Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
SILVERPECHE.com

SILVERPECHE.com

LE BLOG DES SAISONS

Publié le par RORO, GREG, MARCO, GEGE.
Publié dans : #Poissons, #pêche au bord de l'eau., #pêche, #sport

Ce coup-ci je joue avec le feu avec cette sortie improvisée. Les calanques si chères à mon coeur ne vont pas me faire de cadeaux cette fois, mais j'ai de nouvelles munitions confiées par la maison PEXEO qui ont rapidement fait le ménage dans mes doutes, à un point tel qu'il n'est possible de l'expliquer. Oui là, je doit composer avec un bon vent d'Est et une très possible présence de bateaux ou plongeurs pas tout à fait sûr d'eux même malgré que nous soyons loin de tout. Mais pour que cette soirée soit parfaite en tout points je doit composer aussi avec une chaleur de tout les diables qui va considérablement alourdir nos sacs à dos en bouteilles d'eau et glaçons en tout genre bref, ça sent le parcours de combattant tout ça.

Ha les calanques de Marseille...Elles ne s'abordent pas comme on prends le train, Je dirais même que la moindre erreur ou.. le moindre oubli, et tout devient complexe car on ne peut facilement refaire les quatre kilomètres en sens inverse dans la caillasse pour rejoindre la voiture. C'est toutes ces petites manies que l'on a quand on est assez enclin aux grigris qui ont fait nos joies et nos peines qui contribuent à révéler une sorte de compagnon d'infortune qui ne rôde jamais bien loin. Pour moi c'est les cigarettes roulées, elles sont tout mon réconfort pire, elles m'aident à exister. Pour cela il me faut du papier à rouler, du tabac en bonne quantité et ... du feu. Pour le reste je suis vraiment au point car la maison PEXEO m'a chargé en appâts en tout genre et en recommendations que je vais m'employer à appliquer à la lettre. La petite nouveauté c'est les crabes mous qui ne sont pas encore prévus pour la vente car le processus n'est pas encore décidé, ils sont encore en phase d'étude et surtout, ils font l'objet d'une mise au point pour le prix de vente qui pour l'instant ne correspond pas au marché. Malgré ces montagnes de difficultés qui ne seront jamais visible par le consommateur, me voilà avec un bon sachet de ces fameux crabes qui sont conservés à la perfection dans une glacière glacée.

Bon cette fois c'est vraiment exagéré, mon fils et moi nous sommes à blocs d'affaires, d'eau, d'appâts et de matériel et cela va lourdement nous contraindre lors de notre marche, une fois de plus je doit prendre sur moi.

Au siège de PEXEO y'a de tout dans les congélos, j'en perd les pédales !!!
Au siège de PEXEO y'a de tout dans les congélos, j'en perd les pédales !!!
Au siège de PEXEO y'a de tout dans les congélos, j'en perd les pédales !!!

Au siège de PEXEO y'a de tout dans les congélos, j'en perd les pédales !!!

Arrivés sur place le vent est assez présent mais ce n'est pas cela qui va me faire cligner de l'oeil. On peut facilement voir que la masse d'eau de surface se déplacent à la faveur du courant, d'ailleurs la houle qui se fracasse contre les roches ne ment pas, là, à moins de beaucoup de plomb au bout du fil rien en tiendra au fond.

Mon fils commence par casser la croûte et à plisser son regard en observant l'horizon, c'est bien mon garçon ça, je pense qu'il sent déjà l'eau des calanques couler dans ses veines ... Hou putain, c'est pas l'heure de vagabonder de la caboche en regardant mon mino en train de refaire l'histoire, vu l'heure c'est le bon moment pour monter les lignes. Je commence par 125 grammes spécial sableux et des bas de lignes un peu plus courts et en 25 centièmes fluorocarbone. Je pense que c'est le bon choix car vu le bordel qu'il doit y avoir au fond, mon pauvre 16 centièmes ne tiendrait pas bien longtemps et s'embrouillerait de trop autour du fil.

Immédiatement je fait un montage au crabe et un autre au très beaux mourons qui vont atterrir dans les bacs des CABESTO la semaine prochaine, les scions sifflent dans le vent, voilà la pêche commence enfin. Quand je mesure tout ce qui doit être fait pour arriver ici je me dit que je serait bien déçu d'avoir fait tout cela et de rentrer bredouille.

