Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 mai 2009 5 22 /05 /mai /2009 11:55

Le soleil se couche,  la luminosité n'est plus qu'un fin cordon de lumière orange foncé qui rayonne encore un peu au loin...Nous sommes déjà affairés depuis quelques instants à envoyer sur le petit plateau à quelques mètres de nous un crabe finement emboîté. Le temps est parfait car la mer ne rentre pas et le vent est totalement absent, il faut impérativement ces condition sur ce poste pour que les dorades s'en approchent de très très près. Elles sont présentes car de temps en temps c'est la touche, l'écureuil monte d'un trait sur dix centimètres, puis se fige, puis remonte violemment, ce n'est pas encore l'heure où elles s'alimentent vraiment car de toutes évidences elles jouent avec nos crabes et nos nerfs mis à rouge vifs !
Minuit bien sonné c'est le signal, les touches s'étalent sur l'ensemble de nos cannes envoyées tout près du bord, David et moi sommes sur le qui vive car nous s'avons qu' a tout moment cela peut être le gros départ. Le regard fixe, canne droit devant lui, le fil semi-tendu qui traîne le crabe sur la tête de roche, un léger frisson nous parcour les jambes et les bras de temps en temps. Alex et Marc sont en semi transe car Marc vient de se prendre une touche sérieuse, il ferre en levant sa canne...Un poulpe? hé oui lui aussi aime les crabes, la pression retombe et Karine qui est venu nous rendre visite ne compagnie de son fils Massimo avait bondi sur le salabre pour aider à la manoeuvre. David lui aussi prend un assez gros poulpe, aïe aïe !!!!
La veille David en à pris deux belles au même endroit ce qui nous rend fébriles et tout plein d'espoirs car la saison démarre pour moi ce sera mes premières.

Progressivement la nuit avance et il y a comme un chrono qui tourne, il y a des touches sur toutes les cannes, David, Alex et moi sommes les pieds dans l'eau côte à côte à envoyer au toc nos crabes. Karine et Massimo sont eux postés devant leurs cannes et surveillent allongés sur un matelas...
Marc à la "pêche"ce soir, son écureuil  s'envole c'est sa première dorade de plus d'un kilo que je lui salabre facilement. De loin j'entends David qui rigole car son crabe a trouvé une cliente et au moment ou elle lui baisse la canne il ferre sans malheureusement qu'elle se pique...son crabe est mangé à moitié mais ça nous fait rire quand même. Puis c'est mon tour, je sent le "toc" puis elle plonge crabe dans le bouche, je ferre dans le vide....Elle vient d'écraser mon hameçon pourtant costaud comme un galette et il  est tout ondulé !!!! Impossible de tout vous raconter car je n'ai pas pu suivre tous les copains mais il y a vraiment de quoi s'amuser, Marc en prends une deuxième, puis une troisième a dix mètres du bord juste avant mon retour. Alex ne va pas rester bredouille car au petit matin c'est l'instant magique, une belle dorade a succombé au crabe, il lui assaine un ferrage royal qui lui colle l'hameçon dans le palais et elle ne pourra pas s'en défaire. les reflets brillants, dans les lueurs du matin sous une mer translucide, d'une dorade de plus de kilos qui passe en trombe sous vos pied vous restent gravés dans la mémoire un bon moment.
De retour le vendredi soir ce ne sont pas les mêmes conditions qu'il y a quelques jours, le vent à soufflé toute la journée et la mer est très agitée, comme je le disais auparavant pour avoir une présence abondante la mer doit être calme. Je me gratte le crâne avec insistance afin de pouvoir extirper de ma tête une pensée positive car vu les conditions il faut une motivation majeure pour ne pas me casser. Mais soudain une voix familière m'interpelle de loin, pas possible Miche qui arrive en trombe comme à son habitude, précédé de Cédric, voilà, ma pensée positive son mes deux amis, je reste...
Notre coin infidèle est quadrillé par les cannes à pêche car en plus est arrivé Alex et Marc qui vont partager pour quelques heures ce coin de pêche. La traque de la dorade n'est pas un vain mot, il y a tous les montages avec tous les appâts, les fils de chez Orlande font merveille et comparé à ce que j'avais avant j'en pouffe de rire ! Un petit crabe de quelques grammes peut être envoyé à trente mètres d'un coup de poignet tellement le fil se réroule seul, c'est magique !!!
Ce soir ce n'est pas le pied car la pression des vagues sur les fils est trop forte pour pêcher au toc convenablement il va falloir plomber un peu et alourdir les écureuils.
Je suis le premier a avoir une touche sérieuse, le poisson que j'ai en ligne combat dignement mais n'est pas très très gros, nous verrons une belle blanquette se débattre dans l'écûme, elle s'est bien piqué sur la lèvre.
Nous ferons l'impasse sur les touches jusqu'à trois heures du matin, je prends un beau sar au même endroit. Ce n'est pas qu'il n'y a pas de poissons car la plupart du temps le crabe se fait croquer sans vraiment voir la touche. Wahouuuu !!! la canne Cédric est pliée en deux et le frein hurle, c'est la Dorade !!!! On ne sais pas vraiment mais on èspère pour lui, Miche lui salabre...c'est une Dorade, non, c'est une gros sar, un sar de cette taille ? Hé oui c'est un sar je te dis !!!!Mes deux compères se disputent l'origine du poisson pour le reconnaitre finalement une fois posé sur la roche, pas mal l'engin il est aussi gros que ma blanquette le bougre.
L'aventure va se finir vers quatre heures, le vent se lève et vient de l'Est je ne suis plus motivé pour pêcher. J'ai suffisement de quoi vous raconter ces trois sorties de pêche qui ont été très fructueuses. Au total il y aura huit dorades de prises et quelques très beaux sars je vous mettrai quelques photos de plus dès que mes copains me les auront envoyées.




Partager cet article

Repost 0
Construit et imaginé par roland - dans Poissons
commenter cet article

commentaires

  • : Daurades, Sars, Pageots, Loup, calmars, seiches. Surfcasting, calanques de Marseille. Cuisine. Respect de la nature.
  • Daurades, Sars, Pageots, Loup, calmars, seiches. Surfcasting, calanques de Marseille. Cuisine. Respect de la nature.
  • : C'est l'histoire d'une poignée de gars qui rôdent les sentiers des calanques de Marseille, avec son lot de réussite, de déception face aux filets de pêcheurs, de la saleté laissé sans vergogne. Ici on montre tout et on vous dit tout !
  • Contact

Roro.

  • RORO, GREG, MARCO, GEGE.
  • Quand la nuit tombe nos esprits s'éveillent, qu'importe le temps  ou les saisons il n'y a pas de poissons à l'abri de nos cannes à pêche...  Aventures de pieds nickelés garanti...
  • Quand la nuit tombe nos esprits s'éveillent, qu'importe le temps ou les saisons il n'y a pas de poissons à l'abri de nos cannes à pêche... Aventures de pieds nickelés garanti...

Pour contacter SILVERPECHE.

                Depuis Votre Messagerie notre adresse est: 

                              silverpeche@gmail.com

    

Recherche Dans Le Blog

Catégories