Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 mai 2013 5 10 /05 /mai /2013 11:54

Depuis quelques temps nous travaillons avec la marque CINNETIC en collaboration avec Phillipe ORLANDO. En son temps nous avons beaucoup oeuvré pour la marque ALPHA ou YUKI si chère à nos esprits car ils ont su foudroyer la concurrence en produisant des fils qui reste dans nos références et tout un tas de trucs qui facilitent la vie du pêcheur au quotidien. D'ailleurs, même si le pêcheur habitué à roder les couloirs des grande enseignes a peur de payer quelques centimes de plus dans un magasin, il ne se doute pas qu'en fait la plupart des accessoires sont moins chers dans les rayons de chez Philippe et surtout de très bonne qualité.

 

Cinnetic qui s'ouvre désormais largement au monde des pêcheurs comme nous. Pas besoin d'être riche pour avoir ce qui se fait de mieux, cannes , moulinets, fils et accessoires, tout est revu et corrigé pour offrir des produits fabuleux et valorisants capables de réelles performances.

 

Voilà nous sommes fixés, il va falloir trouver un beau terrain de jeu pour savoir si la marque peut offrir à tous des performances égale au prix qui frise la grande enseigne, on vous en dira plus dès les premiers tours de manivelles...

DSC05545

Pour notre part nous partons en croisade sur l'ile du Frioul, comme à chaque sorties tout démarre un peu pareil avec un large tour des possibilités chez notre ami Philippe qui est fier de présenter la nouvelle devanture du magasin. Nous partirons avec bibis, mourons et beaucoup de recommandations...

DSC05591

Je vous passe l'immense file d'attente devant la navette qui nous a fait différer notre histoire de plusieurs heures pour nous retrouver coeurs battants sur notre poste de pêche. Mon fils découvre les lieux car c'est la toute première fois qu'il m'accompagne pour la nuit entière sur cette ile, il y a des fleurs de toutes les couleurs qui bordent le chemin et il prendra rapidement possession des lieux en farfouillant dans les failles qui s'étalent devant nous.

DSC05596

A peine ai-je lancé ma première canne que je remarque une sorte de chalutier qui arrive de face vers nous. Je n'avais pas vu qu'en fait il déroule son filet depuis la plage de st Estève pour passer à vingt mètre de nous pour faire un virage en direction de notre dame. Ce filet ferme les deux criques et toute la passe du château d'If, inutile de dire qu'il est impossible qu'un poisson passe dans ce gigantesque étrangloir d'au moins deux kilomètres. Pour finir il traverse toute la baie, oblige les navettes et les bateaux de plaisance à stopper, tout en déroulant son filet jusqu'au loin...Moi je n'ai plus qu'à plier boutique, je remballe mes lourdes affaires et mon fils pour me retrouver de l'autre côté, nous seront peut être à l'abri de ce genre de salauds et un peu du vent aussi.

DSC05604

Les bateaux chargés de plaisanciers se croisent sans cesse à la recherche d'une crique isolée, les plongeurs se font des salutations en se croisant, c'est une sorte de bal sous marin mondain qui a toutes les chances de faire fuir le poisson jusqu'au bout du monde. Ca faisait bien longtemps que je n'était pas venu ici pêcher, je peut constater qu'il y a eu des changements depuis car je ne souvient pas d'avoir vu autant de monde qui se croise "sur" et "sous" l'eau bleutée.

Au cours de la journée nous sauverons un bébé gabian qui hurle de tout ses poumons, mon fils est si triste de le voir ainsi qu'il ira le déposer sur les roches en hauteur et il est certain maintenant qu'il lui a sauvé la vie. J'ai beau lui dire qu'un jour il nous chiera sur le crâne rien n'y fait c'est pas négociable.

DSC05622

IL est presque dix neuf heures et je n'ai pas eu encore le plaisir d'avoir de touches, remarque dans ce genre de bordel Estival cela ne m'étonne pas beaucoup pourtant un peu plus tard, un de mes écureuils tape contre la canne, le frein se dévide un fois rapidement. La touche est un peu violente pour une daurade me semble t'il, ça doit être un sar qui se défoule sur un le morceau de bibi bien juteux me dis-je. A la remontée de comprends que c'est un pageot car ce poisson travaille en force et il sonde de travers, mon fils arrive à toutes jambes voyant ma canne pliée. Celui-ci fait aux environs des six/sept cent, une belle portion pour l'assiette et à vrai dire c'est exactement ce que je cherche.

DSC05632

Pendant ce temps mon fils alterne pêche et photos, il mitraille un peu tout ce qui bouge en pensant sûrement que la batterie est inépuisable. Je le laisse faire car il aime farfouiller avec l'appareil et le seul moyen pour qu'il arrive à faire des trucs sympa c'est la pratique. Rapidement c'est à nouveau la touche, celle-ci est plus soutenue mais le frein ne tourne pas. Tient mais au fait quel est l'appât qui est sur cette ligne, ha oui c'est un mouron entier et il  a trouvé un client. Au ferrage je comprends que je suis en ligne avec un poisson d'une autre catégorie, le hic c'est que je n'ai pas mis de gros hameçons et je vais devoir jouer sur l'humeur du coco pour ne pas qu'il casse la ligne. Effectivement de rushs en zigs-zags ce sera encore un pageot qui sera pris, il nettement plus gros que le premier sauf que...Je n'ai plus de quoi le prendre en photo, bon tant pis on le fera à la maison...

