Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
SILVERPECHE.com

SILVERPECHE.com

LE BLOG DES SAISONS

Publié le par RORO, GREG, MARCO, GEGE.
Publié dans : #Poissons

Malgré le temps qui n'est pas vraiment super pour aller à la pêche, je rejoint Marco de passage chez nous qui attends de puis quelques heures sur une pointe de roche abrupte qui va nous accueillir pour la nuit.

Le problème c'est que la mer est démontée, il y a beaucoup de vent d'est qui balaye tout sur son passage et dire que nous on va être là comme des jobis pour prendre quoi au juste. Avec le plein d'espoirs, beaucoup de persévérance, un zeste de chance mais surtout une amitié qui peut arriver à nous faire faire cela et peut être que la chance nous sourira ce soir.

Je suis encore à la bourrasse pour la énième fois mais quand on a une grande famille impossible de partir toujours dans de bonnes conditions, du moins partir à l'heure car comme vous le savez de rien en rien les minutes avancent et au bout du compte on se rend à l'évidence, on est à la bourre...

Bon, arrivé sur place Marco ne ma pas menti, la mer passe par dessus les roches et par moment même il faut rentrer la têtes dans les épaules tout en plissant les yeux pour ne pas recevoir une douche forcée,  remarque c'est ridicule si on y pense. Mon ami viens de faire un gros sar, moi je m'installe rapidement mais je doute lourdement, comment un poisson peut t'il nager dans de pareilles conditions, alors si c'est le cas ça sera une révélation pour moi. En plus l'eau est sale, les adductions d'eau douce ont rendu la mer marron, pouafff qu'elle pouasse !

DSC03574

Marco viens de se prendre un petit départ sur la canne qui est montée avec une demi amande de mer, pour le coup  il faut remonter car sans être trop fragile, un coquillage ne reste pas bien longtemps sur l'hameçon si un sar s'en occupe et c'est soit il avale soit il part sans laisser d'adresse. Au ferrage il va se rendre à l'évidence il  a un beau poisson sur sa ligne, mais lequel ? Pas de gros coups de tête mais un poids important, tient ça me rappelle quelque chose. Les choses se précisent rapidement près de la surface, un très beau loup arrive dans l'écume, je sent que je vais me régaler à le salabrer car il va falloir que je me rapproche de l'eau et peut être me mouiller un peu, ha non de dieu, ils se régalent de me faire mouiller mes copains, y sont vraiment trop sympa.

DSC03571

DSC03572

Ben du coup la soirée prends une tournure fort agréable, fini les doutes, fini de ne plus y croire, on balance rapidement une tonne d'espoirs dans l'eau salé. Moi j'ai choisi de prendre des sardines fraîches et des gambas car au départ cela nous avait semblé une bonne idée, mais au fil des heures je me rend compte que les gros appâts ne feront pas mouche, incroyablement les poissons font le frottadou les mets fins et délicats, une fortune incroyable qui va faire rentrer mon ami dans la deuxième partie de la soirée.

Nous sommes assis côte à côte à essuyer les bourrasques de vent qui se calment pourtant, je tire comme un addict sur mon mégot examinant au plus près l'éventuelle touche libératrice sur ma sardine. L'aïgo-sàou qui danse devant nous est vraiment très impressionnante quand d'un bond l'écureuil sur la droite monte d'un coup, c'est pas la houle ça non ? En main les touches sont petites et les tapes vraiment pas à la hauteur, moi je retourne m'asseoir... Au ferrage il rebondi sur un poisson qui a probablement avalé. RORORooooooooooo, SALabreeeeeeeeeee !!!!!!!!! Mellé à la houle plus le poisson, plus on ne sait quoi qui est en la faveur du poisson, mon ami n'a pas d'autre choix que de laisser faire ce poisson qui lui fait une misère dans les règles, rapidement la race du poisson se dessine, c'est une daurade, une belle, une énorme:

"Ca y est, elle arrive mon énorme daurade, c'est enfin le soir" il est vrai que notre préocupation c'est une peu cela, mais je ne pensait pas à ce soir.

Elle plie généreusement la canne MAVER JURASSIC avec une aisance colossale, pas de moulinages intempestifs nous sommes côte à côte on se rassure, on se soutien et j'attends accroupi le bon moment pour descendre un peu et " cueillir" le poisson fatigué. A la surface comme promis c'est une daurade mais ce ne sera pas exactement un monstre, du moins "le" monstre car des comme celle là Marco en a pris beaucoup, macàri c'est pour la prochaine fois...

DSC03578

DSC03580

Je ne connais pas le poids exact mais c'est du beau matos, elle a une gueule énorme c'est du vrai beau spectacle.

Vont s'en suivre quelques prises de sars pas dégueu jusqu'à ce qui pleuve. Plic, Ploc et le rythme s'accélère rapidement, nous plions les affaires sous une pluie soutenue qui nous impose de se grouiller car avec les éclairs font leur apparition.

Voilà une soirée pleine de surprise, je suis allé en touriste à la pêche pour discuter un peu avec mon ami sous le mauvais temps, sans y croire la soirée c'est transformé en très bonne partie avec beaucoup de réussite à la clé. Pour la petite histoire le loup a été pris à l'amande et la daurade au gros bibi coupé dans une mer marron et démontée, se pose une question...

Va comprendre Charles...


Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog