Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 juillet 2012 7 29 /07 /juillet /2012 23:31

Hé ben voilà, c'est fini. Les grandes vacances que j'attendais avec impatience touchent à sa fin. Pour autant, toute l'équipe ne s'est pas endormie et en a profité pour essayer de nouvelles choses, des nouveaux appâts, de nouveaux coins et du nouveau matériel.

sérial photomix

Fin Juin je suis presque sur le départ pour la Normandie, les affaires sont chargées, le véhicule est propre, l'itinéraire est au point, il me reste un soir pour aller pêcher et c'est en compagnie de Bruno que je vais aller m'essayer au surfcasting. Notre tâche est lourde car pour ma part je ne suis pas bien équipé pour cela car mes fils sont trop gros et mes moulinets sont quasiment dévoués à subir les rushs des poissons qui hantent la roche. Pourtant la soirée sera agréable car nous avions prévu ne pas avoir beaucoup de touches et pour cela nous avions pris de quoi boire et manger ( pour une fois à la pêche) à notre faim. 

 Nos pronostics seront assez exact car nous avons échoué quelques blanquettes qui seront vite relachées et une grosse raie qui nous a fait croire au miracle quelques instants.

.DSC05760 DSC05756

DSC05747 DSC04015

DSC05765



Pendant que je vogue vers le nord pour passer les vacances mes copains s'en donnent à coeur joie, notre magasin assure les recharges en bibis frais pour mes amis le festival va commencer.

P7080025

P7080028

Marco va ouvrir le bal avec la prise tout à fait inattendue d'un joli mérou, vite quelques clichés et il repart à l'eau, un peu plus loin il va tomber dans un nid à marbrés. Pourtant, par esprit de continuité il ne fera pas ce que beaucoup auraient fait sans vergogne, il va se contenter d'une quinzaine et de changer de pêche. Ce soir là des viandards auraient pu en faire une montagne, il y en avait de partout à quelques dizaine de mètres du bord...

P7090047



Moi je suis en Normandie avec ma famille mais je suis en contact avec mes copains...Greg est en croisière avec sa femme et me raconte son passage en sardaigne où il a vu des choses qui ne peuvent pas se raconter. Des daurades monstrueuses, des sars à gogo sans parler du reste il a grillé quelques neurones sous l'eau.

DSC05885

Ci-dessus c'est le port de Trouville ( à côté de Dauville), les bateaux de pêche s'échouent quand la mer se retire, les coques se plaquent contre le quai comme des enfants qui ont peur de tomber sur le côté. Ils débarquent le poisson frais spécialement hors de prix vu la petite taille des prises mais les touristes s'en donnent à coeur joie et les euros coulent à flot dans les caisses...

DSC05878

 

Un peu plus loin nous avons marché sur les longues plages de sable qui se retrouvent momentanément découvertes. C'est l'occasion d'aller fouiller les roches qui abritent une faune pas croyable, c'est aussi l'occasion de faire découvrir aux enfant avides de nouvelles connaissances, un ver pour la pêche, quelques crabes ou des crevettes minuscules. Par contre c'est un cimetière de couteaux, tu m'étonnes qu'il y a du poisson, il y a à manger pour eux sur des kilomètres...

DSC05888

Ce qu'il y a de bien c'est que les plages sont si grandes qu'il n'y a pas de concentration de monde, on est début Juillet et tu peux jetter ta serviette en l'air sans regarder où elle va tomber pour aller te baigner dans une eau à 15 °, brrrrrr !!!!!!

DSC05890

 

Dans mon périple hexagonal j'ai fait la connaissance d'un personnage unique dans notre paysage de pêcheur. Un gars avec qui je suis en contact depuis longtemps et qui a un site de pêche que vous avez déjà sûrement visité, il ne vit pratiquement que pour la pêche et qui nous a magnifiquement reçu chez lui. Du coup de regrette de n'être le seul à l'avoir rencontré tant la gentillesse qui naît de sa chaumière vaut largement le détour d'AUBAGNE à Conchil le temple, je remercie de tout mon coeur mon ami Alainpaddy et sa fantastique épouse pour cet accueil chaleureux qui a soudé à jamais une amitié sincère...

DSC06247

DSC05800

Nous irons en Alsace puis dans les pyrénéens après avoir vu Pad.

Avec le mois de Juillet qui est déjà presque passé, le retour de vacances, la visite de ma famille, je ne peut m'empêcher de repenser à toutes ces années de pêche en famille et cela me donne un drôle de sentiment sur le retour. J'ai pu observer que tout ce qui a été de mon temps à disparu, la plupart des vieux sont au ciel, les espaces vides sont rempli de béton, les routes ont donné ces terres aux promoteurs malveillants. En regardant dans le rétro de l'habitacle de la voiture je souri de voir mes enfants qui se chamaillent derrière, soudain je me revoit à travers mon fils au retour des vacances et du coup je mesure tout le chemin parcouru depuis, j'ai un petit pincement au coeur ça s'appelle la bohème...

