Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 mai 2008 1 12 /05 /mai /2008 10:06
















Malgré le vent d'EST assez fort la température de l'air est bonne, ce qui nous poussent a prendre le chemin de callelongue. Nous espérons une mer bien agitée au pied des roches car le sar habituellement se nourri vraiment que dans ces conditions. Nous sommes tellement persuadés que la mer vas " bouger copieux " que nous avons pris une grosse quantité de moules . Je n'emporte avec moi que quelques crevettes, des cordelles a bout de souffle et des bibis congelés. David a prévu plus large avec crabes et piades, cordelles...
















Une fois sur place... la mer est à peine agitée, pas de quoi attirer un gros sar dans la maigre écume qui nous apparaît soudain comme un fin collier blanc sur un cou dansant.
Vu qu'il fait bien jour je vais faire ma soupe de poissons pour demain soir et avec une canne à coup je vais prendre quelques girelles et tout ce qui compose les poissons de  roches jusqu'à environ six heures et demi.
Nous avons calés a tout ce que nous avions et il n'y a absolument aucune touche, mes cordelle se font aspirer par les microscopiques poissons sans apercevoir une touches, les piades même sont intactes. Avec la venue de la nuit tout devient très calme, il n'y a plus de vent du tout, il n'y a plus non plus de vagues, plus de poissons non plus... Notre attente est longue et paisible, nos pronostics sur notre vie en général nous fait oublier un peu l'ambiance calme de cette soirée, des avions qui passent très haut dans le ciel dans un léger grondement, des bateaux pressés qui traversent tout feux éteints le couloir entre les deux îles.
Une petite touche nous réveillent enfin c'est un beau marbré qui est venu se pendre à la cordelle en même temps l'autre canne de David se plie le frein hurle... mais il  a un fil sur son autre fil, holala on s'est fait un sac de noeud et c'est pas la nuit qui vas nous aider à voir... Mais bon, cette canne tire trop c'est pas le fil que j'ai entre les mains !!! Dave remonte rapidement son marbré et vas prendre  l'autre canne. How !! il envoie !! prend le salabre !! Voila ce que je dois faire: raser les roches avec son gros salabre avec juste l'espace pour les pieds, me tenir d'une main et de l'autre viser un poisson qui arrive du fond tout ça à quatre ou cinq mètres de l'eau. Si mon pied glisse ça risque d'être compliqué surtout que glisser ici David il connaît bien, en principe il se casse la gueule deux ou trois fois par nuit. Mince ! un très beau sar remonte je le salabre sans réfléchir car nous avons l'habitude de pêcher ensemble et nous connaissons  nos réactions, nos manies quoi ! Moi je remonte le poisson sans ménagement et le bride en force, Dave lui fait durer le plaisir, remarque ça dépend de quel côté de la canne on se trouve, travaille le poisson sans arrêt et le fatigue jusqu'à la mort.Il est de toute beauté et pèse environ 650 grammes.
Une demi heure plus tard c'est la canne au crabe qui vas chuchoter une touche...l'écureuil descend doucement et très peu mais comme le vent est absent nous pouvons le voir. Le voila propriétaire d'une jolie blanquette qui bataille ferme elle sera  mise dans l'épuisette rapidement. Puis c'est au tour d'une autre blanquette de se laisser prendre au jeu et de manger ce crabes venu de cassis qui a fait le voyage dans une glacière spécialement pour elle.
Moi par contre je n'ai pas de touches, je me régale de ce bon moment calme au bord de la mer. Puis vers trois heures nous décidâmes de partir car nous n'avons plus de touches depuis longtemps. Au final les cordelle n'ont pas trouvés gros preneur seul les microbes les ont mangées, les moules sont toutes retournées à l'eau, les crevettes ont été le plus gros bide la soirée, juste trois rascasses . Quand je pense au carnage que nous avions fait avec les crevettes l'été  a ce même endroit ça me laisse rêveur.


 
























 






























Partager cet article

Repost 0
Construit et imaginé par roland - dans Poissons
commenter cet article

commentaires

  • : Daurades, Sars, Pageots, Loup, calmars, seiches. Surfcasting, calanques de Marseille. Cuisine. Respect de la nature.
  • Daurades, Sars, Pageots, Loup, calmars, seiches. Surfcasting, calanques de Marseille. Cuisine. Respect de la nature.
  • : C'est l'histoire d'une poignée de gars qui rôdent les sentiers des calanques de Marseille, avec son lot de réussite, de déception face aux filets de pêcheurs, de la saleté laissé sans vergogne. Ici on montre tout et on vous dit tout !
  • Contact

Roro.

  • RORO, GREG, MARCO, GEGE.
  • Quand la nuit tombe nos esprits s'éveillent, qu'importe le temps  ou les saisons il n'y a pas de poissons à l'abri de nos cannes à pêche...  Aventures de pieds nickelés garanti...
  • Quand la nuit tombe nos esprits s'éveillent, qu'importe le temps ou les saisons il n'y a pas de poissons à l'abri de nos cannes à pêche... Aventures de pieds nickelés garanti...

Pour contacter SILVERPECHE.

                Depuis Votre Messagerie notre adresse est: 

                              silverpeche@gmail.com

    

Recherche Dans Le Blog

Catégories