Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 février 2016 7 14 /02 /février /2016 10:54
Un soir de chance.

Bon voilà, la pluie est moins forte en ce Samedi après-midi 13 Février. Toute la semaine je suis resté en contact avec mes copains pour organiser au mieux la pêche du week-end, nous avons tous espéré une belle fenêtre météo qui nous permet en général de passer côté mer. Mais là, y'a pas à dire la fameuse fenêtre va être petite car en plus il y aura du vent. Après plusieurs plans foireux et desseins diaboliques nous allons décider de ne pas aller à la pêche, pas la peine de forcer le destin outre mesure car on sait bien comment tout cela peut se finir.

Mais c'était sans compter sur ce truc de pêcheur qui nous tient au plus profond de nos tripes et qui nous fait trépigner jusqu'à ce que l'esprit en est marre et soit d'accord avec le grand n'importe quoi. Oui là il faut être complètement timbré pour partir à la pêche, caler les lignes sous la pluie qui menace et le vent qui souléve la mer. Le seul truc qui est à peu près rassurant c'est que nous avons la voiture à trente mètres et en cas de grosse pluie je mettrais plus de temps à plier les gaules qu'à me mettre à l'abris.

Je ne vais pas mettre longtemps à rejoindre Pat et Ange sur la route qui mène à Callelongue, le vent en moins pire et la mer un peu moins forte, tu parles d'un réconfort... Pour le coup dommage que Reno soit absent car nous aurions pu refaire l'histoire de Cala Montjoi, reprendre un bon coup de soleil dans la quiche, haaaaa, nostalgie...

Mes deux copains sont au bouchon pour le calmar avec un canne calée avec du calmar en même temps, c'est soirée calmar si vous n'aviez pas remarqué. Moi j'ai les superbes bouchons lumineux que m'a fait Pad et je m'empresse de les montrer à mes deux copains qui peuvent voir que notre Papy s'est arraché les noix pour les fabriquer. Nous détaillons tout les aspects techniques, l'étanchéité, le poids et le look aussi. Pour nos esprits émerveillés il nous semble ça colle de partout mais...Je ne vais pas tenter d'en envoyer un dans l'eau ce soir. La mer est si agitée avec ce bon vent de travers que le résultat me semble couru d'avance. Je n'ai pas du tout envie de perdre ce précieux travail d'autant plus que la semaine prochaine nous allons avoir de bonnes conditions de pêche j'aurais tout le loisir de les essayer.

Je vais armer une canne avec un bibi de Cabesto que je vais faire mettre sur un montage coulissant, un plomb planant de cent grammes et un bas de ligne de deux mètres en 22 centièmes. Ca paraît peut être peu mais en réalité ces petits diamètres tiennent très bien et souvent ils dépassent largement les valeurs qui sont affichées sur l'emballage. 

Un soir de chance.

L'attente est très longues entre les quelques touches, pour ma part c'est le désert complet. Comme à notre habitude nous n'avons pas beaucoup de répit entre les rigolades comme quand nous étions en Espagne. Mal assis sur les pics pointus de coin du monde inhospitalier nous nous amusons à nous amuser, en fait c'est pour cela que nous sommes venus ce soir.

Voilà, il est vingt trois heures passé quand je remarque que mon écureuil qui est loin bouge anormalement, cela peut parfaitement être le vent qui le fait bouger ainsi alors je laisse faire. Il balance légèrement mais de temps en temps il se fige dans une frôle de position pour revenir à son point de départ, c'est suffisamment bizarre pour que cela m'interpelle.

Mais soudain il n'y a plus de doutes, l'écureuil monte jusqu'en haut de la canne et se colle tout en bougeant de tout les côtés. Je bondi de roche en roches comme un équilibriste sur son fil, tentant de ne pas me casser la figure dans une faille. J'entends le frein qui se dévide en continu et la canne est plié, pourtant, je frein est réglé assez dur à cause du vent...aïe aïe aïe. Je prends contact et je ferre en douceur car il n'est pas question de mettre trop à l'épreuve le petit fil. Le poisson part immédiatement vers la droite et donne de bons gros coups de tête qui réjouissent ma petite assemblée. Pat arrive le salabre à la main car il a compris que je n'avais pas une blanquette au bout. Ange est déjà en train de filmer la scène qui se déroule sous les feux des frontales gavées de lumens.

Rapidement le poisson arrive, mais les vagues malmènent ma ligne et le poisson qui est au bout. Pat se prends une vague en pleine poire mais ne lâche pas l'affaire, il tente d'intercepter ma prise qui ne se présente pas en belle. A vrai dire c'est un vrai miracle que mon petit fil ne se soit pas coupé contre les roches en forme de rasoir, pat dans un coup de maître à capté que le poisson allait passer à toute allure devant lui bien aidé par la vague. Il plonge l'épuisette dans l'eau dans un réflexe instinctif et comme par miracle le loup est dedans.

Un soir de chance.
Un soir de chance.

Pour moi la pêche est finie, je range mes affaires pour ne rester qu'avec mes copains. Ma pêche qui avait pourtant très mal démarré s'est finie en beauté grâce au destin et à Pat aussi. C'est tout ce style d'aventures qui fait que mon esprit archives sournoisement ces réussites et les fait danser devant mes yeux quand la météo n'est pas bonne ou  quand je suis indécis. C'est ce truc de pêcheurs qui nous tient au plus profond des tripes qui mélange avec satanisme fantasmes et réalité, il nous fait faire des choses qui dépassent le raisonnable et parfois même l'impensable.

