Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 mars 2016 2 01 /03 /mars /2016 19:16

Pratiquer la pêche de loisir c'est sans aucun doute parler aussi de bricolage. Il existe pourtant une multitudes d'accessoires dans les catalogues qui aident le pratiquant dans sa passion mais...tout n'existe pas et c'est la raison pour laquelle beaucoup d'entre nous bricolons à coeur joie. Les plus débrouillards, vous savez ceux à qui nous devons tout, vont aller très loin dans un concept qui bouillonne dans leurs esprits quasis malades et qui ne s'emcombrent pas avec la réalité, d'autres rebondissent sur les idées géniales pour y ajouter une dimension qui le rend plus précis à chaque fois. Là je vous parle d'un géotrouvetout qui n'a de limite que l'infini et nous régale de ses inombrables trouvailles.

Pour ma part je cherche depuis toujours à trouver l'astuce qui va me permettre de pouvoir éclairer un bouchon à calmar et ceci sans l'aide d'un bâton de lumière chimique. Mes déboires sur ces fameux bâtonnets ne manquent pas et j'ai décidé un jour d'essayer de m'en passer. J'ai passé en revue toutes mes connaissances techniques, j'ai essuyé tant de déboires, j'ai fait rigolé la plupart de mes copains avec mes astuces dérisoires. Il existe bien sûr dans le commerce des petites lumières avec une pile tube qui s'insère elle-même dans un bouchon, mais tout cela ne convient pas car ces fameux bouchons ne valent pas un clou dans la vague. J'ajoute que le prix est au delà du raisonnable donc...Voilà j'en suis un peu resté là en essayant de temps en temps une nouvelle idée foireuse qui a surgi soudain de nulle part et qui va aller sans doute au panier voire au fond de l'eau.

Hé bien c'est finalement mon ami allainpaddy qui a trouvé la solution. Tout cela ne s'est pas fait en une fois car il nous a envoyé tout pleins de bouchons en expérimentation pour au final finir par tomber sur la perle ultime. Il a profité de l'évolution sur les éclairages des écureuils pour insérer dans une capsule l'idée de l'année, il a en outre trouvé le juste équilibre qu'il faut pour qu'il ne supporte que le nécessaire et pas plus, en un mot, il vient de signer l'arrêt de mort de centaines de calmars...

Les noms sont sur les bouchons, je ferais la distribution.

Allainpaddy se dechaîne !!!
Allainpaddy se dechaîne !!!
Allainpaddy se dechaîne !!!
Allainpaddy se dechaîne !!!
Allainpaddy se dechaîne !!!
Allainpaddy se dechaîne !!!

Les premiers essais de la coque rouge à cassis sont exactement à la hauteur de ce qu'il faut. La lumière est à toute épreuve, il y a peu de grammage à ajouter en cas de toute petite sardine, il ne réagit presque pas au fort vent et reste malgré tout très sensible. Il supporte une petite sardine ou à l'inverse une bogue de cent grammes et conserve la même aisance sur l'eau, dommage que la saison s'achève mais bon, on sera prêt pour l'année prochaine.

Je tient à rendre un hommage très respectueux à un copains de valeur qui ne vit que pour inventer de nouvelles choses. Pour faciliter le quotidien de tous ces copains pêcheurs il est capable d'inventer des trucs qui sont directement issu du divin.

 

Merci mon Pad !!!!!

 

Ce samedi je suis sur la route de Marseille en direction de la mer. J'ai la main qui suit le tempo de la musique qui sort de mon poste de radio. Pour moi tout va très bien car j'ai pris la météo avant de partir, elle me signale que le temps sera assez doux avec peu de vent ce qui me rassure. J'embarque Cyril avec moi dans cette aventure dans les profondeurs des calanques car tout semble propice à une sortie formidable au creux des rochers maternels. Pour une fois je ne suis pas à bourre car je peut partir de bonne heure, mais le beau temps attire beaucoup de monde près de la mer ce qui ralenti énormément ma progression. De toute façon ce n'est pas un problème en sois car mon copain a du retard lui aussi pour les mêmes raisons, nous nous retrouvons vers dix sept heures au pied des calanques...

Mais la première chose qui ne se déroule pas comme prévu c'est la météo. Au départ on nous annonce un petit Mistral à 15 mais il me semble que nous pouvons doubler sa force sans trop se tromper. Mais peu importe à cet instant, ça fait trois semaines que je suis cloué à la maison à cause de la météo et ce n'est pas un petit vent de gonzesse qui va me faire changer d'avis au dernier moment. Nous sommes tellement remontés à bloc que notre périple va s'achever à la limite du parc des calanques ni plus ni moins. Vu la configuration des lieux on ne se rends pas toujours compte de ce qui se passe dans l'atmosphère, on est souvent bien à l'abri sur le chemin qui serpente entre les arbres jusqu'au moment où....Le vent siffle fortement dans les branches, le chemin est jonché de feuilles qui virevoltent autour des buissons. Voilà une soirée qui ne s'annonce pas exactement comme il était prévu et d'après moi on va  manger de le brise  du Nord copieusement. On voit les frises brunes qui filent vers le large emportant l'eau de surface, là je suis un peu dégouté.

