Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 décembre 2009 1 28 /12 /décembre /2009 09:23


dimanche_8_novembre_2009_004.jpg
Dimanche après-midi je suis loin dans les chemins des calanques de Cassis, il y a beaucoup de vent et j'espère que dans mon coin je serais à l'abri des caprices venteux de cette fin d'année.  Cela fait un petit bout de temps que je ne suis pas allée pêcher car les vacances de Noël se passent traditionnellement en Alsace ou dans les Pyrénées ( ailleurs que chez moi quoi ) et cela me prive temporairement de mes plaisirs halieutiques Cassidain. Quelle joie de renouer avec les senteurs de romarin qui bordent tous les chemins, les pierres blanches au calcaire parfait qui ont servi de socle à la statue de la liberté, des pins curieusement sculpés par un mistral assourdissant qui ébouriffe les cheuveux et glace les oreilles...
DSC02406
Je n'ai pas beaucoup pris de bogues avec moi car je ne pense pas faire beaucoup de calmars vu qu'il fait doux et que la mer n'est pas froide, par contre je compte bien faire un petit stock de bogues que je congèlerais chez moi. Immédiatement elles se bousculent sur mon tandem crevette, il fait encore  bien jour et elles peuvent s'ébattent sans crainte des prédateurs nocturne, par ce que dès la nuit venue elles disparaissent pourchassées par les calmars.
Justement, à la tombée de la nuit les choses changent, comme prévu brutalement il n'y a plus une seule bogue dans l'eau ( ni aucun poissons d'ailleurs ), c'est l'heure de changer de montage car mes futures proies arrivent près de côtes pour faire un festin. Les bogues que j'ai pris sont un peu trop grosses, le poids important malmène mes bouchons qui arrivent à rester tout juste au raz de l'eau sans couler montrant fièrement un gros starlight bien brillant. La mer ressemble à un miroir car le vent à finalement tourné et me laisse enfin tranquille et il s'épuise peu à peu cela permet au fil des heures d'être précis dans mes calculs. Par chance tout se déroule parfaitement, par passages succésifs les calmars se pendent sur les hameçons affûtes de ma nouvelle calamarette fabriquée quelques heures avant de venir. Par contre il y a une chose pas courante qui m'est arrivé, enfin, qui est arrivée aux poissons que j'ai mis en ligne. Par trois fois et sans la moindre touche j'ai vu mes bogues disparaîtraient de la puissante calamarette sans laisser aucune trace, un peu comme si j'avais oublié de la mettre dessus...bon.
DSC02408
Au fil de la soirée j'ai un peu froid finalement, je décide d'enfiler une couche supplémentaire d'habits, pour ce faire je me déchausse car le bas de survêtement est trop étroit. Soudain une grosse touche sur la canne montée  à la crevette me fait me lever d'un bond, me voilà déchaussé le survêt" remonté à moitié courant vers la canne !!! Dans la foulée je shoote dans une godasse qui passe direct à l'eau...c'est la grande solitude d'un coup, je ne me sent pas le retour qu'avec une seule godio, mince pourvu que la chaussure ne coule pas à pic !!! J'ai immédiatement l'idée de l'embrocher avec une calmarette laissée libre et par chance du premier coup je la " guinche " par un lacet. Un demi miracle qui va quand même me faire balader sur les rochers toute la soirée avec un pied carrement trempé.
Mes esprits retrouvés, je décide de remonter une des cannes dont le bouchon est bien trop loin, c'est incroyablement dur à remonter, ma parole mais si je n'ai rien au bout il faut que je change de montage. A l'approche du bord une belle seiche est dessus, ma belle bogue fraîchement montée est en pièces détachées, de plus je sais que cette seiche ne se piquera pas. Je relance...j'attends cinq minutes...je remonte et un calmars est dessus pourtant il n'y a pas eu la moindre touche. Je relance...j'attends cinq minutes...je remonte et  un autre calmar est encore dessus !!! En fait j'ai fait comme ça presque toute la fin de soirée, je lance, j'attends un peu et je remonte même sans avoir de touches et presque à tous les coups j'ai un client dessus...
DSC02403
Vu que je travaille dans quelques heures je dois me tenir au courant de l'avancement du temps et à ma grande surprise il  a passé très vite, tellement vite qu'il ne me reste que trois heures avant le lever, inutile de vous dire que je vais péter le feu au boulot demain !!!!
Au total une petite dizaines de calmars pris qui vont aller régaler les gorges déployées de mes petits moutards, qui attendent avec impatience le matin pour comptabiliser mes prises, croyant encore que leur père est un magicien qui capture des montres marin, ne sachant pas toutes les aventures qui nous arrivent et le côté rocambolesque de nos sorties...
DSC02410


Plus un autre remonté après avoir pris la photo ça fait dix.
DSC02414

Partager cet article

Repost 0
Construit et imaginé par Roland & David - dans calmar
commenter cet article

commentaires

  • : Daurades, Sars, Pageots, Loup, calmars, seiches. Surfcasting, calanques de Marseille. Cuisine. Respect de la nature.
  • Daurades, Sars, Pageots, Loup, calmars, seiches. Surfcasting, calanques de Marseille. Cuisine. Respect de la nature.
  • : C'est l'histoire d'une poignée de gars qui rôdent les sentiers des calanques de Marseille, avec son lot de réussite, de déception face aux filets de pêcheurs, de la saleté laissé sans vergogne. Ici on montre tout et on vous dit tout !
  • Contact

Roro.

  • RORO, GREG, MARCO, GEGE.
  • Quand la nuit tombe nos esprits s'éveillent, qu'importe le temps  ou les saisons il n'y a pas de poissons à l'abri de nos cannes à pêche...  Aventures de pieds nickelés garanti...
  • Quand la nuit tombe nos esprits s'éveillent, qu'importe le temps ou les saisons il n'y a pas de poissons à l'abri de nos cannes à pêche... Aventures de pieds nickelés garanti...

Pour contacter SILVERPECHE.

                Depuis Votre Messagerie notre adresse est: 

                              silverpeche@gmail.com

    

Recherche Dans Le Blog

Catégories