Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
SILVERPECHE.com

SILVERPECHE.com

LE BLOG DES SAISONS

Publié le par RORO, GREG, MARCO, GEGE.
Publié dans : #Poissons, #pêche au bord de l'eau., #pêche, #sport
Les tielles sétoises, une recette Italienne ?

Comme tous les plats emblématiques, la tielle sétoise fait couler beaucoup d'encre sur la toile. Certains y ajoutent des ingrédients inédits, d'autres revendiquent une origine ancestrale sétoise. En réalité tout le monde a un peu raison mais en vérité...Par chance j'ai pu goûter ces fameuses tartelettes issues de maison prestigieuses et pour le moins, c'est un véritable délice !

La tielle nous viens d'Italie et n'a été importée seulement qu'au 19 ème siècle. Bien sûr elle existe depuis des lustres et elle a servi à conserver dans un pain rondelet la marmite du pêcheur. De nos jours ajouter autre choses que du poulpe dans la tielle est un crime. Mais curieusement à l'origine tous les céphalopodes pouvaient y cohabiter. Quand on y pense un peu cela semble normal, les pauvres gens tiraient leurs ressources dans tout ce qui pouvait exister. C'est la raison pour laquelle je me suis plongé dans les méandres de cette cuisine Italienne empreint d'un histoire fantastique.

Voilà, j'ai ouvert en grand ma bibliothèque culinaire et j'ai cherché la recette de la tielle sétoise. A ma grande surprise je peut constater que le beurre, les oeufs, le sucre, le vin fait son apparition dans la composition de la pâte depuis peu. Voilà une surprise de taille quand on sait que cette recette populaire à été conçu à une époque où le vin de l'Aude n'était pas disponible en Italie et peu être même pas en vente du tout. C'est la raison pour laquelle j'ai approfondi mes investigations.

Au final, j'ai bien trouvé les ingrédients originels et voilà ce que cela donne...

En fait la pâte qui fait l'essence de la tielle n'est pas une nouveauté. On peut la retrouver sous différentes formes de pains qui renferment d'autres ingrédients et roulés sous une autre forme. Ainsi, la fameuse pâte n'est autre qu'une pâte à pain montée à l'huile d'olive légèrement levée et qui doit boire excédant de jus de la farce. D'ailleurs sa teinte orangée en est la preuve. Exit le beurre, les œufs, le vin et le sucre.

Ha enfin je retrouve du sens à cette recette, je voit sans peine l'ouvrier marin dégustant cette tielle sur le pont de son navire que la "mama" ou l'épouse lui avait préparé à la maison. C'est un plat nourrissant qui combine beaucoup d'avantages comme l'absence d’assiette et de couverts, de glacière car le pain moelleux sait garder quelques jours le met qu'il abrite. Le vrai problème c'est que ceux qui revendiquent aujourd'hui l paternité de ce plat n'ont sans doutes jamais lu l'histoire de la tielle " Italienne".

Pour ce plat il nous faut un poulpe. Pour des raison pratiques j'ai choisi de la prendre surgelé car cela me dispense d'aller le pêcher. Je le plonge dans la cocote jusqu'à la cuisson totale soit environ trois quart d'heure.

Du poulpe PEXEO, hé oui y'a pas que la pêche dans la vie !!!
Du poulpe PEXEO, hé oui y'a pas que la pêche dans la vie !!!

Du poulpe PEXEO, hé oui y'a pas que la pêche dans la vie !!!

Pendant ce temps il est nécessaire de préparer la pâte. Farine, huile d'olive, levure chimique ( la fraîche fait un peu trop lever), sel et eau.

Un bon pétrissage est nécessaire pour obtenir une pâte assez ferme et manifestement bien lisse grâce à l'huile. Je la laisse reposer une bonne heure sous un torchon légèrement humide avant de l'étaler en deux parties.

Les tielles sétoises, une recette Italienne ?
Les tielles sétoises, une recette Italienne ?
Les tielles sétoises, une recette Italienne ?

Pour la farce c'est comme pour faire une sauce tomate il nous faut des oignons, de l'ail, une carotte et quelques petites tomates du jardin. Du concentré de tomates et de la chair de tomates, sel poivre, quelques aromates, un petit piment et un verre de vin rouge.

Une fois cette préparation réduite au maximum y intégrer vos céphalopodes, poursuivre la cuisson quelques minutes et laisser refroidir une bonne heure.

Les tielles sétoises, une recette Italienne ?
Les tielles sétoises, une recette Italienne ?
Les tielles sétoises, une recette Italienne ?
Les tielles sétoises, une recette Italienne ?
Les tielles sétoises, une recette Italienne ?
Les tielles sétoises, une recette Italienne ?
Les tielles sétoises, une recette Italienne ?

Pour coller les deux pâtes j'utilise le reste de concentré que je dilue avec un peu d'eau, je passe mon pinceau sur les bord et je referme. un petit coup de ciseau pour la décoration.

Je prépare mon four à 200° et une fois la température atteinte j'enfourne la tielle pour une cuisson d'une grosse demi heure. Surveillez les bords car ils ne doivent pas croustiller seulement s'épanouir en gonflant légèrement.

