Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 mai 2017 1 01 /05 /mai /2017 08:36

Il n'y a pas beaucoup d'occasion dans une année pour se faire réellement plaisir. A chacun ses aspirations profondes ou ses désirs intimes, mais il y a un tout petit recoin dans sa caboche où est dissimulé une barre de bonheur à l'état pur. C'est un peu comme un bonus dans un jeu vidéo ou une porte qui débouche sur une extra balle dans un flipper. On peut le trouver dans une multitude de choses car à vrai dire personne ne connait les limites du bonheur ni où il se trouve, mais on le reconnait bien quand il arrive, il commence à remonter des entrailles pour venir inonder l'esprit tout en faisant des frissons jusqu'au sommet du crâne. Heureusement ce n'est pas un état permanent, pour moi il ressemble un peu à une étincelle qui se répercute dans mes souvenirs et il conditionne malgré tout une bonne partie de ma satisfaction.

Hé bien moi c'est quand je prépare la fameuse sortie de pêche pour mon fils. Voilà une occasion en or de se faire plaisir car c'est un moment où on laisse de côté les mondanités et autres devoirs d'usages de tout les jours. C'est la bonne occasion de rassembler quelques amis avec avec soi pour partager quelques heures de liberté absolue.

Cinq heure et demi du matin mon fils me réveille car c'est l'heure de se préparer. Il y a déjà les copains à la maison car pour éviter de faire la tournée de ramassage le matin on les garde pour la nuit. Après un très rapide petit déjeuner nous passons récupérer Eric et Max puis Antho sur le chemin de la pêche.

A cette heure il n'y a pas grand monde sur la route et nous arrivons à CASSIS rapidement. Les pas lourds résonnent en cadence dans la carrière, les rires et les vannes commencent à monter avant de nous engager dans le sentier qui surplombe la somptueuse plage de Port Pin. Là je suis rassuré contrairement aux années précédentes car les enfants ont beaucoup grandi et je ne doit pas autant me soucier de leur sécurité, de plus ils sont étrangement devenus raisonnables et bien plus sportifs que moi. Ce qui n'a pas changé c'est leurs rires d'enfants qui envahissent les criques tranquilles, là où dorment les pins tordus par le vent, bordés de la beauté naturelle des roches cuites par le soleil. Notre progression est rapide et en moins d'une demi heure nous sommes enfin en poste.

Une leçon de vie au bord de l'eau.

Inutile de tourner autour du pot, les gosses ont une patate de tout les diables ! Je me régale de les voir s'émerveiller sur la beauté du paysage ou les petits poissons qui passent sous la surface de l'eau. Ils détaillent déjà leur plan de pêche pendant que je prépare les lignes de mes trois petits loulous.

Rapidement la satisfaction monte dans les rangs car tout le monde trouve son poisson à mettre au bout de sa ligne. Les touches arrivent en masse mais quoi de plus normal en somme. Moi mon plaisir est ailleurs car quand je vois la belle ligne de pêcheurs qui s'étale, tous aussi concentré sur le scion que possible, là, je suis heureux...

Une leçon de vie au bord de l'eau.

A vrai dire nous avons une chance de tout les diables ce matin. Normalement ce foutu vent va se lever vers quatorze heures et a sévi les jours précédents. Cela nous laisse une petite fenêtre météo de cinq heures et nous allons largement en profiter. Au départ rien n'était sûr mais là, pas un gramme de vent, il fait légèrement frais et la mer ressemble à une immense toile cirée couleur bleue, hou fan de chichourle ! Ca sent la poudre dans les rangs !!!

Malgré leurs tailles modestes, je mesure bien ce que pèse en réalité ces poissons de roche. La valeur poids satisfaction n'est pas comparable dans une équation arithmétique. Je parie ma chemise que les couleurs flamboyantes de cette girelle royale brilleront dans l'esprit de mon fils durant toute sa vie, ainsi à son tour, il aura un peu ces fameux moments particuliers qui figent des souvenirs dans le temps.

Girelle Royale ( Coris Julis)
Girelle Royale ( Coris Julis)

Girelle Royale ( Coris Julis)

Pour l'instant les rythme des captures est assez soutenu, il y a un peu toutes les espèces qui sont présentes et de temps en temps un sujet un peu plus gros fait surface.  Mais pour mettre toutes les chances de notre côté je me suis affairé à choisir de belles boites de vers. Pour l'occasion j'ai monté du 16 centièmes dans les moulins et bas de ligne en 14 centièmes, combiné avec des poids de quarante grammes il ne reste plus qu'à prier pour que les fonds ne soient pas trop accrocheurs. Malgré tout j'ai beau indiquer aux enfants qu'il faut envoyer au moins à trois mètres du bord pour que le poids aille jusqu'au fonds rien n'y fait, ils font gratter le plomb contre la paroie sous leurs pieds. Il s'en suit une série de casses qui aura raison du petit stock que j'avais en réserve et des bas de lignes ultras fins. Pourtant, le bac commence en se remplir franchement d'une belle brochette de poissons de toute les tailles. Vu que nous n'allons pas passer la journée ici et que pêcher les poissons de roche n'est pas exactement dans mes cordes je vais tenter de caler un ver plus gros et plus loin. C'est Antho qui m'a décidé car il vient de prendre un joli Pageot sur une esche entière, preuve que même avec ces vers on peut prendre pleins de trucs.

Dans l'ordre c'est Arnaud, Max, Matt et Toto.
Dans l'ordre c'est Arnaud, Max, Matt et Toto.
Dans l'ordre c'est Arnaud, Max, Matt et Toto.
Dans l'ordre c'est Arnaud, Max, Matt et Toto.

Dans l'ordre c'est Arnaud, Max, Matt et Toto.

Passé midi le vent commence à devenir plus présent. Les gosses font une véritable razzia dans le sac de nourriture et là, on est obligé de rigoler tant les mélanges sont surprenants. J'ai observé un combo bonbon/chips qui, je présume, doit être de la famille du sucré/salé ou croc monsieur/bonbon/chips/coca tout cela dans la même bouchée. Bon là je préfère ne plus trop regarder et me concentrer sur ma pêche. D'ailleurs il me semble avoir une belle touche sur ma canne et vu le diamètres des bas de ligne mieux vaut ne pas laisser trop batailler. Du coup je ferre mais avec les précautions qu'impose la résistance du fil. Il me semble que le poisson est assez sympa j'espère juste que je vais pouvoir le remonter sans que tout casse, hé oui, on a pas de salabre.

Un beau labre véridis ou labre vert ou lasagne.

Un beau labre véridis ou labre vert ou lasagne.

Du coup je vais un peu expliquer pourquoi son nom officiel est le Labrus Véridis ou labre vert. La raison est simple car toute la découverte du fond marin s'est faite sous le règne du latin ou du Grec et les prétendants scientifiques qui n'avaient de cesse que d'avoir leurs noms afficher dans les revues spécialisées de l'époque. En latin, Labrus veut dire " lèvres" et véridis veut dire " vert". Souvent les noms sont longs et complexes pour l'expliquer aux néophytes, ainsi naissent dans la bouche récalcitrante de nouveaux noms tout à fait surprenants comme Roucaou qui veut dire " roche" en provençal, mais lasagne ou vieille c'est difficile de savoir d'où cela provient... 

Une leçon de vie au bord de l'eau.
Une leçon de vie au bord de l'eau.
Une leçon de vie au bord de l'eau.
Une leçon de vie au bord de l'eau.
Une leçon de vie au bord de l'eau.
Une leçon de vie au bord de l'eau.
Une leçon de vie au bord de l'eau.
Une leçon de vie au bord de l'eau.

Nous allons plier vers quatorze heures sous l'insistance du vent. De toute façon nous avons largement de quoi faire notre traditionnelle soupe de poissons et nous avons fait le plein d'oxygène, quoi de mieux? 

