Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 février 2014 7 16 /02 /février /2014 08:56



Cela fait bien longtemps que je ne n'ai plus confiance en nos institutions, cela fait des lustres qu'elles nous prennent pour des billes et le monde qu'elles nous dépeignent n'existe pas. C'est un peu comme quand on raconte à nos gosses que le père noël apporte les cadeaux, que la petite souris vient chercher des dents planquées sous l'oreiller, qu'il existe un dieu ou un paradis...Il suffit de parcourir un peu les lignes de la toile ou de s'abonner à des revues spécialisées pour se rendre compte qu'il n'y a plus que les enfants qui croient encore en quelque chose. Les plaintes de gens qui ont été confronté à une expérience alimentaire unique m'a poussé à creuser un peu plus, rapidement on apprends le pire sur la tracabilité des aliments. On nous garanti une viande saine gorgée de céréale labelisée à gogo, mais voilà, la plupart du temps un logo n'est qu'une étiquette achettée à un organisme officiel et les arnaqueurs qui manipulent leurs produits par la suite ne manquent pas ( lien pour CHARAL). Pour la filière du poulet c'est la débandade complète, du poulet y'en a à tous les prix mais tous ne bénéficient pas du même traitement. Normalement pour avoir un label il faut répondre à un cahier des charges sanitaire bien précis qui doit normalement répondre à une demande de la part de la clientelle sans sacrifier l'aspect alimentaire, il faut en outre que le fermier dépose un dossier où il fait preuve que toutes les conditions d'élevage sont réunies pour avoir ce label. Il s'acquite de sa lourde taxe et peut ainsi commercialiser sous le label qu'il a demandé. Ben là c'est un peu comme l'examen du permis de conduire, devant l'examinateur on met la ceinture, on respecte les feux ou les stop, on règle les rétros on ne lâche pas de caisse qui puent. Une fois le permis en poche fini le respect du code de la route, on roule bourré en excès de vitesse le téléphone à l'oreille, les rétros ne servent plus à rien c'est la foire ! Ben dans l'alimentation c'est un peu pareil, le fabricant est obligé de ruser pour avoir un peu plus de marges, c'est ce que nous avons constaté dans la filière des poissons. Une fois pêché, le poisson noble comme le cabillau, la morue sont conditionnés à bord du chalutier, une fois débités ils subissent une cure d'injection d'eau avant congélation qui les rend plus lourd sur la balance, le consommateur paye de l'eau au prix du poisson. Pour tromper le client tout est bon si cela permet de se remplir les poches, voilà des pratiques qui sont connues et tolérée par nos institutions qui donnent même une norme à respecter dans le style 15% d'ajouts sur la masse charnelle (lien). On apprends qu'on peut commercialiser des herbes de provence qui sont ramassée en Chine malgré les radiations mortelles, on découvre que l'ail provençal vient aussi en majorité de Chine (celui là c'est du lourd), ha bon... Voilà des ingrédients qui se retrouvent dans des plats surgelés qui sont largement consommés car leur prix est imbatable, ils vont aller toucher une clientelle financièrement défavorisée qui n'a pas le sentiment de s'empoisonner bien au contraire. C'est qui m'a toujours poussé à  aller chercher plus loin que la simple façade de ce tout ce que l'on nous dit, combien de fois j'ai admiré les étals des pêcheurs à la criée, là il y a de tout, j'ai rêvé des centaines de fois sur ces poissons fraîchement sortis de l'eau jusqu'au jour où...je suis allé chercher plus loin, des pans entiers de mon enfance se sont étiolés. Ce qui va tous nous perdre c'est la soif intense du profit, ce qui cloche dans ce monde c'est ce foutu pognon qui ouvre des portes cachées qui ne sont pas accessibles à tous, l'humain est programmé pour détruire ce qu'il a construit, il est à la fois meurtrier et bienveillant, à la fois heureux et malheureux, amoureux et rempli de haine...Tout ce cocktail de sensations extrêmes est manifestement trop lourd à porter pour un seul être humain qui ne sait pas gérer tout ça.

DSC00007

Cette sortie du Samedi soir est annoncée agitée sur nos têtes, le vent qui sévi ici ne cesse pas, il tourne, il vire, il s'amuse à tournoyer dans les airs mais en tout état de cause, il reste ici. Voilà, il va nous falloir une montagne de courage pour aller poser les cannes en plein vent et rester attentifs en cas d'une touche. Pour l'occasion il y a Robert et Reno qui sont de la fête, une équipe de choc, donc, le poisson ne risque rien ce soir...