Enfant j'ai passé toutes mes grandes grandes vacances scolaires d'été du côté de Perpignan en compagnie de ma tumultueuse famille, mes parents, mes frères et soeurs, mes oncles, tantes et cousins faisaient un bouillon de culture gigantesque. J'attendais pourtant cette période de l'année avec impatience car mes vacances ressemblaient à une immense fête où tout ou presque était permis, la pêche, le bateau à moteur, nous faisions le plein de bêtises enfantines pour la joie de nos coeurs naissants. Mon oncle Janot avait construit de ses mains une fière cabane en planches pour sa famille, elle était montée sur pilotis de bois car en hiver la mer recouvre la parcelle ou elle est plantée, elle est cachée au milieu des roseaux immenses sur une petite bande de terre allouée gratuitement par la mairie de st hypolitte aux anciens pêcheurs de l'étang. A l'époque héroïque cet immense étang de Leucate était (très) partiellement ouvert à la mer par un petit passage et pour accéder d'un côté à l'autre il fallait attendre la marée basse pour ne pas trop se mouiller plus loin que les genoux. Inutile de vous dire le nombre de poissons tels que loups, daurades, mulets, anguilles qui transitaient lorsque les échanges d'eau le permettaient par ici pour profiter de l'eau saumâtre pour y pondre et se nourrir à gogo de milliards de toutes choses. Nous les gamins nous allions récolte avec un petit filet les "gambarottes" sorte de grosses gambas transparentes qui se laissaient prendre facilement entre les roches lavées par le temps . Mis à part les anciens voiliers  qui hochaient du mat lentement  dans les creux des maigres vagues il n'y avait presque jamais personne aux alentours, très peu de constructions, seuls quelques pêcheurs à la ligne venaient de temps en temps l'été passer quelques heures le dimanche avec armes et baguages, bravant au passage les petites plantes coriaces qui crèvent les pneus des vélos. Nous qui passions deux mois en poste nous connaissions toutes les ficelles pour tirer le meilleurs de cet étang saumâtre, il n'était pas rare de revenir avec un très gros loup ou un gros mulet doré à la ceinture assurant au passage un fabuleux repas et les comptes rendus de chacun qui créaient une sorte de compétition infernale entre adultes. Nous connaissions en outre les emplacements de toutes sortes de vers qui nous servaient pour pêcher et nous partions en groupe d'enfants survoltés pour les récolter dans la vase et le sable mélangés. Pour les grands toute la vie de l'étang était sujet à expertise dès lors qu'un énorme poisson était pris, ils partageaient bruyamment à table ce qu'ils comptaient mettre en place le lendemain pour pêcher, essayer une technique quasi parfaite, une autre en secours, les coquillages, les vers, les vifs et nous  au raz de la table rentrions dans un monde où tout était possible, remarque vu l'époque, rien ne l'était vraiment...

Avec le temps, le passage sur la mer s'est élargi et bétonné, une immense passerelle en béton armé à enjambé le pauvre petit bras de mer faisant passer des millions de voitures et de touristes avides de terres vierges, les centres de vacances ont poussé comme des champignons de partout, les pêcheurs professionnels attisés par une demande en poisson frais ont posé des milliers de filets qui ont eu raison de toute cette faune. Aujourd'hui les daurades ne rentrent presque plus dans la grande marre car elles sont trop pourchassées, les loups ont fuit ou ont été simplement éradiqués. Les égouts de ces centres de vacances grouillants de vengeance et de ces usines à touristes sont rejetés directement dans l'étang sans ménagements, mon étang de l'enfance est mort.

A travers l'histoire de toutes nos région nous avons pu observer que peut importe où l'on se trouve sur la planete, tout est sujet à évolution. La rentabilité est un silence sournois qui va peu à peu s'étendre sur toutes ces régions sous les bruissements de plans qui se déroulent dans des bureaux d'études sous le stylo acéré des financiers.

Avec le parc des calanques je revit un peu le point de non retour de tout ce que j'ai vécu dans mon enfance avec l'étang de l'eucate. Pourtant notre région avait le monopole de la daurade, du loup, des marbrés impressionnants. A force de racler, piller, laminer les fonds marins à coups de rejets des grandes villes nous arrivons au terme d'une époque où plus rien ne peut nous faire revenir aux temps de nos anciens. Nous devrons nous contenter de bien maigres pêches, nous devrons nous contenter du mépris de certains pros qui raclent avec leurs filet dans des zones où tout est interdit, nous devrons composer avec les braconniers qui vont tout prendre pour quelques sous. 

