Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
SILVERPECHE.com

SILVERPECHE.com

LE BLOG DES SAISONS

Publié le par RORO, GREG, MARCO, GEGE.
Publié dans : #Poissons, #pêche au bord de l'eau., #pêche, #sport

On va pas dire que cette saison soit la meilleure de l'année loin de là. Toutefois, par petits bonds successifs, et, avec beaucoup de courage en poche, il est possible de faire encore une fois une pêche honorable malgré une météo hors normes. Pour ma part ce n'est pas les sorties qui vont aller me bousiller les guiboles dans les calanques, vu la météo je vais me contenter de maigres sorties qui se sont soldées par de maigres résultats. Oui, en réalité la pêche est conditionnée à tout ce qu'on lui apporte comme intérêt. Nous avons pu le vérifier maintes et maintes fois, quand on sent dans ses tripes le vent chargé d'écailles la pêche est bien meilleure. Mais dès qu'on ne lui accorde que la providence comme résultat, ben, c'est la débacle assurée...

Moi j'ai laissé un peu tomber les poissons pour me concentrer un peu plus sur les calmars. Bon, je sait je sait c'est pas la folie des tentacules en ce moment mais qu'importe. Le résultat n'est pas une source de satisfaction essentielle car en réalité l'important c'est toute les analyses que l'on peu en tirer d'une soirée qui nourrissent un vécu qui demande à être réconforté. A force de se dire qu'on en a déjà assez vu ou presque tout vécu on passe vite à côté de la réalité. Oui...vous savez la réalité d'aujourd'hui. Les fameux changements climatiques que l'on tente de nous faire ingurgiter peu à peu dans le mauvais sens pour nous vendre du propre. Cela marche bien car tout le monde culpabilise de contribuer à polluer. On se surprend à essayer de faire un truc chouette pour l'humanité, on trie ses déchets, on ne balance plus ses mégots dans la rue, on trouve que les gosses qui parlent dans la télé sont drôlement motivés dis donc !

Ici j'ouvre une petite parenthèse sur cette chose car elle nous touche dans notre quotidien, on ne peut faire individuellement que de petites choses qui auront au final que peu d'impact sur l'ensemble de notre vie. Ces fameuses courbes de températures se sont déjà produites dans d'autres temps, à l'époque où la pollutions n'étaient pas encore à l'échelle planétaire. Elles poursuivent leurs cycles avec ou sans pollutions. Les glaciers ont déjà fondu trois ou quatre fois et se sont régénérés à la faveur d'une période beaucoup plus froide. Il y a toujours eu des années chaudes, puis froides, des années de grands vents qui ont déclenché de véritables cataclysmes, des années où tout s'est passé à merveille côté températures. Tout cela me conduit à m'exprimer sur le fait que ces grands changements annoncent pour le pêcheur de belles choses en terme de prises. Malgré le matraquage en règle de la mer, malgré qu'il soit urgent que la profession de pêcheur doit disparaître car elle n'apporte rien de collectif, La mer une fois libérée des filets grâce à d'importants changements la mer sera enfin en phase de se régénérer. Le con qui pille les fond des eaux depuis 30 ans et qui se demande pourquoi il n'y a plus de poissons mérite de recommencer son film depuis le début.

Nous avons été témoins de tellement d'abus de la part des pros, des braconniers, nous avons tellement de photos, tellement de témoignages qui confirment que cela se fait de partout, au bout du compte...A qui s'adresse aujourd'hui le parc des calanques ? Nous savons que ce n'est pas aux industriels, la chose est sûre. Hé bien vu que les gardes de ce parc ne font pas la chasse aux pros, pas aux braconniers et globalement à personne il ne reste plus qu'aux pêcheurs amateurs consciencieux le lourd fardeau de rester fidèle à leurs idées.

Attention les daurades arrivent.

