 parsi par la même le rimini ne fait pas mouche ya un problème faut que la mer se réchauffe apar sa très belle article mon poto

RORO, GREG, MARCO, GEGE. 24/03/2015 08:28

Salut Zak, oui c'est une saison de transition où toutes les espèces se croisent sans trop se nourrir, un jour il fait chaud, le lendemain ça gèle et il pleut voilà la raison. Dès que la météo redevient plus stable les poissons vont recommencer à fréquenter les bords des roches, on sera là...

alainpaddy 23/03/2015 22:59

je ne peux que confirmer tes dires ! c'est bien vrai que pour prendre du poisson il faut aller souvent à la pêche , oser comme j'aime à dire .
Même chose pour le matos , il faut savoir se faire plaisir avec la belle canne ou le beau moulinet , mais les poissons ne savent jamais avec quelle marque et quel prix ils seront mis dans le pot !
Ce qui va leur ouvrir l'appétit ce sera les appâts !
Bises à toi ,

RORO, GREG, MARCO, GEGE. 24/03/2015 08:31

Oui le matos aide à envoyer loin et surtout à se faire plaisir mais c'est un truc personnel et le poisson lui s'en fout complètement. Moi je n'ose même pas le montrer tellement il est usé !
Bises mon Pad.

  • : Daurades, Sars, Pageots, Loup, calmars, seiches. Surfcasting, calanques de Marseille. Cuisine. Respect de la nature.
  • Daurades, Sars, Pageots, Loup, calmars, seiches. Surfcasting, calanques de Marseille. Cuisine. Respect de la nature.
  • : C'est l'histoire d'une poignée de gars qui rôdent les sentiers des calanques de Marseille, avec son lot de réussite, de déception face aux filets de pêcheurs, de la saleté laissé sans vergogne. Ici on montre tout et on vous dit tout !
  • Contact

Roro.

  • RORO, GREG, MARCO, GEGE.
  • Quand la nuit tombe nos esprits s'éveillent, qu'importe le temps  ou les saisons il n'y a pas de poissons à l'abri de nos cannes à pêche...  Aventures de pieds nickelés garanti...
  • Quand la nuit tombe nos esprits s'éveillent, qu'importe le temps ou les saisons il n'y a pas de poissons à l'abri de nos cannes à pêche... Aventures de pieds nickelés garanti...

Pour contacter SILVERPECHE.

                Depuis Votre Messagerie notre adresse est: 

                              silverpeche@gmail.com

    

Recherche Dans Le Blog

Catégories