Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 février 2009 7 08 /02 /février /2009 09:04

A  vrai dire ce samedi après-midi je suis assez mitigé pour aller à la pêche, il y a beaucoup de vent de Nord Ouest et je ne suis pas vraiment sur de trouver un coin bien à l'abri. L'expérience nous a montré des dizaines de fois que les coins à l'abri se révélaient souvent désertés par les poissons donc je ne me fait pas trop d'illusions, pire je n'ai même pas pris de quoi prendre de photos car je ne m'attends pas a croiser un phénomène.
Direction droite vers Cassis car déjà de l'autoroute en descente je peut apercevoir les crêtes blanches de l'énorme houle contrariée par un vent démoniaque dans le coin gauche en direction de la Ciotat. Le vent de Nord Ouest est plutôt pas mal à Cassis car il lisse bien la mer et il n'est pas trop difficile d'y trouver un abri tout le long de côte entre la plage de la Reine, Corton jusqu'à la Chapelle. Sous le Cap Canaille le cordon blanc que font les grosses vagues qui s'écrasent sur les roches et qui s'étale tout au long de la côte me fait penser à un collier de perles sur le cou de dame nature.
Arrivé enfin dans mon coin je commence à m'installer doucement, il est trois heures je peut faire l'environnement, je n'ai pas un gramme de vent la mer est complètement lisse et je distingue quelques belles pièces qui chassent. Le coin est super propre contrairement à l'habitude, il est tombé des trombes d'eau qui a lavé les roches blanchissimes qui redeviennent égales a leur splendeurs passées.
Première canne sans plomb avec deux gros morceaux de crevettes devrai créer un peu d'agitation sous l'eau, le but est de commencer à mettre tout ce petit monde sous pression, même si je n'ai que des touches sèches ce n'est pas grave car les remous des poissons vont attirer du monde bien aidé par quelques morceaux de sardines bien grasses envoyés dans le courant. En dix minutes il est évident que l'eau commence à chauffer car les sars remontent comme des fusées presque en surface pour éssayer de capter un morceaux de nourriture, mais les bogues sont malines et savent jouer à ce jeu... Une autre canne postée non loin en embuscade avec un " roti " de sardine qui en devrai pas déplaire à un beau poisson affamé mais il faut être patient...

Le vent fait un bruit assourdissant dans les arbres au dessus de moi, je n'en revient pas d'être à ce point à l'abri, les quelques bâteaux qui s'aventure près des quelques autres pêcheurs sont renvoyés vers le large en quelques instants, donc en un quart d'heure y'a plus personne. Le nuit commence à tomber lentement, la lune pleine prends le relais il ne fera pas sombre. Alors que je viens de sombrer dans mes pensées et que je suis en automatique, la canne calée à la crevette se plie et mon écureuil monte subitement , c'est le signe d'une touche, pas bien grosse certes mais bon... Il y a bien un truc au bout mais c'est dur a dire, j'éclaire l'eau pour voir...un calmar qui tire soudain avec rage sur le morceau de crevette qui reste. Je change de montage car si il y a des calmars, je n'en prendrai pas avec un seul hameçon et de toute façon il se régalera mieux sur une belle bogue fraîchement pêchée. La canne calée tout à l'heure va trouvé un client "tzouiinggggg, tzouinggggg !!!!! le moulinet crie et se dévide rapidement, whaouuuuu c'est un sar j'en suis certain, des rushs appuyés et réguliers, je le remonte il est de toute beauté il fait dans les 600 grammes. Il vient d'avaler une demi grosse sardine ( celle de Cabesto ) et un triple zéro ! Mais ou est passé mon bouchon...voyons voir, il doit être au fond et sans peine je remonte mon premier calmar. Quelques instant plus tard un autre, puis un autre, puis un autre en tout je vais en prendre six espacés de dix minutes entre ils ne sont pas aussi gros qu'en Décembre c'est vraiment la fin je confirme...
Il est onze heure du soir et je n'ai plus de touches depuis un bon moment, le vent à un peu tourné et à refroidi la température de l'air qui devient doucement juste supportable pour les mains et la figure et à la demi je plie le cabanon. Le retour est spécial car le vent que je n'avait pas encore subi me fait marcher de travers et me malmène un peu mais quand c'est pleine lune, les roches qui sont incroyablement blanches renvoyent super bien la lumière ça procure une impression de sol lunaire, pas besoin de frontale c'est comme un faux plein jour !
Ce matin mes enfants vont immédiatement fouiller le frigo afin de vérifier mes prises car ils connaissent bien le goût du calmar en sauce ou d'un beau sar au four, tout ces poissons et tout ces calmars auront un peu servi à éguiser le sens culinaire de mes petits et éviter ainsi qu'ils ne se ruent vers la bouffe façile ou tout simplement pour qu'ils sachent que dans la mer il y a des millions d'animaux qui y vivent et que les poissons ne sont pas en cube...

























