Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
SILVERPECHE.com

SILVERPECHE.com

LE BLOG DES SAISONS

Publié le par RORO, GREG, MARCO, GEGE.
Publié dans : #calmar

 Pour nous la vrai saison de l'année c'est la saison des calmars. Bien sûr nous aimons fortement les daurades mais pour être franc notre technique à proprement parlé est moins affûtée pour cette pêche car nous ne connaissons pas assez les postes ou les us et coutumes de ces demoiselles les beaux jours venus. De plus durant l'été nos groupes s'éclatent et bien souvent en quête de fortune, nous nous éparpillons beaucoup dans les départements bibis au poing et au bout du compte nous ne pêchons pas trop  souvent ensembles, en plus les congés d'été qui sont propice aux voyages familiaux finissent d'étirer le nombre de nos sorties. L'hiver c'est tout l'inverse, les groupes se resserrent et nous pouvons assister aux fameux rassemblements qui nous tiennent tant à coeur. La météo devient enfin épouvantable, la mer se creuse annonçant le retour du froid mais depuis quelques années les saisons se décalent au fur et à mesure des années au point même de trouver des conditions proches du début d'automne fin Décembre mais pour aller où au juste ? A quoi devons nous cela ? La pollution ? Nos "propres" égouts qui se déversent de nos robinets chargés de poisons jusqu'à la mer? Un cycle naturel de réchauffement ? En vérité tout ça ne sent pas bon pour nous pêcheurs et nous pensons qu'il faudra lourdement modifier notre comportement à l'avenir voire même changer de pêche au fil des saisons.

Astérix et latraviata

Pour mon anniversaire, nous sommes tous en grande ébullition car nous accueillons en grandes pompes nos amis de Marseille, j'ai nommé: Les Galinettes...Je ne puis dire le plaisir immense que nous avons à les rencontrer enfin, tant ils nous ont régalé de leurs vidéos surréalistes, tant leurs frasques nous tiennent à coeur aujourd'hui et dont plus personne de notre groupe ne pourrai plus se passer. Des mecs comme vous et moi, mais quand la nuit tombe, leurs esprits partent à la rigolade même dans la tempête, des choses simples qui nous assurent une survie dans ce monde de malades. On se travesti l'esprit avec nos rires de grands d'enfants, nos histoires riches et imagées retrouvent un court instant la cour d'école de la vie... C'est l'heure de se régaler de nos amis de fortune, accompagné de quelques merguez et un  bordeaux rouge eux aussi venus participer au festin. Oui, l'esprit peut absorber la haine ou à défaut la comprendre, il peut conjurer le sort dans des lectures pieuses, il peut même se soumettre à un gouvernement qui nous étrangle comme des agneaux que nous sommes, mais il ne lâche rien quand on parle d'amis en puissance.

J'arrive !!!!!

Assis dans ma bagnole je suis à rouge vif sur la voie rapide, le coude à la portière et les cheveux virevoltant je file comme le vent vers les routes glissantes de nos calanques. Mes amis sont déjà sûrement presque sur place à rigoler comme des fadas sur mon compte, tout en marchant lentement sur le soir qui se couche un peu prématurément j'entends d'ici des tirades purement Marseillaises qui s'améliorent toujours un peu avec le temps. Y'a pas à dire quand on a le chrono entre les dents, sur le route vous allez trouver de tout...Auto école, pédés qui se traînent, vieux cons qui cherchent la route, embouteillages, d'ailleurs vous avez déjà remarqué que quand vous avez un rendez-vous dont vous n'avez rien à foutre ou un stand-up devant le cinoche le temps ne passe pas à la même vitesse que quand vous êtes pressés.

Durant la semaine nous avons échangé nos sentiments sur la météo, nos mails, nos tels pour que la soirée de ce soir prenne enfin forme et ,hooooo, bonheur suprême et malgré la pluie importante nos copains nous font l'honneur de nous suivre. Voilà c'est ça la pêche au calmar, une suite de bons filons qui rassemble les copains qui se boudent le reste de l'année tous persuadés que c'est son coin à daurades qui est le meilleurs.