Nous partirons vers minuit car la mer se renforce dangereusement et remonte presque là où nous sommes assis. Même si notre pêche pourait s'améliorer encore, même si on a encore envie de rester il faut quand même partir.

Inutile de vous dire que ce poisson va être l'acteur principal de ma prochaine recette, je ne sait pas encore comment il va être cuisiné mais il y a suffisamment de matière pour essayer plusirs choses. Bon allé, je me depêche y'a un poisson à préparer...

Bises les gars.

Partager cet article

Repost 0
Construit et imaginé par RORO, GREG, MARCO, GEGE. - dans Poissons pêche au bord de l'eau. pêche sport
commenter cet article

commentaires

Cyril 09/06/2016 09:40

Moi je me demande si Maitre Ali marabout pourrait faire revenir les dorades....

RORO, GREG, MARCO, GEGE. 09/06/2016 16:13

MORT DE RIRE !!!!!!!!

Cyril 02/03/2016 14:42

"Mais c'était sans compter sur ce truc de pêcheur qui nous tient au plus profond de nos tripes et qui nous fait trépigner jusqu'à ce que l'esprit en ait marre et soit d'accord avec le grand n'importe quoi. "
...Là, ça, ça me parle! Et en plus la formule est somptueuse.
Et je rajouterais : quel panard, de se dire qu'on fait n'importe quoi et que c'est si bon de se sentir vivant et droit, le nez dans le vent et le visage cinglé par la pluie et les embruns…. Enfin jusqu’à un certain point quand même :-D, celui ou on plie le matos avant d’avoir le caleçon trempé.
Ce soir-là j’étais au cap croisette avec un ami, on nourrissait les sars (grrr..), mais à 22h on commençait à prendre sérieusement les vagues sur le poste en plus de la pluie et du vent, on a décampé détrempés.
Bravo Champion, je vois que t’as pris un abonnement aux spécimens! Tu les attires, c’est pas croyable. Dis le la prochaine fois que t’es dans les parages je laisserais les cannes dans le coffres, au moins j’économiserai les appâts lol… et je viendrais te tenir le salabre ;-)
Aller, bon vent !!
…. C’est d’actualité.
Cyril

RORO, GREG, MARCO, GEGE. 05/03/2016 11:04

En ce moment c'est impossible de sortir, je me suis rendu au bord de l'eau pour constater que je n'avais plus qu'à rentrer chez moi. Mais dès que la météo s'arrange faut on organise une sortie, à bientôt !

alainpaddy 14/02/2016 17:16

La chance ne sourit qu'aux audacieux et aussi aux inconscients !! la prochaine fois : prévoir la combinaison pour le salabreur !! je suis impatient d'entendre la vidéo !! ça doit balancer !!
J'attends ton retour des essais flotteur pour savoir comment m'orienter pour le grammage ! je pense qu'il y aura des amateurs ! Bises

RORO, GREG, MARCO, GEGE. 14/02/2016 17:56

J'étais parti pour pêcher avec tes bouchons mais vu la tête de la mer je n'ai pas voulu risquer de les perdre. La semaine prochaine tout s'améliore et on saura tout !
Bises mon Pad.

clement 14/02/2016 15:19

Super loup roro! A très bientot

RORO, GREG, MARCO, GEGE. 14/02/2016 17:57

A vrai c'est un gros coup de bol, comme toujours quoi.
Merci Clément !

Marco 14/02/2016 13:21

Merci merci merci et encore merci pour ces CR de retour de pêche
Un régal comme si on y était

RORO, GREG, MARCO, GEGE. 14/02/2016 17:59

Tout le plaisir est pour moi, la pêche , le récit et....La cuisine. En espérant que cela passe un peu par l'écran pour que cela puisse régaler ceux qui vont lire.
Ciao Marco !

  • : Daurades, Sars, Pageots, Loup, calmars, seiches. Surfcasting, calanques de Marseille. Cuisine. Respect de la nature.
  • Daurades, Sars, Pageots, Loup, calmars, seiches. Surfcasting, calanques de Marseille. Cuisine. Respect de la nature.
  • : C'est l'histoire d'une poignée de gars qui rôdent les sentiers des calanques de Marseille, avec son lot de réussite, de déception face aux filets de pêcheurs, de la saleté laissé sans vergogne. Ici on montre tout et on vous dit tout !
  • Contact

Roro.

  • RORO, GREG, MARCO, GEGE.
  • Quand la nuit tombe nos esprits s'éveillent, qu'importe le temps  ou les saisons il n'y a pas de poissons à l'abri de nos cannes à pêche...  Aventures de pieds nickelés garanti...
  • Quand la nuit tombe nos esprits s'éveillent, qu'importe le temps ou les saisons il n'y a pas de poissons à l'abri de nos cannes à pêche... Aventures de pieds nickelés garanti...

Pour contacter SILVERPECHE.

                Depuis Votre Messagerie notre adresse est: 

                              silverpeche@gmail.com

    

Recherche Dans Le Blog

Catégories