Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 août 2011 4 04 /08 /août /2011 09:00

 Ce coup-ci nous nous avons fait plusieurs pêches en plusieurs étapes par petits groupes de deux nous nous disperserons au gré du vent et des ennuis, car nos congés décalés obligent nous ne pêcherons pas tous ensembles.

Vendredi c'est Gégé et Greg en grande vadrouille au Frioul qui vont se payer le luxe de n'avoir que quelques touches de toute la nuit et de ne presque rien prendre sauf les habituels sars de deux cent grammes. Bert et moi Samedi soir à la baie des singes où le vent très fort nous contraint à partir de bonne heure à moitié fous, Lundi soir Greg et moi au Liouquet et Gégé et Greg aux Embiez Mercredi, ouffff !!!!  Il faut savoir partager le plus possible avec ses amis quelques bons moments et à tour de rôle redevenir pour quelques heures de grands gosses qui vivent une nouvelle aventure...

Tiens, en parlant d'aventure c'est un peu comme cela toute la semaine, le téléphone somme sans arrêt, le programme de pêche s'allonge au fil des heures avec la venue de nouveaux copains ou leurs absences, là en l'occurence c'est le strike, car Dimanche vers minuit pour Bert et moi c'est l'accident. On a plié la voiture contre une autre voiture qui est sorti fort d'une petite traverse sans regarder, nous sommes restés là à regarder l'huile et le liquide de refroidissement couler sur la chaussée et à contempler les dégâts irréparables de ma voiture qui gît sur la voie publique une dernière fois. Pour résumer le tout, une semaine pourri tant au travail que dehors, une météo dégueu, pas de poissons pris et Roro à pied, voilà le programme...Bon là , y'a mieux comme semaine.

DSC05361Malgré des apparences correctes, elle est morte car le chassi est plié, mais bon nous on a rien c'est le principal.

Lundi soir nous partons Greg et moi pour une sortie. Mais où aller car il est 18 heures et nous décidons à la hâte de trouver un poste de fortune dans un coin impossible, pas le temps d'aller au fin fond des calanques car le lendemain c'est encore de lourdes obligations qui sont au menu, alors nous nous échouerons au Liouquet en désespoir de cause même si ce n'est , et de loin, pas notre coin favori. Mais malgré tout il se peut que de temps en temps il y ai la présence d'un beau poisson venu passer à table seul la patience et les heures passées ici écrira cette article.

SILVERSur la gauche il y a un étrange bal qui se prépare au milieu des baigneurs, un zodiac monté d'une aile de deltaplane tente de s'envoler vers le ciel. Nous on pouffe de rire tellement cela paraît impossible vu la taille dérisoire des ailes, d'ailleurs les premiers essais nous font carrément rigoler tant les petits bonds de puce fait sur l'eau de ce drôle d'engin armé d'un moulin à hélice poussif à l'extrême...la bataille s'engage avec la mer en clapotis de bébés quand soudain le ton du petit moteur change, le conducteur viens sûrement de passer la deuxième vitesse, l'accélération du boudin devient extraordinairement rapide puis...le bateau s'envole ????? il quitte la surface de l'eau et monte dans les airs à une distance incroyable ! Nous on est là la bouche ouverte, le fil de bave qui pend au coin des lèvres, le regard de simplet à ne pas croire ce que nous venions de voir oubliant même de prendre une photo.