DSC00001

Le vent est tellement fort que nous sommes obligés d'alourdir à 50 grammes les écureuils, ceux qui auront choisi plus léger devront composer avec de fausses joies crées par une rafale et au bout du compte on ne sait plus si il y a une touche ou si c'est le vent. Il nous faudra patienter longtemps pour prendre le premier poisson et par chance c'est sur moi que ça tombe en  premier. Mais avec 50 grammes dans l'écureuil il faut que le poisson tire un minimum pour faire grimper le lest lumineux, là il  monte sur quarante centimètres mais ce qui m'interpelle c'est quil reste en l'air, voilà une indication claire, le poisson semble être au bout. Effectivement c'est sans chichis car à peine ai-je pris la ligne en main que le poisson sonde franchement, je le ferre mais il y a une dernière chose à accomplir, c'est le salabrage et là...Je ne me suis pas rendu compte que la belle houle conjugé au vent, saupoudré de pics très pointus des roches vont compliquer la manoeuvre. Il ne sagit pas de se casser la figure sur ce genre de roches coupantes, là c'est le urgences de l'hopital Nord direct, le simple fait de passer sur ces pointes pour aller d'une roche à l'autre entaille facilement une chaussure neuve, alors la main ou les fesses ça rentre comme dans du beurre. Du bout des bras Reno fini par mettre le poisson dans les mailles après moulte facécies, je suis assez soulagé car c'est la première touche de la soirée et je ne me suis pas senti qu'en plus le poisson me fausse compagnie.

4

Même si ce n'est pas un gros loup je suis heureux, au vu des conditions qui on plaqué la quasi totalité des pêcheurs au fond de leur canapé, nous on y était et ça c'est ma récompense de tant d'éfforts.

Un  peu plus tard c'est Reno qui demande le salabre, ouf fan de chichourle la soirée démarre ou quoi ? Entre deux rafales nous voyons arriver une beau pageot, du bout des bras je lui salabre, hé bé. A ce moment il ne reste plus qu'à Robert de faire son poisson, ce n'est pas franchement gagné mais heureusement tout vient à point à celui qui sait attendre, Robert demande de l'assistance quelques intants plus tard car il amarre un truc qui pèse une tonne mais qui ne donne pas de coups de têtes. Alors là les pronostics fusent dans tous les coins, une poulpe, un congre, une slip XXL jusqu'au moment où nous voyons arriver un poulpe suivi d'un poisson qui tourne derrière ? Ha...merde... Ce que nous voyons en ce moment de nos yeux n'est pas du tout logique, nous pourrions admettre, à la limite du raisonnable, qu'un poulpe vient en surface pour croquer un poisson qui est en difficulté, mais admettre l'inverse, c'est plus dur. Avec l'écume et les vagues il est difficile de voir exactement ce qui se trame sous les eaux, dans le doute je met un coup de salabre et enfourne tout le monde, poulpe et poissons dans les mailles. En fait, après un examen rapide c'est une grosse branche de posidonie que Robert à remonté, elle ressemble à s'y méprendre à un poulpe de belle taille, en regardant au fond de l'épuisette on peu voir une jolie Galinette qui tire un peu la langue...On se regarde, je crois que tout le monde s'est compris et on part dans une rigolade monstrueuse, désolé Ange c'est plus fort que nous !!!

DSC00005

6

Tout le reste va être très simple à expliquer, nous n'avons plus eu de touches, nous sommes restés là quelques heures à parler de notre vie et un peu de tout. Nous avons aussi longuement parlé du prix des appâts qui la première cause d'inquiétude pour tout le monde et de la venue de sud'esca qui fourni des appâts et que nous allons tester un peu plus.

Mais le plus grave dans tout ça c'est que nous avons constaté que le budjet pêche diminue chaque année, cela devient beaucoup trop difficile de sortir vingt ou trente euros par sorties car en pêchant deux ou trois fois par semaines cela fait à peu près Cinquante € donc à peu près deux cent € le mois. Rien que le budjet bibis, riminis pèse à lui seul presque 2500 € l'année, je ne compte pas le fil, les plombs, les hameçons et tout les petits autres accessoires qui gravite autour de pêche. Il est urgent de trouver de nouvelles solutions qui vont alléger notre budjet appâts et fournitures en tout genre.

  La pêche de Stef, là, c'est une sortie monumentale vu la saison et les condition de pêche hors normes...Il faut beaucoup de chance et d'intuition pour trouver le bon poste au bon moment, il faut avoir le bon appât et savoir comment faire ses montages qui feront mouche dans une situation complexe. Vous remarquerez au fil des mois que ce Garçon va régulièrement bousiller nos repères sur la pêche, c'est une perle de silverpeche qui en plus d'être un pêcheur, est un compagnon vraiment agréable dont nous ne pourrons plus nous passer. Il est tout l'esprit de silverpeche, un ami, une valeur, tout est dit pour nous...

20140216 102921-1

La plus grosse 2,4 kg, au dessous 1kg6 et ainsi de suite, voilà c'est ça la pêche, on sort un peu au hasard et on fait confiance au destin...

Bise les gars !


Partager cet article

Repost 0
Construit et imaginé par RORO, GREG, MARCO, GEGE. - dans Poissons
commenter cet article

commentaires

Renaud 19/02/2014 10:58



Roro 19/02/2014 10:37


Ha les enfoirés, les faux frères, moi qui n'avait pas faim pendant que mes deux compères  s'empifraient du jambon cru ou des sandwichs poulets mayo, à force on fini par goûter un peu. Vous
allez voir bande d'ingrats, la prochaine fois je viens avec le coucous et le premier qui me dit non je lui enfonce le plat dans les trous de nez.