C'est pas tout les jours Dimanche, mais...
C'est pas tout les jours Dimanche, mais...
C'est pas tout les jours Dimanche, mais...

Je découpe par la moitié un crabe et je le ligature fermement en laissant le soin de laisser la pince, de l'intérieur un jus abondant dégouline des entrailles, voilà un vrai menu à sparidés ! Rapidement le courant violent me fait un peu déchanter, malgré les cinquante grammes dans les écureuils rien n'y fait vraiment, ils grimpent sans relâche vers le blank de la canne et je doit reprendre sans cesse le mou du fil, mais attends...pourquoi ce scion se plie ? A vrai dire je ne sait pas trop et je parie que c'est le courant mais bon, faut vérifier quand même malgré que je vienne d'envoyer à l'instant. Tu parles, un poisson est déjà sur mon crabe et à vrai dire il semble piqué, en fait ce n'est pas le courant qui fait monter les écureuils mais bien des touches.

En l'affaire de quelques dizaines de minutes j'ai trouvé un nid à blanquettes qui se ruent sans vergogne sur les crabes. Elles sont si présentent que je ne peut pas mettre un autre appât sur la deuxième ligne, à peine le plomb touche le fond que c'est une petite touche. Je me méfie un peu quand même car même si je sait que les mémères ne se mélangent que très peu avec les juvéniles l'histoire m'a prouvé que c'est tuoujours au mauvais moment que le poisson record vient à toi.

Pfffff ce vent de travers... il est trop présent et il ne m'est pas possible de tendre le fil qui ploie dans le vent à la recherche du ciel, il embarque des algues sur toute la longeur de la ligne et m'indique des touches fantômes. En fait il remonte de la mer et remonte vers le ciel, de mémoire c'est des scénarios uniques et là cela ne m'arrange pas des masses. Mais rapidement les blanquettes mordent et je doit remettre à l'eau beaucoup d'individus non maillés, en fait je les piquent à la touche, la canne à la main au raz de l'eau.

C'est pas tout les jours Dimanche, mais...

La plus grosse fait dans les cinq cent grammes et même si mon fils trouve cela extraordinaire moi je suis grincheux dans ma barbe.

Les heures défilent jusqu'à minuit où là on ne peut plus voir les touches oû même espérer revoir un poisson tant les conditions deviennent merdiques. Pour enfoncer le clou, les fiélas font leur apparition subitement ce qui commence à me faire penser au long retour qui nous attend. Puis vers un heure du matin la venue d'un bateau qui est commandé par un gros Pédé va nous décider à partir. Pour la petite histoire cet bel enculé est venu se garer devant nos cannes à trente bons mètres et a jeté son encre...J'ai eu beau l'éclairer avec mes 5600 lumens disponibles dans la frontale rien n'y a fait, il est resté là comme un con à faire semblant de ne rien voir. Mais après coup, ces séries de petites déconvenues m'ont sournoisement empêché de prendre l'ensemble des poissons, je n'ai pris au final que le début de ma pêche. Les initiés sauront de nombre total de prise qui pourraient fait bonne figure dans un concours, mais le but n'est pas de vider la mer mais bien de croiser le fer avec un poisson record.

C'est pas tout les jours Dimanche, mais...

Du coup le lendemain je me suis mis en branle pour une petite recette "ultra minceur " pour mon épouse, mais pas avec le poisson pêche la nuit dernière, non mais avec les crevettes qui seront en vente dans les bacs de Cabesto dans quelques semaines et confiées par... PEXEO. Oui, nos amis ne font pas que des appâts surgelés pour les poissons, ils font aussi des aliments pour humains et là, je sent que je vais faire des étincelles !

C'est pas tout les jours Dimanche, mais...

Après avoir séparer les têtes, la prochaine étape c'est de fendre la crevette pour qu'elle cuise à la vitesse de l'éclair !

C'est pas tout les jours Dimanche, mais...
C'est pas tout les jours Dimanche, mais...

Un petit coup de couteau sur le dos sans la couper en deux et la crevette est opérationnelle.