Mon ami Stef lui est de sortie ce dimanche matin. Arrivé sur son poste vers quatre heures du matin il peut constater toute la violence des eaux. Il se gratte longuement la tête pour trouver une solution au truc qui se déroule sous ses yeux. Inutile de vous dire que s'approcher de la mer n'est pas possible à moins de vouloir se suicider. Bon allé, un peu courage, une grand bouffée d'air marin et la descente dans les éboulis commence...

Rapidement les lignes sont tendues vers la mer armées de beaux bibis et ver de Rimini. Ici tous les repères sont mis à mal car il à fallu à mon ami de se poser loin des creux, tellement loin que les fils traînent sur les rochers. Pourtant il n'est pas possible d'avancer plus à cause de la grosse houle qui se fracasse avec rage contre les pics de roche foncés ultra coupants. La moindre erreur ou une belle glissante sur un bloc de granit pur transpirant de sel et c'est le drame, on peut perdre facilement la vie à ce petit jeu. c'est la raison pour laquelle mon ami reste prudent, il est jeune et plein de " jus " dans les veines mais il n'en pas moins raisonnable et malgré la tentation immense de se rapprocher de l'eau à la faveur d'une touche, il gardera la tête froide. Ce qui le surprend c'est le nombre de touches, il n'avais pas vraiment prévu un tel festival. Dans la foulée les poulpes sont de sortie et vont aller assaillir les lignes de mon ami à la faveur d'une saison où il est encore possible de prendre quelques individus de belle taille. Exit les juvéniles qui doivent encore vivre très nombreux, seul une pièce respectable deux ou trois fois par an pour se souvenir à quel point c'est bon le poulpe...

Tient en parlant de touches. Le premier poisson c'est une belle daurade qui dépasse largement le kilo, suivi de près par deux autres qui sont bien dans le kilo et quelques autres poissons très largement maillés. Voilà une belle surprise que je ne pouvais pas anticiper. Moi non, mais lui si. Il va rentrer vers neuf heures du matin avec une biasse étrangement bien remplie de très beaux poissons. De toute façon nous savons tous bien qu'aller à la pêche avec Stef c'est avant tout de laisser sa sensibilité au vestiaire et de ne pas essayer de comprendre l'incompréhensible. Là du coup il nous fait la preuve encore une fois que quand tout paraît impossible, quand la mer dit non, hé bé y' a toujours une faille qui peut être exploitée en toute inquiétude.

Le jour est bien là et la longue remontée qui mène à la voiture va pourtant être avalée en quelques minutes. Malgré tout ce n'est pas à cause du poisson qui est dans le bac mais c'est à cause de leur présence sous les eaux qui font frétiller les neuronnes. Cela annonce l'arrivée en trombe de la meilleure saison de l'année, une saison où il sera possible de pêcher poissons et calmars tout en se gelant copieusement les arpions !

 

Pour le coup j'ai encore du chemin à faire sur ce point, allé bises les gars !

Attention les daurades arrivent.
Photos tirée avec leur autorisation de          www.facebook.com/VieuxMarseille/          à visiter de toute urgence !!!

Photos tirée avec leur autorisation de www.facebook.com/VieuxMarseille/ à visiter de toute urgence !!!

Commenter cet article

zak 14/01/2016 22:42

Que c est beau de voir des belle dodo bravo pour 7 belle peche vous me donner trop envie les gars j'ai besoin d aires roro je vais arriver bientôt je passe une fin d année éprouvante et un début 2016 mortel moralement la vie defoi et vraiment trop dur et injuste bis les amis

steph 14/01/2016 18:48

Superbe photo de la calanque!! Cc roro c est vrai en ce moment mauvaise météo!! Mais bon.. je pense que les professionnels "les videurs de la mer" sont pas de sortie donc ils nous laissent le peu de fish qu'il reste de la saison.encore un super récit. .. biz préparez le matos les pros sont en conger!!!!!

