Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 février 2011 2 08 /02 /février /2011 08:10

DSC01366

Ceux qui vont à la pêche en ce moment ont pu constater une disparition quasi totale des beaux poissons sur nos lieux de pêche favoris. Bon, par petits coups d'une belle journée il se prend quelques trucs de temps en temps qui dépassent les cinq cent grammes. Traditionnellement l'équipe de silver s'éloigne des terres habitées pendant ces trois mois d'incertitudes pour aller traquer le beau poisson le week-end venu. C'est aussi  la grande l'occasion de sortir un peu les enfants au bord de l'eau car secrètement j'espère bien que mes petits loupiauds auront les mêmes sensations d'aventure que j'ai eu avec mon père, il y a trente cinq ans de ça...Je comprend maintenant de tout ce qu'il pouvais mettre en oeuvre pour que je puisse saisir le sens de notre présence ici. Montrer  longuement une plante rare qui pique les narines quand on la respire lentement, un fossile d'un coquillage caché sous une pierre en pleine colline, lever la tête, ouvrir les yeux pour voir l'invisible et sentir....Le but était de soulever une quantité de petites questions réponses pour mettre en éveil ma future passions pour la pêche.

J'ai pu mesurer la dernière fois à quel point mon aïeux avait pris sur lui pour m'inculquer les premier rudiments de la pêche, je pense n'avoir rien oublié en matière de bêtises enfantines car je suis allé jusqu'à renverser le seau rempli de beaux poissons luisants dans le vide entre deux roches par accident, oublié de reprendre deux précieuses cannes à pêche en fibre creuses alors que je me refaisait les lacets des chaussures sur le chemin ...voilà une époque qui est bien loin et qui se termine toujours dramatiquement de la même manière, une grosse fessée...

A cette époque nous n'avions pas l'occasion de trouver du bon matériel à bon prix comme aujourd'hui. Le carbone n'existait que pour l'aviation et de toute manière le pêcheur moderne ne jurait que par la fibre bien pleine, bien lourde, quitte à avoir un mal de dos épouvantable en rentrant. Beaucoup n'ont pas connu cette époque romanesque où il y avait beaucoup de poissons mais nous ne savions pas vraiment les pêcher, nous n'avion que du matériel préhistorique, aujourd'hui nous avons du carbone de partout, des hameçons en titane, des fils fluoros mais...y'a plus autant de poissons... DSC01364

 

Ce samedi c'est en petit groupe que nous allons pêcher sur Marseilleveyre pour une pêche de roche, il fait un temps idéal pour essayer de débusquer un gros sar ou une belle blanquette car il se dit qu'il s'en prends un peu. Sur place le profil des poissons qui vont être victime de nos appâts ne fait aucun doute, les poissons de roches sont en folie et il ne sera presque pas possible de pêcher avec deux cannes en même temps. C'est bien simple il est inutile d'attendre la touche et il faut remonter dès que le plombs se pose sur le fond, un coup c'est une grosse girelle, un roucaou, un petit sar sparaillon et dans le désordre mais pas de grosses touches en vue même à la tombée de la nuit venue.

DSC01369 DSC01373

DSC01371

Mais ce qui est formidable dans la pêche de roche c'est l'infinie diversitée des couleurs des poissons en pleine force, à chaque prises c'est l'extase sur tout ce que la nature peut offrir à nos yeux. La robe étincelante de ces girelles mâles font même regretter à certains instants de venir piller un coin qui pourtant va se re-remplir rapidement de nouveaux sujets. Il faut bien le dire le pêche de roche ne fait que peu d'adeptes vraiment assidus, on cours après la grosse daurade, le loup record souvent par idéologie du paraître mais en réalité qu'importe, j'ai de meilleurs souvenirs en famille au cabanon en été avec une grosse soupe de poissons garnie de croutons et de rouille que d'avoir dégusté une belle brochette de blanquette grillées au feu de bois. Nous aurions pu préférer aller pêche de nuit à la poursuite d'un hypotétique seigneur des mers qui hante nos nuits, nous avons choisi de prendre nos enfants avec nous pour les éduquer au respect du résonnable et au goût de l'aventure.

Quel plaisir de voir le soir se coucher sur la baie de Marseilleyre, tout est calme, nos pas résonnent dans les petites criques abandonnées par les curieux qui abritent des millénaires de promesses. Le tintement strident des roches brutes devenues, sous nos lourdes chaussures, par endroits polies comme des glaces par le passage des millions de marcheurs qui ne s'imaginent pas qu'ici on peut venir y pêcher, la brise éternellement froide qui vous traverse le visage et vous rappelle que vous ête sur le retour vers la réalité. Les teintes d'orange et de bleu qui ne se séparent pas dans la courbe de couleurs qui se couchent sur la mer, les îles servent de paravents pour contraster avec l'infini. Les courtes pauses de mes enfants sur ce spectacle grandiose me dis que j'ai raison de faire tout ça pour eux, j'ai l'assurance que malgré eux ils auront un oeil bien veillant sur cette parcelle de terre que je chéri plus que tout au monde...

DSC01375

 

DSC01376

Partager cet article

Repost 0
Construit et imaginé par RORO, GREG, MARCO. - dans Poissons
commenter cet article

commentaires

  • : Daurades, Sars, Pageots, Loup, calmars, seiches. Surfcasting, calanques de Marseille. Cuisine. Respect de la nature.
  • Daurades, Sars, Pageots, Loup, calmars, seiches. Surfcasting, calanques de Marseille. Cuisine. Respect de la nature.
  • : C'est l'histoire d'une poignée de gars qui rôdent les sentiers des calanques de Marseille, avec son lot de réussite, de déception face aux filets de pêcheurs, de la saleté laissé sans vergogne. Ici on montre tout et on vous dit tout !
  • Contact

Roro.

  • RORO, GREG, MARCO, GEGE.
  • Quand la nuit tombe nos esprits s'éveillent, qu'importe le temps  ou les saisons il n'y a pas de poissons à l'abri de nos cannes à pêche...  Aventures de pieds nickelés garanti...
  • Quand la nuit tombe nos esprits s'éveillent, qu'importe le temps ou les saisons il n'y a pas de poissons à l'abri de nos cannes à pêche... Aventures de pieds nickelés garanti...

Pour contacter SILVERPECHE.

                Depuis Votre Messagerie notre adresse est: 

                              silverpeche@gmail.com

    

Recherche Dans Le Blog

Catégories