C'est pas tout les jours Dimanche, mais...
C'est pas tout les jours Dimanche, mais...
C'est pas tout les jours Dimanche, mais...

Un peu d'huile d'olive, du citron, de l'ail et du sel et le tout va aller dans le "pilon", le but c'est de faire un émulsion légère, pas une bouillie au mixeur.

C'est pas tout les jours Dimanche, mais...
C'est pas tout les jours Dimanche, mais...

On range au mieux les crevettes dans un plat en terre et on nappe les crevettes et la mixture avec un pinceau.

C'est pas tout les jours Dimanche, mais...

On y ajoute une tomate coupé en très petits dès et quelques feuilles de basilic, on y ajoute encore un peu de sel et ( surtout) un peu de poivre.

C'est pas tout les jours Dimanche, mais...
C'est pas tout les jours Dimanche, mais...
C'est pas tout les jours Dimanche, mais...

On va faire cuire la préparation à la vapeur et pour cela une poêle et de l'eau dedans, un sursoir fourni avec les cocotes minutes et un couvercle. Porter le tout à ébullition et faire cuire 15 minutes à fort bouillon.

Aucune femme ne résiste à ce plat, c'est le bidon plein et zéro calories à la clé !!!!

Aucune femme ne résiste à ce plat, c'est le bidon plein et zéro calories à la clé !!!!

Le résultat recherché c'est un plat où tout les ingrédients vont être cuisinés de façon optimale et celui qui goûte le plat ne doit pas savoir si les aliments sont crus ou cuits car il doit toujours rester un fort sentiment de satisfaction à la bouchée, mais comme toujours, trop d'épices tuent le plat. Veillez à cuisiner ces aliments avec respect, sentez à plein poumons votre plat avant de le faire cuire pour en déceler la moindre faille et franchement, c'est la moindre des choses...

Le poisson je vous l'ai déjà fait, la soupe aussi, bon on verra bien la prochaine fois, bises les gars...

Commenter cet article

bernard 23/08/2015 19:52

outé roro ,outé?

pecheurfou83 24/07/2015 17:42

Cela me ramènne des souvenirs, sur la base, quand on était une dizaine, avec deux cannes et qu'un certain pécheur pro s'aventurait dans les 100 m (dans les bouées) et que l'on envoyait pas du bois mais des 125g roccobomb !! il ne l'a pas fait 2 fois..........
Ce soir, je penserai à ton plat...

Pimousse 23/07/2015 18:49

Je descend à la Couronne en fin de semaine pour un mois. Mon collègue qui habite sur place me dit que c'est de pire en pire. Ils rentrent dans la calanque de couronne vieille et ils posent leurs filets à 20 mètres du bord.
L'année dernière malgré un mauvais mois d'aout on est parti tout les jours et à part s'enraguer dans les filets on est revenu à chaque fois bredouille.
Il y a dix ans on posait notre petit palangre de nuit on arrivait à faire des sars des vieilles .... maintenant on ne le pose même plus sinon on remonte des filets.
Idem pour les palangres mortes qui nous réservaient de belles prises.
On se rabat donc sur la soupe, mais même les girelles et les sarans sont de plus en plus petits.
On a même faillit se faire couper la barque en deux par un chalut.
Bref cela devient insupportable de pêcher près du bord.
Je suis pêcheur depuis plus de 30 ans et ce n'est pas le fait de rentrer bredouille qui m'énerve. Mais de voir ce que les pros sont en train de faire de leur gagne pain !!!!

RORO, GREG, MARCO, GEGE. 24/07/2015 08:46

Cher ami l'histoire n'est pas nouvelle, cela fait 200 ans que les biologistes crient qu'il est dangereux de prélever autant de poissons tous les jours aux mêmes endroits. Des parcs ont été crées pour redonner un peu de souffle aux pillages que les filets font à tout moment. Quand on examine les chiffres d'ifremer sur la sardine, on peut constater que les pros ont prélevé la quasi totalité de la ressource. Les poissons de roche n'ont plus une taille correcte, on ne trouve plus de coins sans filets , il suffit de se rendre au Frioul pour voir la moindre criques barrée par les filets. Nous sommes dans une situation quasi irréversible !
Merci pour le com.

