Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 octobre 2009 6 24 /10 /octobre /2009 06:36
Introduction.

 

 


Pêcher est en nous, tous les temps libres de la journée ont forcement une relation avec le bord de mer, un matériaux spécial pour fabriquer un nouveau bouchon, une tige plus fine mais plus costaud pour une bonne teutonnière,  des hameçons plus piquants, une nouvelle veste plus étanche et plus chaude, nous sommes constamment en ébulition afin de dénicher la petite chose qui va nous permettre de mieux pêcher. Notre cerveau n'est disponible pour les mondanités que d'une petite moitié et le reste fonctionne à plein tubes afin de détecter ce qui pourrai nous servir à la pêche. Le désir d'avancer est souvent le clé de la réussite, mais souvent le petit truc qui marche n'existe pas il faut le fabriquer et cela prends du temps c'est sur...ou alors modifier ce qui existe et de le trouver dans une braderie. Il existe très souvent des magasins qui bradent leurs fins de séries, du matos qui n'a plus d'emballage ou désuet mais qui reconditionné retrouve une nouvelle jeunesse. C'est ce que je faisais à l'époque avec les turluttes, j'en prenais plusieurs dans un lot pour en refabriquer de nouvelles, sans compter que certaines très anciennes étaient de véritables aimants à calmars ont beaucoup de valeur aujourd'hui mais n'ont pas fait "d'enfants".

 

Première phase......la marche.



Ce Samedi 24 Octobre il est 14 heures et je suis dans les calanques de Cassis armement sur le dos, j'ai avec moi toutes sortes de teutonnières que la longue semaine de repos forcé à la maison ma poussé à fabriquer...Je compte bien que dans le lot il y en ai une qui marche du tonnerre !
Tout excité par le beau temps qui est enfin revenu j'en oublie ce paysage fabuleux, les senteurs boisées, les dernières petites fleurs violette de romarin qui font de mon chemin un parcours tracé ,comme une piste sans maître.  Marcher dans la rocaille lourdement chargé vous assure qu'a votre arrivée vous en avez plein les yeux et plein le...aussi !

 

Deuxième phase, faire deux pêches en même temps.



Tout d'abord prendre de l'eau dans mon bac sans effrayer tous les poissons présents à la surface. Le premier montage est simplement un montage tandem sans plombs qui va me servir à prendre quelques bogues et l'eau pour les garder bien vivantes jusqu'au soir. Deuxième montage encore plus simple, juste un triple zéro sur le corps de ligne sans plombs.
A la surface les poissons grouillent de tous les côtés, il y a des chasses de partout devant...à droite...à gauche, seul le passage des bateaux chargés de touristes vient gâcher ce bouillonnement de vie qui a mon sens n'est pas une après-midi disco pour tout le monde...
Il m'a fallu quatre secondes pour prendre mon premier vif, je pensais prendre un bogue mais me voilà avec un poissons étrange qui ressemble à une petite anchois verte/bleu transparente d'une dizaines de centimètres qui va aller orner gracieusement ma deuxième canne. Je l'ai pris dans l'oeil je ne sait pas trop ce que c'est, mais il y en a de gros nuages sous l'eau et ils dansent majestueusement au gré d'une musique que doit orchestrer une beau denti ou un gros loup improvisé chef du balet.

 

La nuit tombe lentement c'est le moment de sortir l'artillerie.


Un montage au fond avec une bogue quasi vivante, un bouchon lumineux qui balaye le courant et une canne à l'aplomb pour garder près de bord les petits calmars biens malins qui ne se piquent pas.
Les couleurs contrastent fortement entre la sombre de la mer noire et l'exceptionnelle luminosité rouge/orangé du ciel, la mer s'apaise comme fatiguée d'avoir battu la roche toute la semaine, je me cale avec ma cigarette comme spectateur d'un soir, il fait bon, trop bon pour que les calmars se bousculent dans l'eau.

Pourtant mon attente ne va pas durer, le bouchon qui se met littéralement à plat me signale que j'ai un client au bout. Ordinairement un bouchon bien équilibré tient droit grâce au plomb, si un calmar prends cet appât le bouchon va changer de rythme, soit il coule (le calmar tire sur la bogue), soit il se met à plat il perd le bénéfice du plombage (il remonte la bogue à la surface pour étouffer le poisson)... Cela paraît bizarre de dire cela mais il y a beaucoup de pêcheurs qui n'ont pas compris ça. La preuve c'est le nombre de gros bouchons rouges "FUJI" vendus. Ce bouchon ne se met jamais à plat il est équilibré avec la ou les piles intérieures, il ne vous indique pas un calmar qui remonte à la surface vous laissant offrir un bon gros déjeuner à toutes sortes de mangeurs de sardines sous marins...Il y a des soirs comme ce soir où mes amis transparents n'ont pas envie de se fatiguer à tirer sur l'appât, ils le remontent en surface, c'est assez difficile d'analyser ce que fait  son bouchon à plus de cent mètres avec comme seule lumière un gros bâton lumineux, c'est dur mais on y arrive parfaitement avec un peu de concentration. C'est un fuji vidé, le bouchon percé pour montage de starligth.

