Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 juillet 2013 1 22 /07 /juillet /2013 07:36

Source, La Provence Août 2010.

Longtemps, les activités de pêche et de conchyliculture firent la prospérité de l’étang de Berre. Les coquillages abondaient (huîtres des Heures Claires près d’Istres : le nom de la ville proviendrait d’ailleurs du mot latin Ostrea : (huître), et la production des pêches était fructueuse. Au début du XX° siècle, on dénombrait 15 bordigues qui faisaient vivre de nombreuses familles. Ces activités vont entrer en conflit d’usage avec l’activité industrielle et, finalement, péricliter lentement. Déjà, en 1863, le surcreusement du canal de Caronte pour le passage des navires de commerce, entraîne les premières plaintes formulées par le monde de la pêche : l’augmentation de la salinité fait disparaître les phanérogames d’eau douce, et la faune qui les accompagne, les poissons notamment.

herbiers-zostere-phanerogame-mer-Iroise-PNMI-Yannis-Turpin-.jpg

Pour schématiser, les phanérogames sont les herbiers.

 

Dans les années 1930, la vocation industrielle de l’étang s’amorce véritablement avec l’implantation des raffineries Shell et Total. Le trafic des hydrocarbures se développe, et les premières pollutions majeures apparaissent sous la forme de déversements plus ou moins accidentels de pétrole par les usines et les navires circulant dans l’étang. En 1938, l’inévitable se produit : un pétrolier arrache un oléoduc avec son ancre, C'est la première et la plus importante pollution accidentelle sur l’étang. La marée noire qui s’en suit provoque des manifestations de pêcheurs qui voient le métier disparaître, las de voir leurs poissons impropres et refusés par les mareyeurs. Une autre marée noire se produira en 1952 c'est le déclin rapide de toute la chaîne professionnelle.

La Seconde Guerre mondiale marque un arrêt de l’activité industrielle et notamment pétrolière, mais en 1945, à l’heure de la reconstruction, les pollutions s’accentuent et là attention les yeux. Il devient rapidement impossible de pêcher dans l’étang de Vaïne et le canal du Rove, tant ils sont souillés par les nappes d’hydrocarbures. Ailleurs, le développement de la navigation de commerce rend périlleuse la pause de filets. Les pêcheurs ont de plus en plus de difficultés à écouler le produit de leur pêche ; la chair des poissons prend un goût de pétrole prononcé. La ressource halieutique diminue de façon spectaculaire ; entre 1949 et 1956, les prises passent de 708 tonnes à 376 tonnes par an. Dès lors, les conflits éclatent entre pêcheurs et industriels, manifestations et procès se multiplient et aboutissent à l’interdiction de la pêche dans l’étang de Berre en Août 1957, les pêcheurs ayant cédé leurs droits d’exploitation aux pétroliers. La pêche est désormais interdite mais elle demeure partiellement tolérée : une nuance d’importance qui prive les pêcheurs de tout recours légal. Un certain nombre de dérogations, d’une durée d’effet initiale de dix ans, furent ainsi accordées. Au terme de cette décade, en 1970, sous la pression des sollicitations, le préfet accorde une tolérance pour la pêche aux anguilles, uniquement dans le grand étang. Cette situation ambiguë va perdurer jusqu’en 1994, date du rétablissement du droit de pêche. Actuellement, la pêche est confrontée à un grand nombre d’incompatibilités : variations de la salinité, « malaïgues », production de toxines, asphyxie, pauvreté du milieu naturel, et envasement du fond de l’étang. Par ailleurs, les fortes concentrations en polluants freinent le bon développement des espèces : la reproduction et le renouvellement des populations ne s’effectue plus correctement ; juvéniles et adultes sont très contaminés. Ainsi, les taux de polychlorobiphényles (PCB) dans la chair des poissons sont les plus élevées du littoral français. Les valeurs relevées dans la chair des muges de l’étang de Bolmon ont d’ailleurs entraîné l’interdiction de leur pêche. Les teneurs en plomb et en cadmium avoisinent celles rencontrées chez les poissons de la mer du Nord ou de la Baltique, et il n’est pas rare de pêcher des anguilles présentant des nécroses et des ulcérations, ou d’autres espèces à la colonne vertébrale déformée et décalcifiée. La diminution des prises ne concerne pas de la même manière toutes les espèces : certaines sont sensibles à la pollution, c’est le cas des anguilles et des loups ; d’autres comme les muges supportent les conditions extrêmes de l’étang. Malgré leur raréfaction, les anguilles représentent encore 44 % des prises actuelles ; commercialisées aux Pays-Bas, elles sont consommées fumées après un séjour dans des eaux bien oxygénées. La conchyliculture, quant à elle , reste interdite dans l’étang ; la production serait dangereuse pour le consommateur. Le nautisme représente une grande part des activités touristiques sur le pourtour de l’étang. La plaisance dispose de 2300 anneaux à Istres, Martigues et Saint-Chamas. Certains clubs nautiques développent la pratique de la voile, du kayak et de la planche à voile. Par contre, les activités balnéaires sont plus pénalisées.

Source la Provence 10 Août 2010.

Il est interdit de fumer dans les lieux publics, mais dehors on peut faire ce que l'on veut la preuve !!!

Fume-es.jpg

Partager cet article

Repost 0
Construit et imaginé par RORO, GREG, MARCO, GEGE.
commenter cet article

commentaires

Renaud 24/07/2013 09:48


Le plus grand virus sur cette planete c'est bel et bien l'homme !!!


La bise a mes amis pécheurs qui me manquent !!

alainpaddy 23/07/2013 19:08


Si j'ai bien compris !! il faut que je fasse fissa si je veux voir encore un peu cette jolie côte avec un peu de ppoisson !! 

roro 23/07/2013 11:21


Ho fan, 


nous allons parler des calanques de Marseillveyre, au final c'est encore pire que Berre tu vas voir Pad c'est édifiant !!!

greg 23/07/2013 02:23


Édifiant mais bon je m'y attendais...


Je ne veux pas noircir le tableau mais toute notre chaine alimentaire est bousiller qi'elle soit animale ou végétale...


Je reviens de Marseille veyres et l eau était marron verte foncée bien degueu...

alainpaddy 22/07/2013 23:35


Hé oui !! la lutte du pot de terre contre le pot de fer !! ezt ce n'est pas fini !! 

  • : Daurades, Sars, Pageots, Loup, calmars, seiches. Surfcasting, calanques de Marseille. Cuisine. Respect de la nature.
  • Daurades, Sars, Pageots, Loup, calmars, seiches. Surfcasting, calanques de Marseille. Cuisine. Respect de la nature.
  • : C'est l'histoire d'une poignée de gars qui rôdent les sentiers des calanques de Marseille, avec son lot de réussite, de déception face aux filets de pêcheurs, de la saleté laissé sans vergogne. Ici on montre tout et on vous dit tout !
  • Contact

Roro.

  • RORO, GREG, MARCO, GEGE.
  • Quand la nuit tombe nos esprits s'éveillent, qu'importe le temps  ou les saisons il n'y a pas de poissons à l'abri de nos cannes à pêche...  Aventures de pieds nickelés garanti...
  • Quand la nuit tombe nos esprits s'éveillent, qu'importe le temps ou les saisons il n'y a pas de poissons à l'abri de nos cannes à pêche... Aventures de pieds nickelés garanti...

Pour contacter SILVERPECHE.

                Depuis Votre Messagerie notre adresse est: 

                              silverpeche@gmail.com

    

Recherche Dans Le Blog

Catégories