Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 janvier 2013 5 04 /01 /janvier /2013 19:40

DSC00622

Il n'y a pas toujours de jonctions tangibles entre toutes ses pêches, la chance de croiser un poisson est toujours aussi incertaine, vouloir se faire une idée sur le sujet commence à nous échapper à tous de plus en plus. Bon nous savons ( comme tout le monde) que le mois de Janvier est assez propice à la prise de loups à défaut de daurades, il suffit de se procurer quelques appâts bien chargés en effluves pour que la machine à rêves puisse se mettre en route. Mais cela ne suffit pas, il faut une grosse pincée de chance, une météo adéquat, le poste lambda et rien que tout ça c'est déjà une équation monumentale, vu que c'est au bout de sa pêche qu'on a le résultat inutile d'aller bomber le torse quand ça marche. En fait, le pire, c'est l'expérience d'une multitude de sorties qui te fait aller au même endroit avec les mêmes conditions à la même époque qui te sert plus ou moins de point de repère. Inévitablement ce beau monticule de n'importe quoi va se transformer en plusieurs source de renseignements qui sont aussi solide qu'un gratte ciel en papier entouré de flammes. Inutile de vous dire que les question de manquent pas, d'ailleurs si vous lisez les lignes de ce blog c'est que vous en êtes au même point que nous c'est à dire...nulle part.

Moi j'ai pris le parti de ne plus me prendre le choux avec tout ça, j'en ai fini avec toutes ces théories à la con qui te poussent à faire des sorties avec aussi peu de certitudes. Nous avons pris la résolution d'aller pêcher quand et où bon nous semble avec juste un embryon de compréhension sur les appâts peut importe la météo même si elle est mauvaise ou incroyablement bonne. Nous avons fermé nos oreilles à tout ceux qui savent mieux que nous où aller pêche, d'ailleurs on vous le dit ouvertement. Nous avons rencontré des centaines de personnes grâce à ce blog, des professionnels, des rigolos, de fins techniciens, des enculés de première, des gens qui savent tout, des mecs qui cherchent à comprendre. Au final personne ne sait rien et tout le monde délègue sa réussite au facteur chance si pratique à mettre en cause les soirs d'échecs cuisants. Pour ce Vendredi soir nous irons encore un peu plus loin dans les calanques, le temps le permet enfin et même si les beaux temps calmes ne nous ont pas beaucoup réussi, au moins, ce sera plus reposant pour nos esprits qui sont fatigués de ne prendre que du Mistral à cent à l'heure à chaque sorties.

Malgré tout, il nous faut admettre que l'hiver est une bonne saison sur les postes où il y a beaucoup de fond sous la surface, le poisson est un peu moins actif mais il y a une différence de taille dans le comportement des humains. Les bateaux ne sont pas aussi nombreux à croiser le long des roches coupantes, les plongeurs ne sont pas aussi prompts à s'immerger par une eaux glaciale et pour tout dire, beaucoup de  pêcheurs ne se risquent plus à sortir au bord de l'eau quand le thermomètre affiche quelques degrés au dessous de zéro. Voilà une saison où le poisson est tranquille cela nous permet à nous aussi de pouvoir pêcher en toute sérénité sans être obligé de surveiller le passage intempestifs des bateaux du dimanche.

Honnêtement ce soir je n'ai pas envie d'aller me bouffer du vent comme la dernière fois, même si un loup monstrueux m'y attendais j'ai eu mon compte pour le mois je veut un poste tranquille. De toute façon il y a Renaud qui vient nous rejoindre plus tard et Bruno encore un peu plus tard ce qui nous impose d'aller dans les calanques, nous profiterons de la soirée pour parler un peu et refaire le film de la dernière pêche de l'année...

Max s'installe immédiatement à la pêche au calmar, pour l'instant il n'y a pas trop de vent et normalement il n'y a pas de courants intempestifs dans ce coin, avec une bogue et quelques mètres de fonds nous seront vite au courant de leur présence. Moi je suis pressé de déployer mes nouvelles Olympus 4,50 en trois brins, j'ai profité le veille qu' Orlando Brade presque tout dans son magasin notamment les fils pour refaire une garde robe bleu nuit aux bobines de mes moulinets, ici il y a de l'espace ce qui devrais pouvoir me donner une idée du potentiel. Je n'ai pas fini de poser ma première canne que le bouchon à Max est déjà à plat. Par contre pour salabrer on va rigoler vu la hauteur, je vais devoir jouer encore une fois l'équilibriste au risque de faire un plongeon dans l'eau glaciale.

