Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 juillet 2010 4 08 /07 /juillet /2010 09:10

DSC03961

Pour fêter correctement la venue de l'été et après les nombreux caprices de la météo, nous avons très nombreux à pêcher dès que le temps  a légèrement viré au beau en espoir de prendre ses premiers vrais poissons.

DSC03934

la traque du marbré n' a jamais été aussi intense, son apparition plus que discrète ne nous a pas vraiment permis de tarir la source qui bouillonne dans nos veines. Tout commence Vendredis dernier, je suis en compagnie d'Eric et nous sommes sur les routes de Callelongue, le temps est tout simplement parfait, pas de vent, la mer lisse et  il fait franchement chaud. Comme d'ordinaire les moustiques vous "pompent" un demi litre de sang à la minute, inutile de badigeonner tout autour des moustaches et des mains de crème à la citronnelle car ils ont tellement faim qu'ils bravent sans efforts ce maigre obstacle, par contre après des bibis au goût citron faut voir su il existe un  Picard sous-marin qui fait ce modèle...

DSC03928 DSC03932

 

Nous déployons une dizaine de cannes armées des meilleurs appâts, nous avons immédiatement une salve de touches ce qui permet à Eric de prendre une petite blanquette qui va planer quelques instants dans les airs avant de retourner à l'eau, suivi de moi qui va prendre un beau marbré à la cordelle extra longue et bien juteuse à souhait. Nos exploits vont en rester là, nous n'auront plus aucune touche à cause d'un courant de fond qui balaye nos cent grammes plus loin sur la gauche. Gauche ? à oui c'est un tout petit vent ( brisounette dirais-je) d'Ouest qui a la particulière habitude de fermer la bouche des poissons et ceci tant qu'il est présent ( sauf celle des petits congres de Mer...).

DSC03927

Nous repartîmes dans les couloirs sombres de Marseilleveyre vers trois heures du matin chargé à bloc d'affaires et avec de bien sombres doutes sur nos connaissances en la matière.


 DSC03937

 

Mercredi soir c'est le grand rendez-vous dans les calanques Marseillaises, cette fois-ci c'est Marco qui mène le bal car nous sommes plus nombreux cette fois avec Grégou, Eric, Philippe, Marco et moi...Pour loger cinq personnes, seize cannes, il faut prévoir plus large que nos coin de solitaires confirmés, Marco a le poste idéal et en plus il n'y a qu'une heure et demi de marche ( quoi ???) Je me fait un peu de souci car rejoindre un lieu si loin et chaotique par forte chaleur avec un manque certain d'habitude, il faudra sûrement puiser dans les dernières ressources, pas pour l'aller, mais surtout pour le retour au matin quand tu as bien cavalé de roches en roches la nuit entière. L'aller est comme prévu, le spectacle des calanques ( bientôt fermées) à la l'approche du soir, c'est...c'est...une couleur orangé se dessine sombrement dans les lanières de bleu du ciel, ça procure un pincement au creux de l'estomac, nous multiplions les pauses pour admirer ses accords de luminosité qui se déclinent maintenant plus franchement au raz de l'eau et des roches.

DSC03941

Les chemins rocailleux malmènent joyeusement les chevillent qui se tordent, se plient, se tendent. Arrivés transpirants et haletants dans la calanque de Marseilleveyre il y a un chouette bistro en contrebas qui va nous accueillir un petit quart d'heure pour s'envoyer une bonne bière bien fraîche derrière la cravate.

DSC03946

 

Le reste de chemin va rapidement être avalé sous la "pression" de notre envie débordante d'en découdre avec les poissons. Pour mémoire la pêche a un gros avantage sur les autres sports de prélèvements, par exemple car si le poisson est trop petit, c'est pas bonne espèce recherchée ou plein d'autres raisons, tu le décroches et tu le renvoie à l'eau avec ton pied au fesses...Cela nous arrive plein de fois à toutes nos sorties.

Nous arrivons sur place à neuf heures pile, nos places sont rapidement trouvées et nous nous installons de bon coeur, par contre le retour risque d'être un grand moment et nous ne perdrons pas de vue de toute la nuit. Marco ouvre le bal en prenant une très jolie blanquette au gros mouron( je vous laisse juge du poids) qui s'est décrochée dans le salabre au dessus de l'eau!!!

DSC03949

 

Juste derrière je prends un joli pageot au gros bibi de sète dans le sable...

DSC03951

Puis c'est tour d'Eric avec une autre blanquette...

DSC03953

Les touches sont très nombreuses et les relâches sont de tout instants pour cause de non possibilité de grader des petits sars de trois cent grammes.

DSC03958

 

Puis le matin s'est levé...nous redoutons toujours cet instant car c'est le signe du départ, surtout qu'avec un retour de cette taille qui nous attends va falloir prendre sur sois pour ne pas sombrer dans la futilité.

DSC03965

 

Nous sommes penchés sur nos prises, nos affaires de pêche sont définitivement rangées. Je n'ai qu'une envie c'est de rester encore et nos discutions tournent rapidement sur nos sentiments d'une telle sortie. Evidemment nous aimons pêcher toutes sortes de poissons et nous n'hésitons jamais à remettre à l'eau même parfois un peu trop des poissons maladroits pourquoi ?

Nous aimons avant tout nos calanques, qu'elles soient de Cassis ou de Marseille peu importe, la nature bouleverse nos repères habituels, les senteurs même sont différentes et il n'existe pas d'autres endroits où je m'y sent aussi bien.

Le plus grand des sages thibétain disait:

Si l'homme se prive de la contemplation de ce qui beau, grand et généreux, forcement cet homme ne sera ni beau, ni grand, ni généreux puisse qu'il ne saura pas ce que c'est...

 

Roro, silverpeche.com

Partager cet article

Repost 0
Construit et imaginé par ROLAND - dans Poissons
commenter cet article

commentaires

  • : Daurades, Sars, Pageots, Loup, calmars, seiches. Surfcasting, calanques de Marseille. Cuisine. Respect de la nature.
  • Daurades, Sars, Pageots, Loup, calmars, seiches. Surfcasting, calanques de Marseille. Cuisine. Respect de la nature.
  • : C'est l'histoire d'une poignée de gars qui rôdent les sentiers des calanques de Marseille, avec son lot de réussite, de déception face aux filets de pêcheurs, de la saleté laissé sans vergogne. Ici on montre tout et on vous dit tout !
  • Contact

Roro.

  • RORO, GREG, MARCO, GEGE.
  • Quand la nuit tombe nos esprits s'éveillent, qu'importe le temps  ou les saisons il n'y a pas de poissons à l'abri de nos cannes à pêche...  Aventures de pieds nickelés garanti...
  • Quand la nuit tombe nos esprits s'éveillent, qu'importe le temps ou les saisons il n'y a pas de poissons à l'abri de nos cannes à pêche... Aventures de pieds nickelés garanti...

Pour contacter SILVERPECHE.

                Depuis Votre Messagerie notre adresse est: 

                              silverpeche@gmail.com

    

Recherche Dans Le Blog

Catégories