Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
SILVERPECHE.com

SILVERPECHE.com

LE BLOG DES SAISONS

Publié le par RORO, GREG, MARCO, GEGE.
Publié dans : #Poissons

 

Ces deux là dès qu'ils ont cinq minutes ils partent comme des fous à l'autre bout de la planete à la recherche des poissons. Imaginez le tableau, Gégé sort d'une opération bien copieuse et il est fatigué, tu parles quelques ressorts autour du coeur c'est pas une mince affaire, le premier truc qui lui viens à l'esprit quelques jours plus tard c'est d'aller pêcher toute la nuit... Bon, Greg c'est presque pas mieux mais pour pour des raisons différentes, tout les deux vont quand même se rendre près de cogolin dès le début de l'après midi jusqu'au lendemain si il le faut. Si ça c'est pas de la passion, moi, je ne m'y connais pas... 

SNC15948

Vous noterez au passage l'extrême design du capéù de notre ami, Jean-Paul G ne peut mieux faire...

Nous allons passer les embouteillages monstre, les pédés qui devraient rendre leur permis de conduire, ceux qui croient qu'avec un Golf TDI la route se transforme en grand circuit à ciel ouvert et la route hyper longue déjà de jour leur offre la promesse d'un retour rocambolesque à souhait.

Sur place c'est le paradis, un gros vent d'EST balaye la mer copieusement qui charrie des troncs d'arbres sous marins ( une espèce rare par Mistral), de léger creux de deux mètres rendent impossible de mettre un écureuil de moins de 100 grammes sur le fil. Mais que croyez vous qu'il arriva ? Les poissons sont en ébullition, il y a des touches de partout au point de ne pouvoir monter les cannes, à peine mise en place que c'est la touche, il est 15 heures docteur, en cinq minutes les premières prises sont déjà en poche. Malheureusement au début c'est plutôt des blanquettes qui( bien sûr) retournent à l'eau mais pas toutes car l'hameçon est trop loin, mais dans le lot de bien belles pièces arrivent près du rivage en silence.

SNC15958

Ce soir c'est Gégé qui a la tchounga, pourtant c'est pas ses lancés foudroyants qui font merveille car mon ami ne mise pas vraiment sur la discrétion car il est monté tout en cinquante centième et ne peut espérer lancer plus de quarante mètres. Preuve que depuis la nuit des temps rien ne sert à être vraiment discret car comme vous l'avez lu dans les articles précédents il se fend de très beaux poissons très régulièrement et notamment des loups. En parlant de gros poissons il viens de prendre un petit pageot de cent grammes au gros bibi de sète et va savoir pourquoi de colère il le relance vraiment pas très loin. Greg s'interroge lourdement sur le bon fondé de laisser au vif un poissons pris par le ventre, dans un gratouillement de crâne Gégé lui répond que:

" Hé çé bon, de toute façon je m'en bas les cou..... se prendra ce qu'il se prendra ! "

Affairé à débarrasser un gros hameçon des gencives de la énième blanquette nos deux amis sont côte à côte à user de leur savoir faire pour ne pas trop esquinter ce pauvre poisson, mais une clochette retenti soudain, encore une fois dirais-je... En remettant ses lunettes sur le front tout en se grattant le postérieur gégé constate que le petit pageot soit peut traîner 120 grammes sur le fond, soit un poisson y a mis coup de dent.

"Ho fan de chichourle !!!!! Lance Gégé derrière sa moustache grise,la canne est pliée en deux et le frein inaudible se dévide par saccades. Bon on va pas se cacher les yeux y'a pas de salabre et si c'est un gros poissons il va falloir le sortir à l'ancienne, à la Gégé quoi ! Heureusement ce poisson bien que lourd ne bataille pas des masses, il vient, il vient...Notre ami signale à Greg qui est pris d'une soudaine raideur, une raideur qui lui a valu par le passé bien des ennuis. Comme promis c'est un beau loup qui arrive, il se tortille sous les cris de nos deux amis qui serrent les fesses pour qu'il soit bien piqué, comme promis il va sortir et atterrir sur le quai sans problème, une fois de plus c'est du loup pour Gégé.

SNC15963

Dans le coup Greg n'a pas trop le temps de bavarder, les poissons mitraillent les appâts qui ne restent bien longtemps sous l'eau, il prends, il relâche au juste il ne n'a pas le temps de rêver car il viens tout juste de pouvoir envoyer sa quatrième ligne sous les claquement des écureuils.  Toute la soirée c'est des rires et des coups de téléphone, il me tient au courant à distance entre deux touches et en voilà un échantillon...

" Ho Roro c'est la folie y' a des touches de partout, on viens de faire neuf daurades, gégé il  a fait un loup de...je sais pas...dans les un kilo et des brouettes , attends ! attends ! je te rappelle j'ai une grosse touche !!!

Cinq minutes plus tard, sonnerie sur mon portable...

" Escuse Roro j'ai pris une belle blanquette de huit cent grammes, elle m'a fait un gros départ, putain c'est de la folie ( les rires de gégé en fond qui lui dis des conneries et qui chante un air bien gras).

Il y a des choses dans la vie que l'on ne peut pas expliquer, si je m'aventurais à pêcher avec du cinquante centièmes en surfcasting je suis presque sûr que cela se solderait par une bredouille de tous les diables. Mon Gégé lui n'aime pas pêcher fin, d'abord il n'a pas vraiment les "yeux" pour trouver un 24 centièmes la nuit, la plupart du temps il ne sait pas où sont ses lunettes et de toute façon il n'est pas question pour lui de bricoler une cordelle sur du 6 la nuit tellement ça le gonfle. Nous on ne s'imagine pas tout ça parce que nous sommes jeunes, on en rigole mais il est bien possible que cela nous arrive un jour à nous aussi...

SNC15971

Vers 22 heures le vent est complètement tombé, la mer s'est calmée, les poissons sont partis... Mes deux copains ont vécu quelques heures de pêche intensive qui viennent de prendre fin, gavés de sensations ils décident de partir de bonne heure car le retour...sacré retour. Gégé s'est endormi contre une roche quelques instants, il s'est cassé la gueule trois fois bien comme il faut non là, c'est le bon moment. De toute façon la pêche a été bonne car au final il y a pas mal de poissons étalés sur la digue, la fatigue de Greg l'a empêché de penser à prendre une photo de tous les poissons, bon je suis sûr que vous ne lui en voudrez pas.

Il est minuit docteur...le retour est en marche, on emporte ses rêves sous le bras, on range ses espoirs pour la prochaine pêche, on fait des plans que l'on ne pourra sûrement pas suivre et on pense au bel article que je suis chargé de faire, allé les gars à Vendredi soir au même endroit...

SNC15950

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog