Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 mars 2012 1 26 /03 /mars /2012 18:45

Ce Samedi c'est la rencontre avec les Galinettes, je puis dire à quel point nous sommes attachés à croiser le fer avec eux car leur frasques sont si humaines que c'est la fleur au bout su fusil que je cours les rejoindre.

Le problème c'est que pour le coup, personne n'a pu se libérer ce jour là, le travail, un anniversaire surprise, un mal de dos soudain m'a contraint à partir seul sur la route embrumée. Je ne peut penser que c'est à cause du cadre fabuleux ou des odeurs d'herbes fraîchement coupées transportées par un brise douce qui rebutent mes copains, non, en réalité peut être qu'ils ne sont pas habitués à marcher si peu...

Le matin je décide de pêcher autrement qu'à l'ordinaire, je ne sais pas vraiment si ce coins est un poste à beaux poissons, mais ce que je sait c'est qu'en toutes saisons les daurades voire les loups, aiment manger du coquillage bien frais. Cela tombe plutôt bien car le Samedi à auchan c'est toujours ou presque le débarquement des crustacés bien frais ce qui va rapidement dessiner d'un coup de baguette magique le plan de mes appâts dans mon esprit joyeux. Du couteau bien vivant, des coques, de la sardine ultra neuves et deux gros maquereaux vont être amoureusement transportés dans un sac isotherme jusqu'à mon poste où attendent mes amis. Bon, en premier lieux je me suis trompé de poste en allant à FOS, je rebrousse chemin et j'essaye de suivre les indications de Ange. Tourne à droite, à Gauche, au premier feux tu y'a des poubelles tu traverses la ville, tu prends à droite derrière les remparts de terre face à la décharge, tu fais trois cent mètres et au bout y' a le parking là ou y'a le gros chien qui mord tout le monde, on est là....

DSC04986

Sur place je n'en crois pas mes yeux, je comprends vite fait que tout l'interêt de cette sortie c'est mes copains car il est vrai qu'au final quand on est habitués aux grands espaces libres, ça fait un choc violent dans les narines vierges. Rapidement je m'installe dans la rigolade qui est de mise, ils m'accueillent avec une vidéo qui va me faire sûrement mal aux fesses et une grosse vanne bien velu envoyée direct dans le foie. Malgré tout ce n'est que de la rigolade en signe de joie et pour autant c'est bien vrai, je suis heureux de les retrouver tout les deux.

-" Ho, y'a pas Bert ?" me lance Ange sous un soleil très chaud.

-" Non il s'est fait un tour de rein et il est coincé à la maison, en plus le scoot ne marche pas."

-" Ouai, ouai, y va m'entendre le faiseur d'écureuils !"

-" Et Greg ?"

-" Ben lui il travaille cette nuit en ce moment donc il est pas de pêche de plusieurs jours car il fait les nuits et il est pas libre jusqu'à mi Avril."

-" Bon en gros t'es seul quoi..."

DSC04989

Tout l'après-midi va se passer comme cela, pas de touches sur aucun des appâts, il faudra attendre les dix heures du soir pour voir enfin une montée d'écureuil sur la sardine de Ange. C'est ainsi que le premier petit fiélas de la soirée va être pris, moi qui croyais que les congres ne vivent pas dans le sable, ici c'est une vrai ressource de touches d'ailleurs le beau filet de maquereau qui devait tenter un loup, sera attaqué par un petit fiélas en herbe. Mais ce que ne leur est pas dit c'est que volontairement j'ai considérablement réduit le diamètre de mon fil de façon à ne pas en prendre un seul.

DSC04997

La nuit passe lentement sous les éclairages inombrables des grands réservoirs à pétrole, les bruleurs qui ont poussés à côté des colones de fumées noires crachent des flammes sur plusieurs dizaines de mètres,  la brise nous apporte son lot de bonnes odeurs pétrolières, un pneu qui brule un peu plus loin nous réjoui soudain, un bateau de pêcheur clandestin râclent la plage avec les filets emportant toutes les lignes des pêcheurs, malgré tout je suis bien avec mes potes...

DSC05002

Gling, gling fait ma clochette pendue sur le fil, j'ai enfin trouvé un client sur une brochette de couteau bien frais, sa remontée va être une formalité me signalant au passage que ce c'est pas la patate pour cette fois-ci. Elle a tellement avalé que je ne voit même pas l'hameçon, mais garder un si petit poisson ne me plaît pas du tout pourtant elle va succomber immédiatement, aarrggghhhhh !!!

DSC05007

Nous allons nous quitter vers une heure du matin, j'ai à coeur de leur parler des calanques, de motiver Ange pour aller peut être plus près de Marseille pour se voir plus souvent car je dois bien le dire, je ne suis pas parti et ils me manquent déjà...

DSC05014

Partager cet article

Repost 0
Construit et imaginé par RORO, GREG, MARCO, GEGE. - dans Poissons
commenter cet article

commentaires

  • : Daurades, Sars, Pageots, Loup, calmars, seiches. Surfcasting, calanques de Marseille. Cuisine. Respect de la nature.
  • Daurades, Sars, Pageots, Loup, calmars, seiches. Surfcasting, calanques de Marseille. Cuisine. Respect de la nature.
  • : C'est l'histoire d'une poignée de gars qui rôdent les sentiers des calanques de Marseille, avec son lot de réussite, de déception face aux filets de pêcheurs, de la saleté laissé sans vergogne. Ici on montre tout et on vous dit tout !
  • Contact

Roro.

  • RORO, GREG, MARCO, GEGE.
  • Quand la nuit tombe nos esprits s'éveillent, qu'importe le temps  ou les saisons il n'y a pas de poissons à l'abri de nos cannes à pêche...  Aventures de pieds nickelés garanti...
  • Quand la nuit tombe nos esprits s'éveillent, qu'importe le temps ou les saisons il n'y a pas de poissons à l'abri de nos cannes à pêche... Aventures de pieds nickelés garanti...

Pour contacter SILVERPECHE.

                Depuis Votre Messagerie notre adresse est: 

                              silverpeche@gmail.com

    

Recherche Dans Le Blog

Catégories