bernard 23/07/2015 08:53

mon pauvre Roro,te voici confronté à la connerie humaine qui est sans limites.Il faut croire que la mer n'est pas assez grande,ce qui fait jouir ce genre d'individus est le plaisir de faire chier le monde.La provoc' et l'affrontement les fait "bander" d'ailleurs mon fils qui est psychiatre pourrait t'en parler plus longuement.Avant on t'apprenait le respect d'autrui,valeur périmée depuis longtemps.Enfin je voulais te remercier pour cette bonne recette light qui convient toute à fait à une personne" légèrement "enrobée comme moi .Bises roro.

RORO, GREG, MARCO, GEGE. 24/07/2015 08:50

Salut Bernard, tu sais j'aime pêcher de beaux poissons mais je me régale aussi de sars ou pagre ou pageots portion que je cuisine avec passion, ça rempli bien le ventre et au niveau bons gras c'est le top !
Bizzzz !

steph 22/07/2015 19:54

Cc roro beau récit avec apparemment de super appât! !!j espère que le petit c est regaler avec toutes ces touches!!pour le gars du bateau la solution c est le lance pierre a 30 m tu le choute.promis je t en prendrai un!!!fellicitation a toi et ton fils pour cette sortie qui est assez physique dans les calanques biz

alainpaddy 22/07/2015 14:36

Je sors de table !! mais à la lecture du C R !!! j'y retournerais volontiers !!
On salive deux fois , la première pour l'histoire de pêche et la deuxième pour la recette d'un grand chef !!
Après réflexion je me pose la question sur la réaction que je pourrais avoir en présence du con dans son embarcation ?? Bises et continues !

RORO, GREG, MARCO, GEGE. 22/07/2015 18:32

Ha la la, les cons dans les calanques ne manquent pas, je doit dire que je ne suis pas souvent confronté à de telles situations. Je me suis dit que c'est le destin qui m'a dit de partir. Ha au fait je vais t'envoyer un message car j'ai une proposition à te faire.
Bise mon Pad.

syl34 22/07/2015 13:32

Coucou Roro, un détail m interpelle, la couleur des crevettes.... C est des crues ? C est la surgélation qui leur donne cette couleur ?
Merci pour cet article, et même si tu n as pas fait de poissons record, un moment avec son fils, autour d une passion partagée, ça vaut tout l or du monde....
Mon père ne pêche pas et mon fils ne semble pas avoir le moindre intérêt pour la pêche pour le moment...

syl34 23/07/2015 09:58

Merci pour ces prescisions!! Il faut vraiment que je fasse une expedition avec une glaciere a cabesto pour tester tout ces produits pexeo!!

RORO, GREG, MARCO, GEGE. 22/07/2015 18:28

Salut les gars, les crevettes sont crues, je présume que c'est pour la conservation. En tout cas il ne faut pas exagérer dans la cuisson car le goût est tout simplement parfait, la texture se rapproche de la langouste. Ce que voulais montrer c'est qu'avec trois bricoles que l'on a dans la cuisine on arrive à faire des choses qui interpelle les épouses par leur saveur. Pour la mienne ça à marché à la perfection. Pour ma part j'ai cuisiné toutes les crevettes du monde, de la petite grise de Normandie en passant par celle des marais chinois, de la sublime crevette corse avec son trait typique vers fluo, je suis toujours surpris des différences de textures et de goût. Pour mon palais j'ai un petit faible pour celle de Madagascar, c'est facile à reconnaitre elles pèsent deux cent grammes !!!
En ce qui concerne le poisson, bon, c'est pas tout les jours Dimanche !
Bises les gars.

Julien 22/07/2015 15:50

Ces crevettes sont des crevettes pêchées en mer froide pas loin de la Patagonie, elles ont cette couleur de carapace naturellement (c'est souvent lié à leur alimentation et le substrat sur lequel elles vivent)... Dans tous les cas, il s'agit de crevettes sauvages goûteuses! Pour plus de renseignements vous pouvez chercher sur internet l'espèce pleoticus mulleri... Bon appétit, c'est sûr qu'avec une préparation à la "RORO" cela donne envie...

Articles récents

Hébergé par Overblog