Tout se déroule plutôt pas mal finalement, malgré la présence humaine intensive de ce Mercredi nous finirons sûrement par faire une belle pêche la nuit venue et je pense sincèrement qu'une fois le calme revenu les daurades viendront plus près du bord.

Je suis adossé à un pan de roche pour fumer langoureusement ma cigarette, les bateaux rentrent paisiblement au port avec le soir qui s'annonce, au loin une embarcation arrive lentement vers nous. Il est 21 heures et une fois de plus un autre filet va être posé à quelques encablures de notre poste, je suis dégoûte... Au final je téléphone à mon épouse pour lui demander à quelle heure est la dernière navette pour Marseille, elle est à 22 heures, le temps de plier les affaires nous seront dans le bon créneau. En chemin j'ai le temps de repenser à tout ça, les filets qui stoppent net une partie de pêche, je  ne peut pas m'empêcher de craindre qu'en fermant l'ile à ce point avec les mailles il ne reste pas grand chose pour les cons comme nous. Par contre je suis sûr c'est que plus personne n'en a rien à foutre car aujourd'hui j'ai eu un bon échantillon de la nature humaine dès le matin dans la file d'attente pour la navette. Les bateaux qui rasent le bord malgré la présence de pêcheurs, des pros qui font pire encore, je ne sait pas où l'on va mais là c'est sûr on y va...

Le lendemain matin j'ai en tête de faire le plus gros des deux pageots en papillote.

DSC05646

Je le débarrasse des nageoires et je le vide.

DSC05661

Je met assez peu de choses dans l'aluminium car à force de bourrer de légumes ou mettre trop de vin on ne trouve plus le goût du poisson, il vaut mieux cuisiner les légumes à part pour garder les saveurs intactes.

 Je referme avec un couvercle d'une autre feuille d'alu pour faire une sorte de tunnel de cuisson, le tout mis à 200° 15 minutes.

.DSC05665

DSC05672

.L'inspection de l'estomac ne va pas dévoiler grand chose car tout est presque vide, à peine quelques débris de sable/vase et c'est tout.

.DSC05652


Partager cet article

Repost 0
Construit et imaginé par RORO, GREG, MARCO, GEGE. - dans Poissons
commenter cet article

commentaires

Renaud 12/05/2013 13:34


Je pense que le plus déçu dans tout ça, c'est le pitchoun... Passer sa premiere nuit sur le Frioul av son papa a certainement du etre pour lui l'évenement de l'année.


En tt cas continu de le laisser faire ses photos, il assure .


Bise mon Roro.

pat (pecheur des calanques) 11/05/2013 12:33


salut mon poulet oui d accord il y a la peche mais une partie de peche peche avec son minot n a pas de valeur !! alors la patate attendra !!....... toujours un plaisir de te lire.biz 

Bert 11/05/2013 00:15


Salut ma poule , je me permet de te dire que je trouve que t'exagères quand même , la dernière fois tu fais une Dorade comme le bras : t'es pas content , ce coup ci tu fais 2 Pageots corrects :
t'es pas content . Je tiens quand même a te dire que t'es largement dans la moyenne , avec mes 1200 contacts sur FB je vois pas mal de choses et a part quelques coups d'éclats les bredouilles
sont très nombreuses ... Maintenant je te rejoins sur la surfréquentation du bord de mer , que faire a part sortir de nuit ??? et encore ça ne nous protegera pas des filets ... ni des cons !!!
@+++ bises.

alainpaddy 10/05/2013 22:43


 


Comme je comprends ton amertume !! Désolé pour ton minot ! il aura d'autres occasions ! mais ce qui m'inquiète le plus ! c'est qu'il n'aura pas la possibilité dans quelques années , d'emmener son
fils pour lui apprendre la pêche !! cette belle nature sera un désert ! 

Robin 10/05/2013 22:23


Hahaha le Roro, toujours à la recherche d'une pépite d'or dans le bide des poiscails xD


Belle partie quand même malgré les péripéties. Hier j'étais aux calanques, entre les bâteaux de pêche, les plaisanciers, les kayaks, les plongeurs, et les trucs bizarres du genre "j'suis debout
sur une planche mais je fais comme si j'étais dans une pirogue" fallait des poissons mort-de-faim pour faire une belle pêche... Mais bon, c'est comme ça. Un jour, j'irai me caler au fin fond des
iles Galapagos...

  • : Daurades, Sars, Pageots, Loup, calmars, seiches. Surfcasting, calanques de Marseille. Cuisine. Respect de la nature.
  • Daurades, Sars, Pageots, Loup, calmars, seiches. Surfcasting, calanques de Marseille. Cuisine. Respect de la nature.
  • : C'est l'histoire d'une poignée de gars qui rôdent les sentiers des calanques de Marseille, avec son lot de réussite, de déception face aux filets de pêcheurs, de la saleté laissé sans vergogne. Ici on montre tout et on vous dit tout !
  • Contact

Roro.

  • RORO, GREG, MARCO, GEGE.
  • Quand la nuit tombe nos esprits s'éveillent, qu'importe le temps  ou les saisons il n'y a pas de poissons à l'abri de nos cannes à pêche...  Aventures de pieds nickelés garanti...
  • Quand la nuit tombe nos esprits s'éveillent, qu'importe le temps ou les saisons il n'y a pas de poissons à l'abri de nos cannes à pêche... Aventures de pieds nickelés garanti...

Pour contacter SILVERPECHE.

                Depuis Votre Messagerie notre adresse est: 

                              silverpeche@gmail.com

    

Recherche Dans Le Blog

Catégories