Ho putain par contre le sandwich fait par l'épouse de Reno c'est une tuerie, poulet, salade, tomate, jambon, mayo, tu veux résister comment toi ?

renaud 18/02/2014 20:20


Oui c'est vrai j'avais oublié, Ro a fait que bouffer toute la soirée, un vrai ventre.


On lui a pourtant demandé de nous en laisser un peu ... tu parles, un ventre reste un ventre, il a tt tué .


 

Bert 18/02/2014 18:23


Effectivement il fallait une grosse motivation pour sortir ce jour la , le problème avec cette équipe c'est qu'on reste pas sérieux longtemps , surtout avec Roro qui nous bouffe tous nos
sandwichs ... 


Concernant la pêche a l'ami Steph , je ne parlerai pas de chance , il y en a aussi mais il y a certainement une grande connaissance des spots pratiqués et de la météo adéquate , pour moi il est
dans la lignée des Pescador13 , David et d'autres que je ne citerai pas par modestie ...


Aussi je voulais m'excuser auprès de mes copains les Galinettes d'avoir involontairement pêché un membre de leur team , si vous m'invitez a une sortie je promets de pas recommencer ... 


Malgré une météo pourrie , un spot inconfortable au possible j'ai passé une très bonne soirée , je  fais de grosses bises a tous , @ très bientôt !!!

Roro 18/02/2014 08:01


Ha ha ha "les daurades sauvages" ha ha ha non j'en ai un autre, "les daurades longues" ça vous va bien mieux !!!


Bises les gars !

!!! 17/02/2014 21:06


Alors là, avec un vent pareil, il fallait vraiment avoir envie d'aller a la pèche.


Tu parles d'une équipe ! Il a fallu que je les supporte toute la soirée  !!!


Oui un grand bravo a Steph. Moi je dirais pas phénomène (parc'que ça on peu pas dire que cela manque ds les rangs des silverboys hein ) Juste un tres tres bon pécheur .


Y donne pas des cours en gache Mr Steph ?


 


 


 

ange 17/02/2014 20:57


et ça vous fait marrer,vous prenez deux galinettes par an et ça y est c'est le delire, si on s'était apelé" les dorades
sauvages"  hein! une blague tous les cinq ans........mais quand même c'est beau une galinette.allez bises les gars,bientôt vous serai aussi fort que nous ,mais il y a encore du
boulot.hihihihihihihihih.

steph 17/02/2014 19:37


salut a toute l'equipe silver peche! bravo roro pour le loup.greg merci pour le complimentmais je suis pas du tout un phenomène j'ai juste respecter les 3 regles des vieux pecheurs:60%de meteo,30%de connaissance et
fraicheurs des appats,et 10% "tres important"d'croire un max... biz a tout le monde

RORO 17/02/2014 16:41


Ha ouai là on à plus d'excuses, d'ailleurs quand j'y pense c'est fou ça, on galère comme des malades pour prendre 4 poissons, lui il arrive après toi et 4 heures il sort trois patates sous le nez
!!! Ca commence à bien faire !!!!

greg 17/02/2014 16:28


Steph tes un phénomène mec!


Avant on avait l excuse de dire:ouais y a pas de poissons en ce moment,mais avec toi ça va plus être possible


BRAVO!

roro 16/02/2014 19:41


Ha oui on s'est marré comme des patates, bert le racontera mieux que moi,


bises Pad

alainpaddy 16/02/2014 16:58


Très content pour vous trois ! personne de bredouille ! 


je ne savais pas quelle photo choisir pour illustrer mon blog ? Stef vient de faire la une , la gallinette est jolie , mais il manque Bert derrière ! donc ce sera Roro !


 


j'aurais voulu être là quand vous avez remonté ce poulpe !! avec la gallinette derrière ! il va y avoir du chambrage derrière ça ! :D 

  • : Daurades, Sars, Pageots, Loup, calmars, seiches. Surfcasting, calanques de Marseille. Cuisine. Respect de la nature.
  • Daurades, Sars, Pageots, Loup, calmars, seiches. Surfcasting, calanques de Marseille. Cuisine. Respect de la nature.
  • : C'est l'histoire d'une poignée de gars qui rôdent les sentiers des calanques de Marseille, avec son lot de réussite, de déception face aux filets de pêcheurs, de la saleté laissé sans vergogne. Ici on montre tout et on vous dit tout !
  • Contact

Roro.

  • RORO, GREG, MARCO, GEGE.
  • Quand la nuit tombe nos esprits s'éveillent, qu'importe le temps  ou les saisons il n'y a pas de poissons à l'abri de nos cannes à pêche...  Aventures de pieds nickelés garanti...
  • Quand la nuit tombe nos esprits s'éveillent, qu'importe le temps ou les saisons il n'y a pas de poissons à l'abri de nos cannes à pêche... Aventures de pieds nickelés garanti...

Pour contacter SILVERPECHE.

                Depuis Votre Messagerie notre adresse est: 

                              silverpeche@gmail.com

    

Recherche Dans Le Blog

Catégories