Bon allé c'est l'heure d'armer les premières cannes à pêche on a assez fumé de clopes, assis sur les pierres encore bien chaudes on profite enfin d'un peu de répit, les baigneurs sont tous lentement partis comme une lente procession silencieuse vers le chemin du retour, le vent est quasi nul, l'eau est bien tiède, nos espoirs prennent une forme et pourquoi pas ? Cordelles, bibis, tout va être envoyé rapidement aussi loin que possible dans une nappe qui semble plus claire au loin. La première touche arrive rapidement alors que j'allais m'asseoir, le frein parle plusieurs fois c'est le miracle !!! D'un bond je suis en ligne droite avec ce poisson qui m'envoie un coup de rush tout à fait plaisant, je ferre aussitôt un poisson qui n'est pas à la hauteur de sa touche, mais bon avec un 2/0 fin de fer normalement ce ne peut être un petit. Bon, c'est une oblade qui a trouvé le moyen de se fourrer l'hameçon en travers, l'avantage c'est que je peut le sortir rapidement et remettre la bestiole sans dégats à l'eau. Même scénario quelques minutes plus loin, même oblade, puis un long passage avec une succession de petites tapes te signalant que l'appâts que t'as mis amoureusement morfle.

DSC03110

La nuit tombe franchement sur cette partie du monde, les touches sont de plus en plus espacées, le mer est complètement lisse et les lumières de La Ciotat se reflètent longuement, tout est calme, les écureuils ne bougent pas notre bac à poisson est vide. Y'a pas à dire, samedi je suis allé chercher chez Orlando de belles cordelles et des bibis qui ont déjà subi une soirée, un accident, deux jours sur le balcon en plein soleil dans un bac et elle sont d'une fraîcheur pas croyable. J'ai un mal fou à en prendre une tellement elles sont vivaces et au final je préfère les tamiser pour pouvoir en prendre une entière sans les casser. En plus elles sont très longues elles ne rentrent pas sur la longue aiguille donc il faut les couper en deux et cela reste encore bien long.

DSC03108

Vers minuit ça change un peu car les touches refont une apparition mais là c'est moins bien car malgré les gros hameçons les sars avalent sans problème le complet avec bibi, du coup un sar avec un morceau de fer en plein milieu de la gorge ne lui permettra pas de vivre bien longtemps, il faudrait trouver un truc pour pouvoir dégorger rapidement les poissons sans les tuer par ce que là, garder un sar de cette taille c'est compliqué...

 

DSC03112

DSC03118

Notre activité de pêche est indispensable pour notre mental, il est vrai que souvent nous attendons de trop ses bienfaits mais au fond, quand je voit mes copains comme alainpaddy, les galinettes, le pêche du sud, ces mecs n'ont pas ce sentiment de paraître. Ils n'ont pas besoin de se montrer absolument avec un poisson pour se sentir exister, parfois c'est les bredouilles qui se suivent ou les petites pêches cela n'empêche pas d'en parler. D'ailleurs toute la semaine  a été consacrée à la pêche mais malheureusement nous n'avons pas été très chanceux on verra bien ce week-end...

C3149483

Partager cet article

Repost 0
Construit et imaginé par RORO, GREG, MARCO, GEGE. - dans Poissons
commenter cet article

commentaires

  • : Daurades, Sars, Pageots, Loup, calmars, seiches. Surfcasting, calanques de Marseille. Cuisine. Respect de la nature.
  • Daurades, Sars, Pageots, Loup, calmars, seiches. Surfcasting, calanques de Marseille. Cuisine. Respect de la nature.
  • : C'est l'histoire d'une poignée de gars qui rôdent les sentiers des calanques de Marseille, avec son lot de réussite, de déception face aux filets de pêcheurs, de la saleté laissé sans vergogne. Ici on montre tout et on vous dit tout !
  • Contact

Roro.

  • RORO, GREG, MARCO, GEGE.
  • Quand la nuit tombe nos esprits s'éveillent, qu'importe le temps  ou les saisons il n'y a pas de poissons à l'abri de nos cannes à pêche...  Aventures de pieds nickelés garanti...
  • Quand la nuit tombe nos esprits s'éveillent, qu'importe le temps ou les saisons il n'y a pas de poissons à l'abri de nos cannes à pêche... Aventures de pieds nickelés garanti...

Pour contacter SILVERPECHE.

                Depuis Votre Messagerie notre adresse est: 

                              silverpeche@gmail.com

    

Recherche Dans Le Blog

Catégories