Une fois sur le poste nos cannes sont étalées méticuleusement le long de cette pointe rocheuse en attente de la première touche, les fils ne peuvent pas être tendus correctement et une énorme banière se forme. Pourtant en quelques minutes le scion de mon copain va se tordre littéralement en deux. Y'a pas d'autres mots que ça, en deux ! Cyril va tenter un combat rocambolesque du poisson avec sa pauvre canne à buscles, mais malgré tout avec beaucoup de précautions il va réussir à faire remonter un gros sar du trèfond de la mer. Hou fan, cela fait bien longtemps que je n'ai pas vu une telle bestiole, moi je me met en position et d'un coup de salabre facile je le met dans mes mailles.

Globalement le temps ne va pas jouer en notre faveur car à défaut de se calmer le vent va encore prendre de l'assurance, faisant de notre sortie une petite galère. Pour ma part je remonte mes lignes toute les demi heures pour vérifier l'état de mes précieux appâts et aussi pour ne pas laisser le temps à un congre de venir goûter au plaisir du ver de Rimini. On a beau poser les appâts loin dans le sable il semble que cela n'empêche pas ces cocos d'aller chercher nos vers juteux. J'ai beau mettre quarante grammes dans mes écureuils rien n'y fait, les bourrasques soulèvent les lests jusqu'en haut de l'anneau, je ne voit pas comment je pourrai détecter la touche d'un poisson à moins qu'il ne fasse plusieurs centaines de kilos. Hé bien pourtant à un moment, je peut voir qu'un de mes écureuil est monté en fanfare. Ce n'est pas le vent qui en est l'auteur c'est bien un poisson qui a dû trouver l'os en fer dont j'ai farci le bibi. Ce n'est pas la peine d'attendre et je lui envoie aussi sec une décharge dans la quiche dont il n'est pas prêt de se remettre. Bon ma foi, il ne semble pas si vilain que ça, et, est assez batailleur ce qui me sauve d'un possible bredouille. Effectivement les pagres et les pageots sont à la fête ce soir, en l'affaire d'une heure nous allons pouvoir largement le constater.

Malheureusement vers une heure du matin la lune est passé derrière la montagne, l'obscurité aidant, sournoisement un autre style de poisson va farouchement occuper le terrain. A ce moment nous allons tout tenter pour ne pas prendre ces fameux fiélas qui hantent les eaux. Ils vrillent les lignes, ils bousillent les appâts ce sera notre signal de malchance. J'ai beau changer de montage ou de direction rien n'y fait, c'est soirée fiélas ce soir...

Nous allons poursuivre un peu mais las, vers deux heures nous ne serons plus en phase avec la météo qui devient dingue, ce sera l'heure de rentrer. La tête dans les épaule à cause du vent nous plierons les affaires à la hâte et nous n'aurons de cesse de retrouve le calme qui règne sur le chemin du retour. Il y a une sorte de grondement dans les collines au dessus de nous, on dirait un chant monstrueux qui couvre les bruits ordinaires, cela crée un sentiment bien étrange au creux des oreilles.

Allainpaddy se dechaîne !!!

Il nous faudra encore quelques jours pour revoir à nouveau nos calanques de Marseille. Pour moi c'est un lieu magique qui fait naître dans mes entrailles une sorte de besoin intime, un dialogue impensable avec la roche, la mer et le ciel qui n'a pas de commun avec les hommes ordinaires. Je fini par en avoir besoin et pourtant je ne fait que prendre la vie qui grouille ici. Mais j'en profite encore car je sent bien que d'ici quelques années ma volonté ne sera plus aussi ferme qu'aujourd'hui et je le sent bien. Les souvenirs d'enfance avec mon père jusqu'au moment où jeune homme je partait à des heures indues pour rallier le camps de la nuit est bien loin. Aujourd'hui je mesure à quel point la boucle commence à se boucler pour rejoindre doucement le clan de mon défun papa.

Voilà, l'histoire se termine sous un vent qui n'a de nom que tout ce que je pense de ceux qui sont les spécialistes de la météo. Ca a un peu bousillé ma soirée mais j'ai pu pêché avec Cyril alors, ça compense largement...

Allainpaddy se dechaîne !!!
Allainpaddy se dechaîne !!!
Allainpaddy se dechaîne !!!