Là je rigole en me garant dans le parking car mes copains se sont pris une pluie de malade sur la tronche vu les grosses plaques d'eau éparpillées sur le chemin, il ont pensé même plusieurs fois à partir et seule ma venue les a décidés à rester, moi j'arrive comme une fleur sans avoir pris la moindre goutte. Voilà les affaires sont installées sous une pluie d'onomatopées pagnolesques et un vent d'incertitude qui se renforce car il ne fait pas du tout froid ce qui en principe n'est pas très très bon pour le calmar, en plus la mer est assez agitée, il a des gouttes qui tombent par intermittence, bon, je ne crois pas pouvoir montrer à mes amis pêcheurs toute la grandeur des grands soirs de ce poste qu'ils connaissent presque mieux que moi.

Ho fan de chichourle !!! Les vannes fusent de tout les côtés entre mes amis, ils se chamaillent comme des fadas à tous les instants, des gags à la Galinette qui nous font nourrir de rire Bert et moi. Non là y'a pas à dire c'est vraiment des cocos nés pour faire rire leur entourage et nous on en est fannnnn !!! Blague à part soudain c'est la première vrai touche pour Vincent qui nous coupent dans nos rires, les galéjades remontent en puissance à la remontée du poisson et les pronostics vont bons train:

DSC03839

"C'est une daurade!!!" lance Vincent émoustillé par les rushs du poisson..

"Mais qu'es ce t'y connais c'est une bogue royale" taquine Ange le rire aux lèvres.

"ho les gars c'est un pagre vous y connaissez rien ! "affirme Bert qui d'un bon jette son mégot en  l'air et se prépare au salabre.

Moi je me suis regroupé dans un trou à l'agachon pour avec mon appareil photo pour saisir les détails de la capture du fameux poisson, toutes les frontales sont braquées dans l'eau le spectacle commence...


DSC03840

La forte écume se transforme en mousse par instant et vient au raz de mes pieds ce qui m'empêche de pouvoir mitrailler correctement mais avec un peu de chance...

DSC03841

Sur le coup j'ai cru à un petit poisson, mais non il est franchement pas mal ce pagre....

DSC03844

Un peu plus loin et alors qu'il est étalé comme une image sur un mur de granit, ange lance une mélodie qui annonce que son bouchon a plongé. Vu les vagues ça va être sympa de travailler un calmar à la surface en plus il n'est pas piqué alors il prends ou relâche ce qui te dis que l'issue est plutôt en faveur du calmar, mais comme ce petit sujet devait s'éteindre le jour de mes 44 ans il va aller servir d'appât pour la prochaine pêche. Vous noterez le joli minois de Ange pris en flagrant déli...

DSC03850

DSC03851

La soirée avance à grands pas et les touches ne sont pas légion, les merguez cuisent sur un petit grill sous la pluie, on se raconte nos histoires quand Vincent nous dis, " té chouffe le bouchon !!!!" Impossible de se tromper son flotteur disparaît carrément sous les eaux dans un gros halo de lumière, La remontée va être compliquée car il est gros et n'est pas bien bien piqué et d'ailleurs il se décrochera tout au bord sans laisser d'adresse en emportant le reste de sardine sur la calamarette...Hé mince, ce n'est pas trop grave mais bon, si on commence en plus à louper une des seules touches de la soirée on va pas s'en sortir....

DSC03852

Bon moi je ne chôme pas car apparemment les cocos sont au fond,  et je ne leur laisse pas le temps de me vider la calamarette sans qu'il ne fasse de touches. A ce jeu je pique mon premier petit calmar presque à la surface et avec le même technique un autre plus gros juste après le relâché de Vincent.

DSC03859

Tout le reste du temps va être une série de passages pluvieux qui nous met un peu plus à l'épreuve à chaque fois, ainsi, vers trois heures et demi c'est le signal. De toute façon y'a plus de touches et l'invasion des calmars n'a pas encore commencé, inutile de rester plus longtemps...

Nous nous allons nous séparer au cul des voitures en se promettant de faire encore une autre pêche dans de bien meilleures conditions, Bert et moi nous sommes ravi d'avoir rencontré nos " Galinettes" et comme je le disait plus haut,

même si la météo n'est pas bonne, j'aime l'hiver et la pêche au calmar car elle nous rapproche, les groupes se rassemblent autour du feu sacré qui réchauffe les esprits et fait s'envoler les ennuis...



DSC03849




Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog