Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 juin 2008 6 14 /06 /juin /2008 07:53
Le vent souffle comme un démon un peu comme la dernière fois où je suis allé pêcher aux Embiez. Cela incite ma belle troupe et moi d'y faire un tour mais voila... tout est contre nous cette fois. Je ne peut pas partir de bonne heure, je n'ai pas pris mes appâts, je n'ai pas les moyens de dépenser 40 euros à toutes les sorties, bref, il vas falloir trouver pour le futur quelques solutions plus économiques.
Malgré ça nous revoila, David, Nicolas, Gilles, Patrice et moi sur le quai de débarquement de la terre de promesses.
































































Les glacières c'est de congénital, tous les membres de la famille à David en ont une....































En peu de temps nous sommes sur place et nos cannes virtuellement prêtes depuis mon dernier article vont être rapidement envoyées un peu au hasard dans les néandres des entrailles de Gaou.
 Nous avons des bibis, cordelles, demis-dures, dures, mourrons, crabes ,crevettes...je vous laisse deviner si cela suffira. Au premier de mes lancés David me faire remarquer que j'ai déjà une Blanquette qui tire sur ma demi-dure, je la remonte et je relance pendant que tous le monde aiguise au plus fin les pièges qu'ils vont envoyer.

































Patrice se met en poste dans le nid à blanquettes et patiente...
































Nicolas ( le frère à David ) peaufine au plus juste ses montages, Gilles plus loin et en train de charger sa mitrailleuse à appâts lourds !
































La pêche c'est très dur physiquement, toujours l'oeil ouvert, il n'y a pas répit pour le soldat en poste. Comme à son habitude, notre meilleurs pêcheur va dans cinq minutes, alors qu'il a vu un crabe dans les herbes, va envoyer sa chaise pliante dans l'eau, embroncher deux cannes et failli faire un plat dans l'eau, on se distrait comme on peut...
































Patrice vas prendre sa première blanquette, elle n'est pas bien grosse mais, miam miam, elle vas être bonne !!!





































Il y a eu des touches un peu de partout mais moins nombreuses que la dernière fois, nous pensons tout simplement que c'est dû au fait que je suis venu plus tôt la dernière fois et à la tombée de la nuit les poissons chassent plutôt que se nourrissent au fond. Malgré tout, c'est la rigolade n'importe quel appât est attaqué par les poissons, Nicolas vas prendre un muge de plus d'un kilos au crabe !!!!!  Le plus drôle c'est qu'un muge ça bataille très fort et tous le monde a fantasmé sur un loup ou une grosse daurade !!! je vous dis pas tronche en découvrant un mulet de vase !!!!! de la haine il l'a renvoyé dans l'eau ! Patrice et moi devons partir car la dernière navette est à minuit et c'est a grands regrets que nous laissons nos copains sur ces berges chargées de poissons.  Dans la nuit les poissons vont revenir plus près du bord et la pêche vas commencer véritablement, les prises vont être plus régulières et constantes jusqu'au matin. Au final, plusieurs grosses blanquettes, de nombreuses petites ont été prises, plusieurs petits loups de cinq cents grammes nous pensons que ça vaut le coup de revenir plus lourdement fourni en appâts.





























Le monde est étrange... Aux Embiez cette soirée de pêche est une mise bouche pour nos sorties futures nous ne pouvons pas la même pêche à Cassis aussi facilement.
Au dela de la pêche en général il y a une vrai raison pour nous retrouver le soir près de l'eau. Elle est fantasque et humaine aussi, comment ne pas rêver de cet énorme poisson qui hante nos rêves ? Elle est égale aux autres joies que peut avoir tout autre hommes pour delayer ses peurs enfouies et imperceptibles dans la recherche du bien être dans une autre passion que son esprit lui à désigné. Nous avons tous besoins de repousser nos limites et d'immaginer qu'il existe encore plus et que le sommet ne sera jamais atteint. Seul bémol de la pêche c'est qu'il ne faut pas perdre de vue que nous jouons avec la vie, la vie, si pour bon nombres ils n'y ont jamais pensé c'est l'heure de se réveiller...   



Partager cet article

Repost 0
Construit et imaginé par roland - dans Poissons
commenter cet article

commentaires

  • : Daurades, Sars, Pageots, Loup, calmars, seiches. Surfcasting, calanques de Marseille. Cuisine. Respect de la nature.
  • Daurades, Sars, Pageots, Loup, calmars, seiches. Surfcasting, calanques de Marseille. Cuisine. Respect de la nature.
  • : C'est l'histoire d'une poignée de gars qui rôdent les sentiers des calanques de Marseille, avec son lot de réussite, de déception face aux filets de pêcheurs, de la saleté laissé sans vergogne. Ici on montre tout et on vous dit tout !
  • Contact

Roro.

  • RORO, GREG, MARCO, GEGE.
  • Quand la nuit tombe nos esprits s'éveillent, qu'importe le temps  ou les saisons il n'y a pas de poissons à l'abri de nos cannes à pêche...  Aventures de pieds nickelés garanti...
  • Quand la nuit tombe nos esprits s'éveillent, qu'importe le temps ou les saisons il n'y a pas de poissons à l'abri de nos cannes à pêche... Aventures de pieds nickelés garanti...

Pour contacter SILVERPECHE.

                Depuis Votre Messagerie notre adresse est: 

                              silverpeche@gmail.com

    

Recherche Dans Le Blog

Catégories