Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
SILVERPECHE.com

SILVERPECHE.com

LE BLOG DES SAISONS

Publié le par RORO, GREG, MARCO, GEGE.
Publié dans : #Poissons

Y'a pas à dire, ce mois de décembre est le pire mois de l'année en termes de compréhension. Il correspond à une lente descente des températures des eaux et par association d'actions participe incroyablement à la reproduction des loups. Ces cocos ne sont pourtant pas difficile à pièger en ces périodes mais il pose quand même un vrai problème de conscience à tout ceux qui en ont une. Hé oui, le loup va pondre, tout individu de belle taille pris ne se reproduira pas et souvent les femelles sont remplies à bloc de précieux oeufs. Vous me direz qu'on peut s'en foutre et que si c'est pas moi c'est un autre qui le prendra, mais voyez vous, à force on peut quand même se poser la question.

Pour nous la chose est entendue, nous ne prendrons que très peu de loups et les sujets seront fortement sélectionnés selon leurs taille. Nous ne savons pas encore si il est plus utile de garder un gros loup ou de garder un petit car au niveau de la réoxygénation des espèces il souvent plus utile de privilégier des sujets jeunes, mais pour le loup je ne sait pas. En attendant nous allons faire un break sur nos prises pour se concentrer une fois par semaine sur un copain qui a pondu depuis longtemps déjà et qui dore et déjà n'attends plus que de bonnes vonditions pour arriver en masse, le calmar.

DSC00174

Pour lui la route à suivre est simple, il faut se nourrir après une chevauchée fantastique qui ne lui laisse que peu de ressources dans les burnes. Cette espèce ne meurt pas après avoir tiré sa cartouche annuelle et pour tout dire cela m'arrange fortement car avec ses entrailles juteuses je vais aller traquer la bestiole citée plus haut. Pour le coup nous avons une foule d'idées nouvelles pour le trouver dans les eaux noires et sombres de nos calanques glaciales. Des calamarettes, des bouchons, des fils, tout est bon pour réorganiser la saison de nos prises favorites car il faut bien le dire, la saison s'organise, elle est loinnnnnnn d'avoir démarrée. D'ailleurs pour m'en rendre compte je part avec Max avec armes et baguages sur notre nouveau poste Cassidain pour essayer de prendre la température de la saison. Pfff, en quelques minutes tout est dit, l'eau est au moins à 16°, pour le poisson c'est presque idéal, mais pour le calmar c'est les tropiques et dans ce genre d'embrouilles il ne s'approche jamais des côtes. D'ailleurs nous en feront les frais, Max en a pris un à la turlutte, moi un au bouchon à onze heures point. Ce qui est le meilleurs renseignement c'est la prolifération du krill qui innonde les abords des roches de nos calanques, au plus il y en a qui scintillent, au plus ta pêche va être merdique et pour la petite histoire, l'eau ressemble à un arbre de noël sous marin ce soir. Ce phénomène est dû au choc entre les fonds chauds et fonds froids qui font naître toute la vie qui forme une immense chaîne alimentaire. Mais il est vrai qu'une soirée de pêche nous met un peu à l'épreuve, nos postes ne sont pas à côté de nos voitures ce qui se conjuge souvent à une longue marche, cela ne plaît pas à grand monde mais tant mieux. De plus rien ne nous assure que ça va être un carnage à chaque fois, mais au moins, nous nous seront bloti dans les bras de nos calanques qui nous accueillent encore et pour une nuit nous auront vécu une belle aventure dans ses bras. Ce que j'aime dans mes postes du bout du monde c'est qu'il est possible à tout moment de croiser un poisson hors normes, un pagre, un denti qui font pétiller les neuronnes dans la boite craniène de la touche au salabrage. Ce qu'il y a de bien dans les coins reculés c'est que tout les appâts sont différents, inutile d'aller chercher chez le meilleurs revendeur de la région Paca pour s'en convaincre, un bon poissonnier suffit. Seiche, calmar, sardine fraîche, moule tout une palette où le ver n'est pas vraiment invité. Cela permet en outre de faire de sérieuses economies sur la facture globale car nos cher revendeurs tous aussi gentils soient t'ils ne pensent qu'à te vider ton porte-feuille, tout le reste n'est qu'une poésie jouée à la flute.

DSC00194

D'ailleurs en insistant un peu on arrive à faire le même constat que la dernière fois, je me suis dit que l'eau allait se refroidir un jour quand même... Au plus on avance, au plus l'eau reste la même et ce n'est pas bon pour revoir les nageoires ondulantes de nos chers calmars. Nous sommes parti en petit group dans un bon coin à Cassis où, normalement on arrive toujours à faire quelques prises, mais là on frise la débacle. En désespoir de cause nous retournerons voir si les loups sont toujours présents et peut être quelques daurades si un revendeur veut bien prendre quelques bibis pour nous...

DSC00184

Ce soir là nous avons pris deux cocos, vu les conditions épouventables, l'absence totale de vie sous les eaux, on peut considérer que c'est un miracle !!!

Ci dessous le résultat de trois millions d'essai sur les bouchons ça donne forcement une multitude de résultats, le dernière c'est ça...

