Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 décembre 2011 5 09 /12 /décembre /2011 12:36

Pour une fois je suis de bonne heure sur mon poste, il y a beaucoup de vent et il ne fait pas froid. Immédiatement je vais armer un montage crevette pour avoir quelques réserves de bogues que je vais envoyer sans plomb dans courant faible. Ma deuxième ligne est réservée à la turlutte sur une canne fine car je sait qu'au coucher du soleil les calmars aiment fortement s'ataquer aux cibles mouvantes à condition qu'elles nagent bien en ligne et pour cela j'ai l'arme absolue, la calamero de chez yo-zuri. sont action de nage est simple et elle ne touche presque jamais le fond car elle est concur comme une bombette qui associe la pression de l'eau avec sa profondeur, il suffit de l'envoyer et d'attendre cinq minutes pour que ce fabuleux leurre se stabilise dans la couche d'eau. Viens le montage bouchon qui est plus classique qui suit le courant des eaux pour prospecter une plage à une prfondeur donnée. Comme toujours je commence par la mi-hauteur et je descend au fur et à mesure pour trouver" la" couche ou se trouve les calmars.

Bon le bouchon n'a pas l'air de vouloir se mettre en action, il reste à plat dix bonne minutes quand enfin il se redresse et coule dans le feu de l'action, pour sûr c'est sous la pression d'un calmar qui a capté la sardine à la descente, il est beau car ses rushs sont vraiment réjouissants.

DSC03175

Le frein du moulinet de la canne qui est au leurre se dévide bruyamment, ha, ça c'est le signe que ce petit bout de plastique a trouvé un client, ce qui est plus rare c'est que le coco se barre avec. Oufffffff, ouiiiiii il est vraiment pas mal car il me semble être accroché au fond car je ne lui gagne pas de terrain tellement il sonde furieusement, je n'ai pas le choix que de laisser faire et de subir ses frasques. Finalement il se fatigue un peu et viens vers moi, je prends mon salabre qui est juste à côté, il arrive, il est massif et il est furieux car ses gerbes d'eau sont progetées bruyamment à plus de deux mètres. Là je n'ai plus le salabre, mince, je vais tenter de la remonter en force sur les roches, le portable sonne....grrrrr, ho put.....il monte et rejoint la terre ferme non sans un soupçon de chance car il se décroche au raz des roche ce qui me permet de le récuperer de justesse.

DSC03178

 il est nettement plus gros que l'autre et c'est mon premier " tube" de l'année. Visez dessous la différence entre le premier et le segond.

DSC03179

Au fur et à mesure j'ai des touches sur toutes les cannes, les prises se succèdent mais se pose un problème de taille, je n'ai presque plus de sardines car j'étais tellement persuadé d'en avoir assez qu'au bout du compte je suis à court. Il n'y a pas une seule bogue dans l'eau et cela me met dans une sorte de solitude qui va faire tourner court ma soirée. Par chance il y a Max et Kevin qui vont arriver un peu plus tard m'assurant quelques sardines de plus. Le reste de la soirée va se rérouler plus lentement, j'ai pris une dizaine de calmars un peu de toutes tailles ce qui me fait dire que quoiqu'il arrive j'ai fait ma pêche et je peut me concentrer sur mes deux copains qui viennent d'arriver. Par contre au leurre je suis surpris du nombre de cocos qui viennent se piquer dessus, pour le fun je décide de mettre un leurre à un euro tout plein de couleurs et tout et tout qui ne va pas un brin me faire prendre un calmar. Aprèsune bonne vingtaine de lancés je change. Immédiatement j'ai un client en ligne et je le remonte, ici je comprends encore mieux toute l'importance qu'a un vrai leurre pensé pour prendre des calmars et non pas pour prendre des pêcheurs mal renseignés. Ici je vous le dis tout net, vos postes sont souvent remplis de beaux spécimens et vous n'en prennez pas le dixième à cause d'un choix financier. Que croyez vous ? une turlutte ( sans jeu de mot hein) à un euro vaut aussi bien que celle à dix ? Non vous vous trompez et j'ai prouvé à plusieurs reprises que le bon fondé des études sur un leurre  pour une espèce précise qui marche mieux qu'un moulage aléatoire au fin fond d'un entreprise chinoise qui n'en a rien à foutre si ce plastique marche ou pas. Demandez à un " l'eurriste" à quel point le bon choix et le prix d'un leurre est important, échangez lui ses leurres contre des modèles à un euro...

Bon ce soir on est encore sur le pied de guerre, je n'ai que quelques instants pour vous faire l'article, ha ! Ce week-end je vous fait un bel article sur les cannes à pêche, le carbone, le blank, les anneaux et tout et tout en plus de nos prise de ce Vendredi.

Allé bises les gars !!!!!


Partager cet article

Repost 0
Construit et imaginé par RORO, GREG, MARCO, GEGE. - dans calmar
commenter cet article

commentaires

  • : Daurades, Sars, Pageots, Loup, calmars, seiches. Surfcasting, calanques de Marseille. Cuisine. Respect de la nature.
  • Daurades, Sars, Pageots, Loup, calmars, seiches. Surfcasting, calanques de Marseille. Cuisine. Respect de la nature.
  • : C'est l'histoire d'une poignée de gars qui rôdent les sentiers des calanques de Marseille, avec son lot de réussite, de déception face aux filets de pêcheurs, de la saleté laissé sans vergogne. Ici on montre tout et on vous dit tout !
  • Contact

Roro.

  • RORO, GREG, MARCO, GEGE.
  • Quand la nuit tombe nos esprits s'éveillent, qu'importe le temps  ou les saisons il n'y a pas de poissons à l'abri de nos cannes à pêche...  Aventures de pieds nickelés garanti...
  • Quand la nuit tombe nos esprits s'éveillent, qu'importe le temps ou les saisons il n'y a pas de poissons à l'abri de nos cannes à pêche... Aventures de pieds nickelés garanti...

Pour contacter SILVERPECHE.

                Depuis Votre Messagerie notre adresse est: 

                              silverpeche@gmail.com

    

Recherche Dans Le Blog

Catégories