Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 avril 2008 3 16 /04 /avril /2008 17:36
Si il y a une chose que nous devons admettre c'est que les saisons nous apprennent à vivre. Elles ne ressemblent pas d'années en années et nos espoirs de rentrer avec la musette pleine diminue ( lui ) avec le temps... Le rechauffement climatique ineluctable se transforme en boulversement tout azimuts. La période ordinairement prometteuse comme le mois d'avril, se tranforme en fiasco tellement nos repères qui s'appuient sur notre experience est boulversée. Apparement , finies les belles journées de primtemps où  les poissons de reproduisent avec frénésie, fini la mer profonde qui d'un bleu incroyable suffit à te remplir d'images que tu remportes dans tous tes rêves.
Je me souvient qu'enfant alors que dans cette même période avec mon père , nous prenions la température sur nos prises de la saison d'été. Nous commencions justement au mois d'avril  à pêcher les poissons de roches, Sarrans, girelles, roucaous, petits sars qui composaient notre première soupe de poissons, pouvaient  à eux seuls déterminer nos sorties futures. Avec patience et moultes explications sur la vie des poissons, mon père ma donné les premiers rudiments du respect de la vie. Pas de pêche entre février et avril, après, c'est pas grave car ils sont pleins d'oeufs mais ils n'éclosent pas. Effectivement les poissons " lachent " entre 1 et 2 millions d'oeufs ( en moyenne ) dans les eaux et cela pendant plusieurs mois, mais juste un seul mois est dù à la fécondation, le reste nourrira les microbes.
D'un seul coup d'oeil sur le temps mon père pouvait connaitre le bon lieu de pêche, dorades,loups, rougets, grosses rascasses, il pouvait anticiper et prendre un nombre incroyable de poissons en tout genres... avec quelques sardines et arénicoles.
De nos jours, il est trés difficile de faire de même. Nous sommes sans arrêt pendus sur le site de météo france et vu qu'ils se trompent souvent nous sommes malmenés.De plus le poisson apprends vite, il ne se laisse pas leurrer si facilement. Loin le temps où je pêchais les dorades  avec du fil de 40 centièmes en montage palengrotte, de nos jours les montages doivent être soignés et le diamètre du fil ne doit pas dépasser 25 centièmes. Même en bretagne les leurres qui faisaient la fortune de nos anciens ne marchent quasiement plus. Toujours de nouvelles techniques sur ces leurres doivent être trouvées, nouvelles nages et de nouveaux coloris plus réalistes. il en est de même pour les appâts qui ne font plus recettes sous les eaux comme l'esche demi dures et dures. Seuls les poissons de roches s'y laissent encore prendre, mais pour les gros sars ou les dorades comme le loup, il ne faut pas trop y compter.Pourtant il y a encore une quinzaines d'années en arrière, je ne savais même pas que les bibis existaient , nous cherchions entre les roches quelques crevettes ou crabes mous a accrocher sur un ameçon de 6 avec un boulon rouillé comme plomb. Vas faire ça aujourd'hui et tu ne verra jamais la couleur d'une dorade ou d'un loup. Une page est tournée et nous ne reviendrons pas comme par le passé. Les causes ? polution extrême ? réchauffement ? éducation des poissons a nos appâts ? vous avez le choix...
En tous les cas nous sommes au mois d'avril et entre David et moi nous avons fait quelques sorties séparées et nous n'avons presque rien pris. Tous les poissons sont repartis à l'eau et aucune belles grosses touches n'est venu nous régaler ! Bien sur que les beaux jours arrivent mais il est à craindre que cela ne soit pas au bon moment comme pour la saison des calmars. Globalement il a fait bon jusqu'en décembre et après une courte saison froide le primtemps tarde encore à venir sans prémices d'annonce de l'été. Les dorades sont encore loin des côtes sauf près des usines de martigues là ou l'eau est plus chaude à cause de l'extrème polution ( attention à l'empoisement alimentaire !).
Ce blog a un an , depuis tout ce temps nous avons quand même réussi de beaux coups mais mis à part en mai où les marbrés étaient en grand nombres, nous n'avons pas fait de prises records seul David a réussi en allant presque tous les soirs à Cassis a prendre quelques dorades de belles tailles. Les temps sont dur vivement que les beaux jours reviennent pour nous faire ravaler notre rencoeur laissant le ciel dénouer nos âmes et combler un amour encore inassouvi...
 
























































Votre serviteur a gauche de la photo n'aurai pas pu écrire durant toute l'année 2007 sans l'aide de mes autres compères comme David  ( avec le fusil arpon) et miche qui tient le calmar pris au mois de juin. A vos cannes et continuer a nous donner des comptes rendus de pêche nous les publions sans retenue !!!

Partager cet article

Repost 0
Construit et imaginé par roland - dans Poissons
commenter cet article

commentaires

  • : Daurades, Sars, Pageots, Loup, calmars, seiches. Surfcasting, calanques de Marseille. Cuisine. Respect de la nature.
  • Daurades, Sars, Pageots, Loup, calmars, seiches. Surfcasting, calanques de Marseille. Cuisine. Respect de la nature.
  • : C'est l'histoire d'une poignée de gars qui rôdent les sentiers des calanques de Marseille, avec son lot de réussite, de déception face aux filets de pêcheurs, de la saleté laissé sans vergogne. Ici on montre tout et on vous dit tout !
  • Contact

Roro.

  • RORO, GREG, MARCO, GEGE.
  • Quand la nuit tombe nos esprits s'éveillent, qu'importe le temps  ou les saisons il n'y a pas de poissons à l'abri de nos cannes à pêche...  Aventures de pieds nickelés garanti...
  • Quand la nuit tombe nos esprits s'éveillent, qu'importe le temps ou les saisons il n'y a pas de poissons à l'abri de nos cannes à pêche... Aventures de pieds nickelés garanti...

Pour contacter SILVERPECHE.

                Depuis Votre Messagerie notre adresse est: 

                              silverpeche@gmail.com

    

Recherche Dans Le Blog

Catégories