-"bon on tente le coup et on fait comme d'habitude, tu le met à la surface, puis à l'horizontale qui passe sous le nez du salabreur, au dernier moment tu lui fait un petit accélérateur et on le met dans les mailles., ok ?

Comme prévu il va passer facilement dans les filets ce sera le premier de la soirée.

Rapidement Renaud arrive la nuit venue, on bouscule un peu l'ordre des cannes pour que la place se fasse, c'est tellement agréable de se retrouver entre copains pour tailler la bavette que l'idée de pêche prends une autre forme. Un peu plus tard c'est Bruno qui nous rejoins, le rang des cannes est encore déplacé pour que tout l'espace soit utilisé au mieux, c'est pas facile mais je veut bien troquer mon petit confort pour que puissions être tous ensembles. Bruno est passé chez Orlando pour prendre les fameux très gros bibis d'espagne qui sont tout simplement hors normes, là on fait dans démesure sauf que le prix pour une fois est une bonne surprise car ils sont à 4 euros ce qui est fort sympa pour quatre grosses calées. Bon nous on bricole un peu, quelques belles touches bien velues, un petit sar par ici, une tirée par là mais rien de bien costaud. Tout les poissons repartent à l'eau  même avec l'hameçon dans la bouche car vu les états de santé ils survivront sûrement. Par contre Max fait sa pêche mais au fil des heures la traque du calmar devient de plus en plus délicate. Le vent qui était assez présent se met en action au fil des minutes, vers dix heures Max est contraint de replier les montages au calmar car le vent de plein travers fait virevolter les fils qui s'embrouillent dans les roches ultra coupantes, inutile d'insister car il n'est pas de bon aloi de perdre encore des précieux montages qui ne sont pas spécialement bon marché.

DSC00636

Tout la petite équipe formée pour ce soir va décider de replier les affaires vers minuit, le vent commence à glacer les mâchoires, les touches éparses ne sont pas significative, rien de ce qui est dans l'eau ne nous poussent à rester encore un peu. Nous ferons ripaille d'amitié à l'abri au cul de la voiture et franchement je l'échange bien contre quelques poissons pris en plein vent glacial...

DSC00629

Nous allons passer en revue ( et chambrer ) l'ensemble de nos copains qui ne sont pas là ce soir, d'ailleurs j'annonce à mes copains que les Galinettes nous ont lancé un défi. Ange nous explique que les montages qu'il exploite sont les meilleurs pièges à calmars et que nos montages sont pourris et pour le prouver ses 25 ans d'expérience ils nous invitent à une soirée calmars, où, le salabrage est interdit...Max et moi nous sommes de gentils garçons qui ne refusent pas de griller une soirée pour voir nos copains...

DSC00633

 

Partager cet article

Repost 0
Construit et imaginé par RORO, GREG, MARCO, GEGE. - dans calmar
commenter cet article

commentaires

renaud 06/01/2013 01:30


Super la photo.


J'ai passé une super soirée, poisson ou pas on a bien rigolé, jusqu'au dernier moment les vannes partaient dans tous les sans, ya qu'a voir les tronches de certains sur la photo hein.


A retenir quand meme le calamar énorme de max. Bravo !


En espérant vous revoir très vite.


Bises a tous.

RORO, GREG, MARCO, GEGE. 06/01/2013 10:26



Tu viens quand tu veux Renaud pour une pêche au calmar...


Bises



Cedric 05/01/2013 22:08


Salut , toujours autant de plaisir a suivre ce blog bien que je poste rarement jr suis un fidele lecteur, sinon j ai toujours autant de plaisir a pecher le calamar mais je trouve que cette annee
est vraiment pauvre j en fait un seul a chaque fois.sinon pour prendre des cakamar sans salabre j utilise un fil de fer et j entortille le bout et j enfile des petit panier a turlutte environ 4
ou 5 et la c est imparable car piquer partout sinon je metonne d un truc sur votre blog c est que vous taquiner pas la peche a la pelote?!

