Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 août 2009 7 30 /08 /août /2009 08:37
Départ en trombe pour Cassis car il ne s'en est fallu de peu que mon Vendredi saint tombe à l'eau. Je n'ai pas grand chose pour pêcher juste quelques crevettes crues, quelques sardines pas bien fraîches, David est plus prévoyant et à pris beaucoup de crabes. ( comme d'hab')...
Direction la pointe sud de la presqu'île qui va nous accueil pour la nuit, il fait très très chaud et le vent souffle de ouest-nord-ouest, c'est à dire sur le travers droit de notre poste...Nous transpirons comme des bêtes et les litres d'eau ne seront pas superflux.
IL fait complètement jour donc inutile de penser pêcher des sars, non pas qu'ils ne soient pas là mais il y a beaucoup d'activités nautiques, il semble que Cabesto ai vendu tout son stock de kayacs deux places, il y en a de partout qui bravent les zodiacs qui rasent joyeusement le bord, les navettes qui font visiter les calanques sont à bloc de monde.
Nous avons largement le temps de parler des nouveaux fils ALPHA que mon ami Orlando m'a confié pour essayer. La texture est surprenante mais elle inspire immédiatement confiance, un étrange mélange de finesse et de raideur. La présentation du produit est parfaite, nous sommes bouche-bé de lire le rapport diamètre / résistance.
Avec la nuit les premières touches arrivent, les oblades ont été sensibles au broumé des têtes de sardines et dans le sillage de la lune elles se rassemblent en masse. Nous faisons un festival de touches ça part dans tous les sens, malheureusement les bogues prennent le relais et vont faire place forte du coin. Moi je change de stratégie car donner toutes mes crevettes aux bogues ne me convient pas, je me met au crabe au toc. D'emblée le départ d'un beau sar me plie la canne, je suis surpris d'autant de rapidité dans l'action, je n'ai pas eu le temps de dire ouf. Cela veut dire que les sars attendent sous la couche épaisse de bogue en surface, qu'un appât descende ? Deuxième crabe, mais ce coup-ci j'attends le fil tendu prêt à lui envoyer ma réponse en direct. Une minute suffit c'est la touche, le scion de ma canne m'indique par de brèves tirées sèches vers le bas, malgré le vent qui tourne sans cesse, que mon petit crabe de roche n'est plus qu'une miètte dans la bouche de ce sar affamé. Je n'ai aucune peine à le sentir et de la férrer au bon moment. Le scénario n'est pas semblable à tous les coups car par moment sur une grosse tirée il n'y a plus de crabe et l'hameçon se fiche dans les roches et il faut tout casser. Je flippe car la résistance de ce fil est telle qu' a la main il n'est pas possible de le casser, même en tirant très fort sur la canne il ne se casse pas, il faut mettre la canne à l'horizontale et reculer fermement...et c'est pas facile encore !! Heureusement que je n'ai que du fluoro de 25 centièmes car je n'ose immaginer avec du 35 ce que cela doit donner ........
Je suis beaucoup occupé a mitrailler le coin de crabe, j'observe un instant mon ami qui l'est encore plus que moi, sa glacière est remplie de poissons, je bloque un instant, je réalise la chance que nous avons , la liberté d'aller et venir, personne pour gâcher tous ces instants magiques...
Les sars deviennent plus gros de minutes en minutes et les touches sont radicalement différentes, d'un coup ma canne par avec violence vers le bas, je fèrre les coups de tête du poisson ébroue ma canne qui me tranmet parfaitement l'info sur la taille. Les gros sars sont de sortie et même si celui-ci vient de se libérer de cet hameçon, je pense que dans la soirée nous aurons le loisir de faire de belles rencontres. Je remet un crabe au même endroit, l'écûme qui se forme sur les roche à droite semblent être un bon poste. Immédiatement c'est la touche mais il ne n'est pas piqué, je remonte la moitié d'un beau crabe, je le relance et nouvelle touche mais là...il se prends un double zéro dans les dents et malgré la violence de ce sar pour défendre sa vie, il n' a pas l'ombre d'une chance en pleine eau, je le remonte en poids car mon ami est trop loin pour le salabrer.
Jusqu'au matin c'est le festival de touches, nous avons passé tous les appâts et nous décidâmes de rentrer car le jour est bien levé maintenant. Les roches se déssinent sous l'eau, je regarde avec stupeur le petit plateau gros comme deux tables de salon sur lequel j'ai pris une dizaine de sars de belle taille.
Dernier coup d'oeil, au loin il est possible de voir la différence des eaux qui rentrent et qui sortent sous la préssion des résurgeances, que dieu fasse que nous ne soyons jamais privé de ce spectacle matinal ici ou ailleurs...

Partager cet article

Repost 0
Construit et imaginé par Roland. - dans Poissons
commenter cet article

commentaires

  • : Daurades, Sars, Pageots, Loup, calmars, seiches. Surfcasting, calanques de Marseille. Cuisine. Respect de la nature.
  • Daurades, Sars, Pageots, Loup, calmars, seiches. Surfcasting, calanques de Marseille. Cuisine. Respect de la nature.
  • : C'est l'histoire d'une poignée de gars qui rôdent les sentiers des calanques de Marseille, avec son lot de réussite, de déception face aux filets de pêcheurs, de la saleté laissé sans vergogne. Ici on montre tout et on vous dit tout !
  • Contact

Roro.

  • RORO, GREG, MARCO, GEGE.
  • Quand la nuit tombe nos esprits s'éveillent, qu'importe le temps  ou les saisons il n'y a pas de poissons à l'abri de nos cannes à pêche...  Aventures de pieds nickelés garanti...
  • Quand la nuit tombe nos esprits s'éveillent, qu'importe le temps ou les saisons il n'y a pas de poissons à l'abri de nos cannes à pêche... Aventures de pieds nickelés garanti...

Pour contacter SILVERPECHE.

                Depuis Votre Messagerie notre adresse est: 

                              silverpeche@gmail.com

    

Recherche Dans Le Blog

Catégories