Nous allons profiter pour voir deux espèces de calmars que tous le monde ne connais pas forcement mais qui ont des différences bien plus importantes qu'il n'y paraît. Mis à part les espèces tropicales qui ont un aspect plutôt jaune et bleutées ou asiatiques qui sont carrément grises nous avons deux catégories de calmars présents chaque années près de nos côtes. Sur la photo qui va suivre il y en a un qui est vraiment rouge qui a deux petites nageoires en bout de queue, de plus il a des reflets plus intenses. Ses yeux sont tout noir, ne possède pas de longs tentacules pour saisir ses proies et n'a pas de plume " sorte de cartilage transparent qui part de derrière la tête pour se prolonger tout le long du tube" ce qui lui permet de faire un demi tour sur place en faisant un arc de cercle. Il est plus gros et plus épais sur la seiche, il est ridicule sur le poulpe,mais ils sont de la même famille des céphalo (tête) pode ( pied ) céphalopodes ( les pieds sur la tête). Son homologue commun ne peut pas le faire à cause justement de cette longue plume "os" qui est suffisamment rigide pour ne pas se plier. Il semble d'ailleurs que ce calmar rouge soit plus agressif que le commun car nous avons remarqué que même hors de l'eau il n'hésite pas à vous coller les doigts pour vous mordre, si si...
Le calmar " commun" va devenir tout blanc et transparent une fois mort, l'autre va devenir rouge pourpre comme du velours. Voyez la dernière photo c'est plus flagrant. Une petite étude nous montre qu'il appartient à une espèce de calmars géant, disons plutôt, de gros calmars pouvant atteindre plusieurs dizaines de kilos. Pour ma part je n'en ai jamais pris  de gros mais nos voisins californiens ne prennent que ça, vous pouvez les voir en regardant "you tube" et vous tapez SQUID dans le moteur de recherche du site, c'est vraiment impressionnant  de voir ces bestioles qui se mangent entre elles !!! Je me demande même si dans une certaine mesure si tu tombes à l'eau tu te ferai pas un peu croquer les mollets !!
























admirez les éclats du petit calmar rouge !






















Partager cet article

Repost 0
Construit et imaginé par roland - dans calmar
commenter cet article

commentaires

  • : Daurades, Sars, Pageots, Loup, calmars, seiches. Surfcasting, calanques de Marseille. Cuisine. Respect de la nature.
  • Daurades, Sars, Pageots, Loup, calmars, seiches. Surfcasting, calanques de Marseille. Cuisine. Respect de la nature.
  • : C'est l'histoire d'une poignée de gars qui rôdent les sentiers des calanques de Marseille, avec son lot de réussite, de déception face aux filets de pêcheurs, de la saleté laissé sans vergogne. Ici on montre tout et on vous dit tout !
  • Contact

Roro.

  • RORO, GREG, MARCO, GEGE.
  • Quand la nuit tombe nos esprits s'éveillent, qu'importe le temps  ou les saisons il n'y a pas de poissons à l'abri de nos cannes à pêche...  Aventures de pieds nickelés garanti...
  • Quand la nuit tombe nos esprits s'éveillent, qu'importe le temps ou les saisons il n'y a pas de poissons à l'abri de nos cannes à pêche... Aventures de pieds nickelés garanti...

Pour contacter SILVERPECHE.

                Depuis Votre Messagerie notre adresse est: 

                              silverpeche@gmail.com

    

Recherche Dans Le Blog

Catégories