Notre retour sera beaucoup moins solitaire qu'à l'aller. Les marcheurs sont nombreux ici et les bateaux qui transportent les touristes ( déjà ?) ont rapidement colonisé toutes criques interdites ou pas. Voilà un spectacle surprenant comparé à la tranquillité du VAR ou comparé au manque évident de civisme de la part de l'être humain. Heureusement les gosses on l'oeil pour se moquer ouvertement de ceux qui n'ont pas de morale, preuve qu'en fait, notre vision de l'avenir et tout ces messages que nous leur avons donné tant bien que mal, à bien fait son chemin dans leurs esprits...

Une leçon de vie au bord de l'eau.
Une leçon de vie au bord de l'eau.

Partager cet article

Repost 0
Construit et imaginé par RORO, GREG, MARCO, GEGE. - dans sport pêche appâts Poissons pêche au bord de l'eau.
commenter cet article

commentaires

Clément 01/05/2017 20:39

Tout le monde a du se régaler ! Je crois que dans la région on a presque tous pris le virus de la peche en allant pecher la soupe avec un oncle ou un ami... et au final même si on recherche toujours les plus belles pièces, une session à la roche, dans un beau cadre, en bonne compagnie, a taquiner la girelle, cest plaisir garanti ! Bises

alainpaddy 01/05/2017 11:39

Tout y est !! les photos superbes ! sympa de voir les minots qui grandissent ! le C R qui nous tient en haleine ! les explications linguistiques !
Très belle leçon de vie , de partage ! rien ne manque ! on attend le prochain avec les patates !!
Bises .

RORO, GREG, MARCO, GEGE. 01/05/2017 16:47

Merci mon Pad, on s'est vraiment régalé et pourtant ce n'était pas gagné vu le météo que nous avons en ce moment mais bon, l'important c'est que les enfants soient sortis et que nous avons pu faire notre pêche !
Bises !!!!!

bernard 01/05/2017 10:44

quoi de mieux pour entamer un premier mai qu'une bouffée d'air marin et quelques éfluves de muguet
Et oui comme tu le dis si bien,le bonheur est à portée de main et bien souvent on ne le voit pas.Portant il suffit d'une "aventure" avec ses enfants ou petits enfants pour le voir dans leurs yeux;cela leur laissera des souvenirs qui participeront, avec les principes que nous aurons tenté de leur inculquer,à en faire des hommes .Oui le bonheur n'est pas une destination ,mais un voyage où il est bon de flanner sur les routes secondaires,nul besoin de gps.
Bises Roro et bon premier mai.

RORO, GREG, MARCO, GEGE. 01/05/2017 16:51

Salut Bernard, c'est bien ça, tout est à portée de main et il suffit juste de ne pas passer à côté de tout ce qui fait plaisir. Là j'ai chopé une matinée de rêve dans une toute petite fenêtre météo et ça a fait du bien à tout le monde !!!!
Bises Bernard !

bernard 01/05/2017 10:23

q

  • : Daurades, Sars, Pageots, Loup, calmars, seiches. Surfcasting, calanques de Marseille. Cuisine. Respect de la nature.
  • Daurades, Sars, Pageots, Loup, calmars, seiches. Surfcasting, calanques de Marseille. Cuisine. Respect de la nature.
  • : C'est l'histoire d'une poignée de gars qui rôdent les sentiers des calanques de Marseille, avec son lot de réussite, de déception face aux filets de pêcheurs, de la saleté laissé sans vergogne. Ici on montre tout et on vous dit tout !
  • Contact

Roro.

  • RORO, GREG, MARCO, GEGE.
  • Quand la nuit tombe nos esprits s'éveillent, qu'importe le temps  ou les saisons il n'y a pas de poissons à l'abri de nos cannes à pêche...  Aventures de pieds nickelés garanti...
  • Quand la nuit tombe nos esprits s'éveillent, qu'importe le temps ou les saisons il n'y a pas de poissons à l'abri de nos cannes à pêche... Aventures de pieds nickelés garanti...

Pour contacter SILVERPECHE.

                Depuis Votre Messagerie notre adresse est: 

                              silverpeche@gmail.com

    

Recherche Dans Le Blog

Catégories