RORO, GREG, MARCO, GEGE. 06/01/2013 10:24



Cela fait bien longtemps que nous pêchons le calmar et il est vrai que nous constatons une très nette diminutions de cette espèce et la température de l'eau n'y est pour rien.


Il y a beaucoup de techniques pour pêcher le calmar, chacun la sienne et on va dire que tout ou presque peut marcher selon les soirs, par contre, nos anciens ne se prennaient pas la tête avec
quelques montages car eux savaient que le moindre hameçon est un facteur d'hésitation pour cette espèce. Essayez avec une bogue juste attachée par la queue au milieu des bouchons, vous verez
celle-ci se faire immédiatement attaquée si un calmar rôde. Par contre la plupart du temps il refusera un montage bouchon laissant croire que nos amis sont ailleurs.


Pour la pêche à la pelote ce n'est pas ma tasse de thé, je préfère pêcher au toc.


Merci pour ton com cher Cédric.


Roro



ange 05/01/2013 19:39


ps ,sur la photo j'ai cru que c'etait les quatre calamars que max avait pris.    hahahahahahahahaha

RORO, GREG, MARCO, GEGE. 05/01/2013 20:31



Va lire le com plus bas, tu auras ta réponse de nos gueules,


bizzz ange



ange 05/01/2013 19:37


salut a tous,on a rencontré renaud chez les deux freres et on vous a bien chambré,la soirée calamar sera une sortie de pro,en tant qu'amateurs vous pouvez venir parce que on vous aime
bien,j'espere que la meteo sera propice,de notre coté on a eu deux touches,donc deux calamars..... et sans salabre entrainez vous  car la seule chose qui compte pour nous,c'est de se
retrouver et de se poiler biz a tous.

RORO, GREG, MARCO, GEGE. 05/01/2013 20:28



Disons sincèrement qu'il n'y a plus que la météo qui peut te sauver parce que si elle est propice tu vas découvrir qu'il y a plus de deux calmars dans l'eau. Après on peut faire un deal, tu nous
laisse salabrer nos calmars ert on raconte pas que tu salabre des blanquettes de cent grammes, ça marche ?



Bert 05/01/2013 18:27


Salut les gars , la grande majoritée des gars qui pêchent pendant toute l'année le savent bien et l'avouent volontier , a la pêche plus t'apprends moins tu sais , je dirais même la seul chose que
tu sais c'est que tu sais rien , enfin ce que je veux dire c'est qu'il n'y a rien de sur ... 


Roro , si tu le permet je prendrais l'option : Enculé de technicien qui cherche a comprendre ...  ... Un salut
spécial a Renaud et Bruno ... (qu'est ce que tu lui a fait , il a une drole de tête sur la photo )  ... @+++
bises.

RORO, GREG, MARCO, GEGE. 05/01/2013 20:30



C'est quand je leur ai dit que ange nous avait dit qu'on était des débutants et qu'on ne savais pas pêcher les calmars, Bruno à explosé de rire et Renaud est resté figé, ça valais une photo !



  • : Daurades, Sars, Pageots, Loup, calmars, seiches. Surfcasting, calanques de Marseille. Cuisine. Respect de la nature.
  • Daurades, Sars, Pageots, Loup, calmars, seiches. Surfcasting, calanques de Marseille. Cuisine. Respect de la nature.
  • : C'est l'histoire d'une poignée de gars qui rôdent les sentiers des calanques de Marseille, avec son lot de réussite, de déception face aux filets de pêcheurs, de la saleté laissé sans vergogne. Ici on montre tout et on vous dit tout !
  • Contact

Roro.

  • RORO, GREG, MARCO, GEGE.
  • Quand la nuit tombe nos esprits s'éveillent, qu'importe le temps  ou les saisons il n'y a pas de poissons à l'abri de nos cannes à pêche...  Aventures de pieds nickelés garanti...
  • Quand la nuit tombe nos esprits s'éveillent, qu'importe le temps ou les saisons il n'y a pas de poissons à l'abri de nos cannes à pêche... Aventures de pieds nickelés garanti...

Pour contacter SILVERPECHE.

                Depuis Votre Messagerie notre adresse est: 

                              silverpeche@gmail.com

    

Recherche Dans Le Blog

Catégories