Le gros de la pêche commence vers huit heure et diminue avec les minutes. Nous ne somme pas encore en pleine saison, leur apparition est brève mais commence à être un peu plus constante car l'eau est aux alentours de 18°. 
Au cours de la soirée un de mes bouchons est parti un peu loin je décide de le remonter et soudain je découvre dans la lumière de la frontale que j'avais un calmar dessus...un calmar...un cigare oui !!!!seul hic c'est qu'il est resté une demi heure avec de puissants hameçons plantés dans les yeux et autour de des tentacules et il est déjà mort, dommage.
Bon je ne vais pas faire un carnage, j'ai pris quelques sars, un belle rascasse, et cinq calmars et c'est tout...il est minuit je rentre car j'ai oublié de prendre de quoi grignoter et à midi je n'ai quasi pas mangé, j'ai un peu de mal  à réfléchir tellement j'ai faim, me voilà en accord avec la nature c'est  à peu près ce que doivent ressentir les poissons quand ils n'ont pas mangés de plusieurs jours...j'ai avalé un vieux twix qui était dans la boite à gants de la voiture presque sans la mâcher et il est parti en fumée à l'approche de l'estomac !



 

Le futur est en marche.

Comme vous le savez les calanques sont en projet de fermeture à nos activités nocturnes. Développement de l'activité touristique, la protection de la nature et le développement durable en excuses, ces mots techniques ne vous disent sûrement rien mais ont bien un sens...
Les initiés des conseils généraux en accord avec les élus communaux biens que n'étant pas tous du même bord politique selon les villes, pour une fois s'accordent à penser à une alliance philosophique sur l'autel ( et non pas hotel) du développement durable.
Comment préserver la nature pour qu'elle puisse se transmettre de générations en générations et qu'elle retrouve l'aspect originel, c'est le patrimoine.
Les ressources en poissons sont en nettes diminution mais ne représentent pas la motivation première, c'est le visible, l'évident, la reconduction du mandat politique qui est visé pas plus...
Les associations de plongées s'ouvrent a un grand jardin d'exploration où peut être il y a aura de bons passes droits si on lèche bien quelques trous de b...ceci ne sera pas gratuit non plus les découvertes seront payantes bien sûr comme la visite des calanques en bateau, du commerce sur le commerce voilà la nature humaine, survivre sur la bouche ouverte et en redemande toujours plus. *
Vous êtes peut être de ceux qui laissent leurs merdes sur place, canettes ou boites, qui ne prenez pas la peine de ramasser vos poubelles, des tonnes fils hors de l'eau vous avez la réponse à votre question...Mais qui suis-je, que fais-je et ou vais-je ?
Vous donnez aux pouvoirs l'excuse qui leur manque pour tout interdire...
 

Partager cet article

Repost 0
Construit et imaginé par Roland & David - dans calmar
commenter cet article

commentaires

  • : Daurades, Sars, Pageots, Loup, calmars, seiches. Surfcasting, calanques de Marseille. Cuisine. Respect de la nature.
  • Daurades, Sars, Pageots, Loup, calmars, seiches. Surfcasting, calanques de Marseille. Cuisine. Respect de la nature.
  • : C'est l'histoire d'une poignée de gars qui rôdent les sentiers des calanques de Marseille, avec son lot de réussite, de déception face aux filets de pêcheurs, de la saleté laissé sans vergogne. Ici on montre tout et on vous dit tout !
  • Contact

Roro.

  • RORO, GREG, MARCO, GEGE.
  • Quand la nuit tombe nos esprits s'éveillent, qu'importe le temps  ou les saisons il n'y a pas de poissons à l'abri de nos cannes à pêche...  Aventures de pieds nickelés garanti...
  • Quand la nuit tombe nos esprits s'éveillent, qu'importe le temps ou les saisons il n'y a pas de poissons à l'abri de nos cannes à pêche... Aventures de pieds nickelés garanti...

Pour contacter SILVERPECHE.

                Depuis Votre Messagerie notre adresse est: 

                              silverpeche@gmail.com

    

Recherche Dans Le Blog

Catégories