Ici vous avez deux solutions: Soit vous faite un puits an centre de la tarte pour que l'excessive chaleur sorte par ce trou, soit vous n'en faite pas et le dôme de pâte va se décoller de la préparation et créer un vide à l'intérieur et devenir bombé comme celle industrielles. Moi, le vide ça ne me rempli pas de joie...

Les tielles sétoises, une recette Italienne ?
Les tielles sétoises, une recette Italienne ?

Laisser bien refroidir avant de démouler sinon elle se casse et servez juste tiède. Comme prévu le goût est au rendez-vous, ma petite troupe d'experts ne s'y sont pas trompés en terminant le plat. D'un coup d’œil en voyant leurs trombines j'ai compris que j'avais fait mouche avec une recette pourtant vraiment très ancienne et qui ne nécessite pas de réelles connaissances, comme quoi...

Les tielles sétoises, une recette Italienne ?
Les tielles sétoises, une recette Italienne ?
Les tielles sétoises, une recette Italienne ?

Avec le reste de pâte et de préparation je me suis amusé à faire une pizza, bon, rien à voir avec celles qui sortent habituellement mais pour l'apéro c'est quelque chose! Mon dernier fils s'est installé au comptoir et comptait bien tout rafler, heureusement il nous en est resté un peu pour tester.

Voilà une friandise à essayer car c'est très facile à faire, le plus dur, c'était de trouver la recette.

 

Bises les gars !!!

Les tielles sétoises, une recette Italienne ?

Bon allé, lisez vite il faut que je vous raconte ma pêche de la semaine !!!!

Commenter cet article

tartinecuisine 08/03/2016 20:32

Et voilà, maintenant j'ai faim ! Merci pour le partage.

Syl34 20/11/2015 07:18

En effet roro, aucune recette n est gravee dans le marbre,il y a bien trop longtemps que l homme cuisine...Les tielistes ont vite oublie l origine italienne de cette recette, comme les italiens ont oublier l origine chinoise des pates...Les recettes voyagent avec les hommes et les deux s adaptent au terroire qui les acceuillent

Syl34 15/11/2015 14:19

En tant que veritable Setois d adoption de generation en generation depuis 5 ans je m eleve avec virulence contre cette recette!!!
Non je deconne !! C est bien comme ca qu il a font a un detail pres, la levure, mais ça change pas enormement le resultat a mon avis...J aime y ajouter un peu de legumes du soleil ou d olives pour varier...Pour dorer je met un peu d huile dans le fond de tomate qui reste dans la casserole ;)

RORO, GREG, MARCO, GEGE. 15/11/2015 17:32

Oui Syl, en fait la recette n'appartient à personne car elle a été bricolée il y a trop longtemps pour cela. Y mettre tout son amour doit rester le seul ingrédient commun, poulpe ou pas...

bernard 14/11/2015 16:22

rassures moi roro ,on est obligé de boire de la volvic et de l'évian ou peut on les remplacer par une autre,genre jus de raisin macéré?
ou alors te serais tu mis au "vert"apres ce que vous avez descendu en espagne

RORO, GREG, MARCO, GEGE. 15/11/2015 17:42

Un petit PROSECCO.

bernard 15/11/2015 13:44

ARNEISS?

RORO, GREG, MARCO, GEGE. 15/11/2015 12:51

Non je te rassure Bernard, le pinard bien frais n'était pas loin. On s'est descendu ma femme et moi un petit vin blanc Italien pas piqué des vers !!!! Mais pour les gosses c'est evian et vittel.
Bise mon ami !

Cédric 13/11/2015 22:31

Merci roro pour cette recette originelle. Mon prochain poulpe seras fait comme ca, avec j espere autant de succés.au plaisir de te lire encore et encore.

RORO, GREG, MARCO, GEGE. 14/11/2015 13:15

Salut Cedric, je te conseille d'en prendre plusieurs car avec un seul poulpe ça fait un peu juste pour garnir la sauce. Bon allé, à ton tour de nous régaler !!!

alainpaddy 13/11/2015 22:19

Bon Pêcheur !! tout le monde le sait ! Bon cuisinier ce n'est pas une nouvelle ! mais tu en rajoutes encore , historien dans les recettes anciennes , ça vient de sortir !! Tu m'étonneras toujours , c'est quoi la prochaine ? Bises

Syl34 15/11/2015 14:21

Au top, continu dans cette direction,on te suit !!

RORO, GREG, MARCO, GEGE. 14/11/2015 13:13

Ha oui mon Pad, tu as naturellement deviné la direction que va prendre mon blog. On ne va plus se limiter à la pêche, on va poursuivre jusqu'à l'assiette ! Avec la venue possible de l'hiver un jour, le calmar va être au centre de la cuisine. Bises Pad !

bernard 13/11/2015 19:25

bravo roro pour cette recette de tielle qui ;comme tu dis a fait couler beaucoup d'encre ( de seiche). Décidément tu nous mets l'eau à la bouche ,aprés la recette ,la partie de pêche.On est prêts.
Bizz roro

RORO, GREG, MARCO, GEGE. 14/11/2015 13:11

Voilà une recette très simple qui est à la portée de tous. On peut facilement remplacer la pâte par une pâte à pizza déjà faite, le jus de la farce que le pâton va absorber fera le reste. Et puis après tout vu que le " maîtres" des tielles ont un peu menti, on peut " un peu" la modifier à notre tour...

Articles récents

Hébergé par Overblog