Renaud 14/01/2016 11:09

Mouais .... la pollution j'avoue que je ne sais plus quoi en penser.... la théorie sur les périodes de changement climatiques que tu évoques me parait cohérente sauf que...la terre sait gérer ses fameux changement, elle sait se régénérer de façon naturelle depuis la nuit des temps mais ce qu'elle n'avait pas prévue c'est le plus gros virus existant à l'heure actuelle ...."nous" l'espèce humaine et toute la pollution que nous avons émis. Du coup le procédé naturelle en prend un coup et cette fois ci il faudra qu'elle compose avec le plastique, les métaux lourds, la couche d'ozone, les pesticides, sans oublier notre propre surconsommation croissante et toutes ces choses là n'existaient pas avant. Dur pour elle. Bonne année à tous...

RORO, GREG, MARCO, GEGE. 14/01/2016 13:07

Moi non plus je ne sait pas si cela est vraiment naturel ou si les montagnes de déchets sont la cause de ce dérèglement. Toujours est t'il que nous vivons des années qui ne ressemblent pas mais qui ont déjà existé par le passé. Pour mémoire au début du siècle passé il a fait 23° à Noël sur la région et - 27° en milieu de siècle. Qu'en penser ? à vrai dire on est un peu dans le flou. Bises mon Reno.

bernard 14/01/2016 07:24

Attention,les daurades arrivent,mais sont elles vraiment parties ?Avec les températures de ce début d'hiver ,j'en doute .quand à Stef,je ne le connaitrai pas je serai tenté de croire qu'il a sorti le poisson du congel pour la photo .Mais pour l'avoir vu en action lors de la der de l'année ,plus rien ne m'étonne .Ce mec est capable de te sortir deux magnifiques sars, là où les autres n'ont rien sorti de l'aprés midi Jamais vu un truc pareil ,en plus c'est un plaisir de converser avec lui,c'est un gars qui connait tous les coins de pêche,tous les montages ,incollable sur le materiel,et qui sait analyser la mer .Un sixième sens lui fait ressentir la présence de poissons à tel endroit,et pas à celui ci .bref un garçon qui gagne à être connu .Dés lors rien d'étonnant que le courant passe entre vous;.Encore bravo pour cette belle pêche et bises à tous les deux

RORO, GREG, MARCO, GEGE. 14/01/2016 13:14

Tu as raison Bernard elles ne sont pas parties elles sont juste un peu plus près des côtes. Pour nous qui pêchons du bord cela annonce un retour qui nous permet d'en prendre plus facilement. En ce qui concerne Stef il est clair qu'il fait grimper la moyenne de l'équipe chaque semaine, à chaque fois qu'il sort ses cannes c'est pour débusquer tout un tas de poissons. A la der de l'année il n'était pas du tout dans la pêche et il a sorti malgré tout quelques poissons. Si tu le voyais dans les calanques, alors là, il est déchaîné, il court de partout, il remonte des poissons alors que pour moi tout est calme, va comprendre...On a les mêmes appâts, on lance à la même distance, mêmes plombs, mêmes hameçons et le même poste. Y'a un truc en plus dans sa hote, on ne sait pas au juste ce que c'est. E n tout cas il est un compagnon formidable et chaque sorties sont une fête !!!! Bises bernard !

alainpaddy 13/01/2016 23:03

Comme d'hab ! beaucoup de bons jugement ! l'expérience , le savoir et la volonté de toujours oser , persévérer ! il ne faut pas chercher plus loin le résultat encourageant .
Merci encore une fois pour ce partage . Bises

RORO, GREG, MARCO, GEGE. 14/01/2016 13:18

Merci Pad, bon, c'est quand même pas la folie en ce moment avec cette météo, pour ma part je ne sort presque pas, j'ai passé l'âge d'aller faire le fada dans les vagues mais...on a encore Marco qui lui aussi est un vrai fou furieux, les deux ensemble et je tremble toute la soirée ! Bises mon Pad !

Articles récents

Hébergé par Overblog