Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
SILVERPECHE.com

SILVERPECHE.com

LE BLOG DES SAISONS

Publié le par roland
Publié dans : #Poissons
Notre amis David est de sortie a callelongue, le vent est très fort et il est impossible savoir si sur son poste il pourra pêcher. L'aller est rapide car il  a le vent dans le dos mais méfiance car une rafale pourrai le faire basculer en bas des falaises...
Le soleil est encore au dessus des vagues il est la bonne heure pour s'installer. Comme toujours le coin n'est pas pris car il est loin et effraye le pêcheur novice, la soudaine profondeur de l'eau bleu foncée qui danse sous vos pieds pourrai donner le tournis à l'amateur non initié. En grand amateur toute l'armée matérielle de notre amis est déployée, les vers achetés chez surfcasting-shop de notre amis Orlando de la ciotat sont comme ordinairement exceptionnels de fraîcheur !!!
Dès la nuit en marche la bataille fait rage,  un coup à droite ou à gauche les sars sont tout au bord et attaquent tout ce qui bouge, les cannes volent dans tous les sens à cause du vent mais on ne peut pas louper une touche de sars de 500 grammes même avec un raz de marée. Il n' a presque pas le temps de remettre un appât sur un hameçon sans avoir la touche, cela va durer un bon moment car il y a de grosses vagues qui créent une belles écûme qui protège les poissons de sa présence. Crevettes, vers tout y passe les poissons ont le ventre creux et ne compte pas repartir bredouilles, du coup les prises s'enchaînent à une cadence infernale.
A quatre heure du matin c'est le départ, la pêche à été très bonne et notre copain ne s'est pas un instant ennuyé, il fera les compte après ce qui l'attend...le retour. Le vent qui souffle très fort n'est pas encore parti, chargé comme une mule (si si comme une mule) il va se prendre un mistral déchaîné en pleine poire tout le retour, par moment c'est même l'angoisse car il fait du sur-place sans pouvoir avancer. Immaginez vous de nuit a demi penché en avant avec un énorme sac à dos et les mains chargées sur un petit sentier rocailleux longeant une falaise de plusieurs dixaines de mètres, quel sentiment auriez vous ?
Ben notre amis ça ne l'inquiète pas plus que ça, d'ailleurs c'est  la première chose qu'il m'a raconté après sa pêche...
Demain nous plions la sortie au frioul du 29 mais 2009...

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog