Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 septembre 2008 1 01 /09 /septembre /2008 18:26

























Ce Dimanche soir je m'ennui ferme, il n'y a que des conneries à la télé c'est dur de résister de partir à la pêche. Après tout pourquoi pas le temps est clement et il me reste de la derière fois quelques appâts bien juteux. Mais ou aller ? Je n'ai pas le temps de partir au fin fond de callelongue et tous les endroits qui me viennent à l'esprit serons pris... Tant pis je tente Cassis, c'est souvent mon sauve bredouille, le coin que j'aime et qui m'apporte quelques fois de bonnes surprises. Je suis sur le port de Cassis dans ma voiture vers huit heures du soir coincé dans un bonchon, je me demande si les touristes sont partis car ce soir il y en a de partout.
Me voila au milieu de la foule avec mon sac a dos, mes cannes et mon seau vert ( je passe pour une attraction et tous les monde rigole se fouent de ma gueule ) pour me retrouver au phare face à la mer. Douce comme la soie, lisse, la petite houle qui ondule sur l'eau comme une danse érotique me dis que ce soir je ne perd pas mon temps. Je cale sans grands espoirs ma canne Daiwa carbonne ( j'en suis fier ) montée gros crabe a environ 30 mètres sans plombs. Puis mon autre canne Sert ( elle je m'en fou ) avec un autre crabe trouvé broutant les alges sur les roches.
Mes écureuils ne bougent pas d'un pouce car il n'y a pas un gramme de vent la soirée s'annonce... trés calme, je fume clopes sur clopes et je me prends à rêver d'un beau poisson. Mais? mon écureuil monte doucement et vient taper violement sur la canne, le frein du moulinet hurle sa mèr.... Whooooo !!!!! je prend la canne en main elle me part sur la droite sous les yeux médusés des badeaux qui s'interpèlent soudain ! Le poisson qui m'a pris le crabe est beau et j'ai de la peine à le brider correctement, voila une mise en bouche innatendue !! Il tire mais s'abandonne rapidement à la surface et tape sur l'eau, je vois une blanquette pas vilaine qui arrive, bon, ça commence bien !
Je repart chercher quelques crabes entres les roches car sous l'eau il y a du monde qui convoite mes crabes, je pense être en panne d'ici deux secondes. Pendant que je suis  à la quête d'appâts entre les roches j'apperçoit ma lumière de loin qui monte et descend, impossible de revenir rapidement je continue ma " ceuillette" sans trainer. Une autre belle blanquette est prise je la remonte sans molir.



Les choses serieuses commencent quand soudain une toute petite touche sur une gros crabe velu m'interpèle, a la main la tirette du poisson est timide comme si ce crabe était la gourmandise de poisson, comme si elle ne voulais pas être démasquée, je fèrre brusquement et c'est la surprise une belle pièce à mordu c'est pas mal, je la remonte assez facilement, me voila propriétaire d'une blanquette de six cent grammes. Elles de toute beauté, les passants de minuit sont vraiment admiratifs.
Je monte sur un gros hameçon le plus gros crabes que j'ai récolté quelques minutes avant et c'est avec lui que j'ai eu le plus gros rush de la soirée... là par contre je suis avec un bon client, violent mais il monte bien et se bat bien aussi. Une grosse blanquette d'un bon kilo défends sa vie par pêché de gourmandise, mais tout est contre elle car ce soir j'ai prévu large en fil et en hameçon. Ma Daiwa et mon moulinet Okuma encaissent sans broncher les violent coups de tête du poisson seul mes bras sont un peu à la peine.
Ce soir c'est la bagarre sous l'eau j'ai abandonné l'idée d'avoir deux cannes postée car il y a des touches sans arrêt, je suis à court de crabes mince il faut que je galope encore sur les rochers, mais imposible de trouver un crabe de taille normale ils sont tous trop gros m'enfin !!
Je ne compte plus les petis sars que j'ai remis à l'eau, même les oblades s'y mettent avec les morceaux de crabes laissés par les blanquettes, j'ai même pris trois rascasses toutes émoustillées par le massacre des crabes que je proposent aux dorades.
Finalement vers trois heures du matin tout est calme, il n'y a plus de touristes, les poissons même sont repartis vers le large me laissant seul sur la berge du phare.

Le phare comme un robot continu d'illuminer les bateaux dans le loingtain, je décide de plier boutique, la nuit à été riche en émotions. Je ne garde que quatre blanquettes tout les reste a rejoint la mer...


Partager cet article

Repost 0
Construit et imaginé par roland - dans Poissons
commenter cet article

commentaires

  • : Daurades, Sars, Pageots, Loup, calmars, seiches. Surfcasting, calanques de Marseille. Cuisine. Respect de la nature.
  • Daurades, Sars, Pageots, Loup, calmars, seiches. Surfcasting, calanques de Marseille. Cuisine. Respect de la nature.
  • : C'est l'histoire d'une poignée de gars qui rôdent les sentiers des calanques de Marseille, avec son lot de réussite, de déception face aux filets de pêcheurs, de la saleté laissé sans vergogne. Ici on montre tout et on vous dit tout !
  • Contact

Roro.

  • RORO, GREG, MARCO, GEGE.
  • Quand la nuit tombe nos esprits s'éveillent, qu'importe le temps  ou les saisons il n'y a pas de poissons à l'abri de nos cannes à pêche...  Aventures de pieds nickelés garanti...
  • Quand la nuit tombe nos esprits s'éveillent, qu'importe le temps ou les saisons il n'y a pas de poissons à l'abri de nos cannes à pêche... Aventures de pieds nickelés garanti...

Pour contacter SILVERPECHE.

                Depuis Votre Messagerie notre adresse est: 

                              silverpeche@gmail.com

    

Recherche Dans Le Blog

Catégories