DSC06246Embouteillages d'été a Strasbourg, remarque nous n'avions pas besoin de clim il faisait 11 °.


 Enfin de retour sur nos terres je m'empresse de reprendre contact avec l'eau, Orlando va nous armer une fois de plus avec ses bibis pour que notre aventure puisse naître.

DSC05549

Je décide de partir avec mon fils dans les calanques isolées pour essayer deux nouveaux fils qui devraient bien nous aider à rester discrets sous l'eau.

DSC05647 DSC05653

Dès notre arrivée (tardive) les poissons mordent dans tous les sens, difficile de s'asseoir pour manger ou fumer car dès que le carré d'as est posé sur la pierre un des écureuils monte sur le fil. Mon garçon n'a jamais pris de marbrés ou de belles blanquettes, hé bien ce soir là il va être servi car il fera coup sur coup l'un et l'autre...

DSC06271

DSC06273

Il y a en a un marbré qui est tellement gros que vu sous cet angle on dirai que les autres sont petits.

Le soir, les éclairages de Marseille dansent doucement sur la mer calme. Un moment privilégié pour nous, assis côte à côte nous mangeons notre sandwich en regardant ce spectacle de toute beauté...

DSC06261

 



Le lendemain je suis de retour à la pêche dans mes calanques, les marbrés arrivent en masse et je doit profiter de leur court passage pour en faire encore une peu. Dans notre coin les gros sujets restent une quinzaine de jours, après ils se dispersent laissant que ceux de petite taille.

A chaque fois c'est la cordelle qui fait parler la poudre, par moments impossible de s'asseoir.

DSC05710

DSC05714

Tous les moulinets ont une fonction car à la roche on ne sait pas sur quoi on va tomber à l'avance, tantôt c'est les marbrés, tantôt les daurades et puis parfois les barracudas attaquent tous les poissons qui remontent à la surface. Il faut avoir les montages prêts et les lignes qui vont avec et pouvoir en quelques instants changer de pêche, si si mais c'est pas si simple...


DSC06279Malheureusement la taille des mabrés diminue avec les jours, signe que d'ici une grosses semaine il y en aura beaucoup moins, si les dizaines de filets qui sont posés au bord n'ont pas tout pris...

 

Samedi soir c'est Max et moi qui allons finir nos appâts. La météo est nettement moins bonne, le vent se mêle à la fête et ne nous laisse que peu d'espace pour voir correctement les touches. Mais encore une fois nous trouverons nos poissons, il n"y en a pas des masses mais suffisamment pour faire une bon repas et ne pas s'ennuyer au bord de l'eau.

DSC06281

DSC04031

Marco est encore à pied d'oeuvre ce Dimanche soir, nous verrons bien ce qu'il va trouver dans l'eau...

 

Ci dessous quelques photos empilées les unes sur les autres au fil des rencontres.

DSC04013 DSC04023

DSC05504

DSC05518 DSC05755

DSC05679

DSC05769 P7090032

DSC05753

DSC05778 DSC06058

DSC06085

DSC06072

DSC06269 DSC06266

DSC05802

Partager cet article

Repost 0
Construit et imaginé par RORO, GREG, MARCO, GEGE. - dans Poissons
commenter cet article

commentaires

pat 30/07/2012 22:32


he ben !!! tu en avait des choses a dire !!! comment ta fait pour retenir ta plume??? ah ah ah  encore un tres beau recit lu d un trait !!!! a tres bientot ...... obordelo.

RORO, GREG, MARCO, GEGE. 31/07/2012 08:31



J'ai pris quelques semaines de repos et cela m'a fait du bien, le problème c'est s'est passé beaucoup de choses et il faut tout retenir, pas si facile.


Bises pat.



ange 30/07/2012 20:32


sainte cordelle et saint bibi exaucez nos prieres et faite que notre ami pad se perde en allant pecher et se retrouve sur une de nos plage préférée a FOS....AMEN

RORO, GREG, MARCO, GEGE. 31/07/2012 08:33



Amen mon frère, faite qu'il y ai un bouchon sur la voie rapide de fos et qu'il soit dévié sur marseilleveyreeeeeee...........



ange 30/07/2012 20:15


tu as pris des vacances ,tu as pris du poisson,tu t'es regalé he bé ,pas nous ,maintenant, a nous les vacances et peut etre le poisson.

RORO, GREG, MARCO, GEGE. 31/07/2012 08:38



Toutefois nous commençons a en prendre moins sur Marseille donc nous allons établir des postes autour de Ramatuelle car la saison démarre aussi là bas....


Bizz ange.



seb 30/07/2012 19:10


Merci pour cette article, ca faisait longtemps!!! C'est toujours un plaisir de lire tes aventures écrites avec passion et un petit peu de poésie!