DSC00185

C'est le fruit d'une heureuse trouvaille dans les dédales des couloirs de la foirefouille, conjugé avec une bonne heure de travail sur le goulet du bouchon à la "Dremel", je respire enfin, la lumière peut enfin briller dans la nuit comme un couloir de renseignements sur une éventuelle touche.

Ceux qui ne pêchent que dans le "déjà tout fabriqué" ne peuvent comprendre notre passion dévorante qui affine des détails qui ne manquent pas à nos yeux avertis, nous en avons fait nos aventures qui sont partagées par beaucoups d'entre nous.

A ce propos nous remercions officiellement notre ami Bert qui nous a concorté une série d'écureuils qui sont tombés dans la perfection. La toute première série n'avait pas beaucoup de critiques à sa charge, mais là, voir une touche à plus de cent mètres, pouvoir changer le grammage par un simple clic relève normalement de l'impossible. Notre ami là fait et pour toutes ces raisons nous l'en remercions bien bas....

Commenter cet article

Bert 13/12/2012 09:54


Salut les gars , la peche et ses incertitudes , voila un sujet qui n'est pas près de se tarir , mais c'est ça qui est bon !!! , je reste persuadé que cette incertitude participe au plaisir , et
j'irai meme jusque a dire que ce suspens est essentiel , imagine qu'a chaque sortie on fait 10 cocos en 2 h , pour moi ça gacherai la magie de la peche ...


Au sujet des écureuils je voulais dire que le mérite ne  revient pas a moi seul , je remercie le gars qui pechait avec  ces coques d'oeufs Kinder un soir au Phare de Cassis , je me
rappelle pas son prénom mais il connait Silverpeche et il se reconnaitra , je remercie aussi R0g3r du blog PescaSurfcasting qui m'a conseillé de mettre le plomb en dessous alors que je le mettait
a l'intérieur , et je remercie AlainPaddy le maitre de la corde a piano sans qui je n'aurai pensé a ces systèmes d'accroches ... tout ça pour dire que le partage fait avancer aussi modestement
qui soit la peche , et sans toutes ces rencontres tout ça n'existerai pas ...


@+++ bises les mecs.

RORO, GREG, MARCO, GEGE. 14/12/2012 12:44



 Ceux qui te connaissent savent que tu n'est plus dans le rang des amateurs, d'ailleurs nous avons laissé tombé toutes nos réalisations foireuses pour n'utiliser que les tiennent.


Bon, je voit qu e tu n'as pas parlé de ton trépied...mais on en reparlera si tu veux.


Bises chouchou.



Renaud 13/12/2012 09:41


La classe ton établi, trop bien rangé .

RORO, GREG, MARCO, GEGE. 14/12/2012 12:27



T'as vu ça, on sent que ça bricole à la maison...Mais je range un peu aussi des fois.



greg 12/12/2012 21:50


Les écureuils de bert sont effectivement excellentissimes mais les miens sont repartis a la mer suite a des touches violentes ayant entraînés l éjection!


Je serais bien venu avec toi vendredi car il me tarde de retomber sur une ENORME daurade!


A bientôt mon ami!

RORO, GREG, MARCO, GEGE. 13/12/2012 10:02



Mardi tu as pu constater les petites évolutions qui rendent encore plus accessible ces écureuils, fort heureusement aujourd'hui ils tiennent sur le fil cela nous permet de ne plus les perdre en
cas de touche violente.


Bizzz greg.



alainpaddy 12/12/2012 21:07


Si c'est le froid qu'il vous faut !! je peux vous en envoyer !! nous en avons ! par contre pas de calamar !!


je constate que vos articulations sont toujours au top !! et que la marche , même longue ne vous effraye pas !


Bravo à Bert fidèle compagnon roi du bricomage lumineux !!


Pour les bars !! je ne mange que les petits et je relache les gros ! sachant que seul 4 pour cent des oeufs pondus verront le jour sous forme d'alevin ! et plus le bar est gros , plus il pond !
c'est mon raisonnement !  

RORO, GREG, MARCO, GEGE. 13/12/2012 09:57



Je vais étudier la biologie du bar et entendre ce que peuvent dire les experts la dessus, c'est pas qu'on en attrape beaucoup mais bon...


Bises Pad



Robin 12/12/2012 21:04


Y a pas à dire, le bidouillage c'est le top, étant aussi aquariophile, je suis obligé d'en passer par là, parce que 95% d'économie sur certains produits, ça ne se refuse pas...


J'aimerai tester la pêche au calamar, d'après ce que je comprends, pas besoin de matos de fou, faudra que je te demande le strict minimum à avoir, et je tenterai le coup...


 


Biz Roro!

RORO, GREG, MARCO, GEGE. 13/12/2012 09:53



Le plus difficile c'est de se fabriquer le bouchon, moi, j'y travaille sur des FUJI car ils tiennent bien la vague une fois vidés mais il est possible d'utiliser des boules noël. Le reste c'est
une canne solide avec un moulinet quelconque rempli de fil en 35. La calamarette c'est une tige avec des hameçons dessous, pas de matos compliqué ou cher tout est calculé pour ne rien coûter.



Articles récents

Hébergé par Overblog