Partager cet article

Repost 0
Construit et imaginé par RORO, GREG, MARCO, GEGE. - dans sport Poissons pêche au bord de l'eau. pêche
commenter cet article

commentaires

Maillefer 20/03/2016 11:41

Ce matin petit clic sur une icône perdue au milieu d'un tas de bazar et je tombe sur ton récit qui a rajouté un peu de lumière à ce premier jour de printemps grisâtre par chez moi . On est tous un peu les mêmes , oscillant entre passion , nostalgie , futur que l'on voudrait convenable transmettre et ce temps qui passe .... Bah faut s'adapter et continuer à prendre du plaisir en y allant ou en te lisant .

Merci à toi

PS : Merci aussi à Paddy pour sa passion du partage !!

Bises à tous.
Maillefer

RORO, GREG, MARCO, GEGE. 20/03/2016 20:48

Oui notre passion est bien là et on fait tout pour la raconter au mieux à tout ceux qui nous suivent. Tout le monde sait qu'il peut entrer dans cette histoire à travers nos lignes et nos photos à la faveur d'une rencontre fortuite.
Merci à toi !

Cyril 18/03/2016 08:45

J'ai presque autant de plaisir à le lire ici, que l'avoir vécu là-bas, les courbatures et le vent dans la tronche en moins ;-p Merci pour la balade!!

RORO, GREG, MARCO, GEGE. 20/03/2016 20:49

Tracasse pas nous aurons encore l'occasion de refaire de nouvelles sorties ensemble.
Bises Cyril.

bernard 16/03/2016 09:39

Félicitations aux pêcheurs et à Pad pour ces astucieux bricolages ,venant d'un spécialiste du bouchon et du tire bouchon.

RORO, GREG, MARCO, GEGE. 20/03/2016 20:50

Y' a un bouchon sur le bouteille de PADDY ?

steph 15/03/2016 20:53

Voila un bien beau recit!!ca fait plaisir merci ro!! Ca c'est un beau sar de competition bravo a cyril !! Biz a tous en esperant vous voir bientot....

Reno 15/03/2016 13:42

Bien contant de lire un nouvel article, je clic tout les jours et quand je vois qu'un article vient de paraitre je me jette dessus comme un mort de fin. Effectivement il y a bien longtemps que je n'avais pas vu un sar de cette taille. Il n'a pas du se laisser faire... Mille merci Mr Paddy !!!! Pleins de bonnes pensées pour toi !!!.
Bise Ro.

RORO, GREG, MARCO, GEGE. 20/03/2016 20:52

Grâce à Pad nous allons être fins prêt pour la prochaine saison des calmars, pour l'instant nous nous en éloignons mais nous serons bien content le moment venu de trouver un matos de fou !!! Bises mon Reno !!!!

Maxime 14/03/2016 20:23

bravo roro pour l'article et ta peche félicitations a alain paddy ce petit geni pour ces bouchons qui m'ont vraiment l'air au top au plaisir de se revoir sa fait longtemps et d'essayer ces nouveaux bouchons meme si on est en fin de saison et que celle ci n'a vraiment pas etait exceptionelle on fera mieux l'annee prochain.
Bises et coucou à la grande famille.
Ps : on t'enverra des photos avec greg si un jour on arrive a faire du poisson mais on y est pas encore^^

RORO, GREG, MARCO, GEGE. 20/03/2016 20:54

Merci Max, tu as raison nous serons prêts pour la prochaine saison des calmars.
Ciao !

zak 14/03/2016 19:58

Bravo lequipe belle pechouy et bravo pour les bouchons bien panser

RORO, GREG, MARCO, GEGE. 20/03/2016 20:54

Sacré Pad, il ne doit pas beaucoup dormir le Loulou !!!
Bises Zak !

  • : Daurades, Sars, Pageots, Loup, calmars, seiches. Surfcasting, calanques de Marseille. Cuisine. Respect de la nature.
  • Daurades, Sars, Pageots, Loup, calmars, seiches. Surfcasting, calanques de Marseille. Cuisine. Respect de la nature.
  • : C'est l'histoire d'une poignée de gars qui rôdent les sentiers des calanques de Marseille, avec son lot de réussite, de déception face aux filets de pêcheurs, de la saleté laissé sans vergogne. Ici on montre tout et on vous dit tout !
  • Contact

Roro.

  • RORO, GREG, MARCO, GEGE.
  • Quand la nuit tombe nos esprits s'éveillent, qu'importe le temps  ou les saisons il n'y a pas de poissons à l'abri de nos cannes à pêche...  Aventures de pieds nickelés garanti...
  • Quand la nuit tombe nos esprits s'éveillent, qu'importe le temps ou les saisons il n'y a pas de poissons à l'abri de nos cannes à pêche... Aventures de pieds nickelés garanti...

Pour contacter SILVERPECHE.

                Depuis Votre Messagerie notre adresse est: 

                              silverpeche@gmail.com

    

Recherche Dans Le Blog

Catégories