Bravo pour ces beaux marbrés! Chez nous aussi le poisson est rentré, profitons en même si les touristes sqattent nos belles plages!


 

RORO, GREG, MARCO, GEGE. 31/07/2012 08:39



Oui seb et cela risque de durer encore un peu mais bon, dès septembre nous recommencerons à en profiter largement courage !!!!


Bises seb



zakari 30/07/2012 17:19


enfin de retour amie sa yé de beaux marbré profite de pecher moi je sui bloquer jé raaaaaaaaaaa le bol vite que je vien pecher biz

RORO, GREG, MARCO, GEGE. 31/07/2012 08:41



De retour de vacances je suis passé tout près de chez toi, j'ai mesuré à quel point c'ést dur pour toi de venir nous voir. Chapeau Zak, respect...



maxime 30/07/2012 13:29


Bel article roro et vivement la prochaine peche on doit vite aller repcher le mùarbre avant que yen ai plus ps je suis aller finir mes cordelles a cassis hier jai fait deux marbres de plus et une
jolie blanquette

RORO, GREG, MARCO, GEGE. 30/07/2012 14:26



Tu peux faire pas mal de marbrés à cassis, il suffit de tomber dans un soir calme et viser le sable.


A plus max et à bientôt.



alainpaddy 30/07/2012 12:56


J'y pense à refaire un tour dans le Sud !! Mes vieilles articulations se contenteront d'accompagner Ange et Vincent !! leurs coins me semblent plus accessibles que ceux des d'jeuns
!!  ! pêcher au cul de la bagnole est à ma portée !!


De toutes façons vous serez avertis assez à l'avance pour ça !

RORO, GREG, MARCO, GEGE. 30/07/2012 14:25



Tu ne peut pas savoir à quel point cela nous ferait plaisir, comme dit ange, on balance les cannes à l'eau est on fait la fête toute la nuit !!!!!



alainpaddy 30/07/2012 09:46


Content de vous  savoir à bon port !


Comme d'habitude ta plume enchanteresse a su captiver l'attention tout au long de la lecture ! Un grand merci à vous tous pour cette  trop courte rencontre !


Tu as très bien traduit les images de ton passage sur la côte Normande !! J'espère qu'une prochaine fois on aura le temps , pour que je puisse te faire découvrir quelques coins encore à moitié
sauvages !!


Je vois qu'Arnaud vient te donner la main pour mettre la rouste aux marbrés !  Je souhaite qu'il puisse profiter longtemps de la richesse que tu lui transmets !! et qu'un jours il en fasse
autant pour ses minots !


Rachel se joint à moi pour vous faire la bise à tous !

RORO, GREG, MARCO, GEGE. 30/07/2012 10:29



Tu te doutes bien que j'ai parlé de toi avec Ange et Bert, j'ai exprimé toute la joie que nous avons eu de vous rencontrer Rachel et toi. En espérant que mes amis puissent vous rencontrer un
jour...


En effet mon fils progresse de sorties en sorties, je doit juste lui prendre du matos à sa force car les maver sont trop lourdes pour lui, je vais passer chez orlando avec lui et lui prendre ce
qu'il faut.


Bises Pad



greg 30/07/2012 08:50


Que d aventures condensées en un seul article!Ca serait avec plaisir que Pad descende un de ces jours dans le sud nous voir lui aussi!

RORO, GREG, MARCO, GEGE. 30/07/2012 10:42



Ha oui d'ailleurs secrètement ange fait des prières au pied du lit pour que le destin nous amène Pad...



  • : Daurades, Sars, Pageots, Loup, calmars, seiches. Surfcasting, calanques de Marseille. Cuisine. Respect de la nature.
  • Daurades, Sars, Pageots, Loup, calmars, seiches. Surfcasting, calanques de Marseille. Cuisine. Respect de la nature.
  • : C'est l'histoire d'une poignée de gars qui rôdent les sentiers des calanques de Marseille, avec son lot de réussite, de déception face aux filets de pêcheurs, de la saleté laissé sans vergogne. Ici on montre tout et on vous dit tout !
  • Contact

Roro.

  • RORO, GREG, MARCO, GEGE.
  • Quand la nuit tombe nos esprits s'éveillent, qu'importe le temps  ou les saisons il n'y a pas de poissons à l'abri de nos cannes à pêche...  Aventures de pieds nickelés garanti...
  • Quand la nuit tombe nos esprits s'éveillent, qu'importe le temps ou les saisons il n'y a pas de poissons à l'abri de nos cannes à pêche... Aventures de pieds nickelés garanti...

Pour contacter SILVERPECHE.

                Depuis Votre Messagerie notre adresse est: 

                              silverpeche@gmail.com

    

Recherche Dans Le Blog

Catégories