Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
SILVERPECHE.com

SILVERPECHE.com

LE BLOG DES SAISONS

Publié le par ROLAND
Publié dans : #Poissons


borelly-2010-20avril-202009-20003---Copie.jpg

Nous sommes vendredi 5 Mars et il est 17 heures, je suis dans ma vieille voiture bleue au beau milieu du parking en bas de chez moi en partance pour la pêche. Il y a un détail que je n'ai pas encore réglé c'est le lieu de pêche, tout en conduisant je passe en revue à peu près tout les  coins et recoins qui me servirons ce soir à jauger la fin de la période de fraie des poissons. Le vent est très fraîchissant de Nord-Est et assez fort dans l'ensemble, c'est à lui seul un facteur de sélection implacable car les poissons sont sensibles aux variations de temps, je pense qu'a Cassis si la mer veut bien bouger un peu je pourrai trouver mon bonheur dans l'écume au raz des roches...c'est dis me voilà en route.

 


 

 

falaise cassis.JPG
Une prospection avant la pêche.

A ma grande surprise en arrivant au Bestouan c'est l'état de la mer. Je m'attendais à une mer bien formée et un peu bruyante comme un jour de fête mais c'est le calme plat qui règne ici, il n'y a pas âme qui vive. Ce n'est pas qu'il n'y a pas de vent mais pour l'instant c'est du Nord-Ouest qui souffle et lui par contre il lisse la mer de Cassis comme personne... Du ras de la plage de galet du Bestouan jusqu'au pied les falaises du cap Canaille au loin seules les frises qui courent sur l'eau d'un bleu intense, font une animation visible d'où je suis. Remarque au vu des températures qu'il y a ce soir je comprends que l'on ai envie de rester à la maison au chaud.
Bon...pour traquer le sar dans l'écume c'est raté il va falloir farfouiller dans les calanques pour trouver quelques coins moins abrités susceptibles d'offrir un peu d'animation contre les roches. A la vieille chapelle de Cassis c'est même pas la peine c'est le même constat, mais quel décor sublime et dire que nous ne pourrons plus pêcher ici dans quelques temps. Au fait je ne vous ai pas dis mais ce Samedi 15 Mars il y a la commission qui se réuni tout près de piscine à la Ciotat pour finaliser la montagne d'interdictions de nos calanques et notamment celles de Cassis. Voilà les gars nous y sommes, préparer vos mouchoirs nous ne pêcherons plus jamais dans les calanques Marsqeillaises d'ici peu...
DSC02799
Je m'installe vers pamplemousse en désespoir de cause, le coin est très joli mais pas super propre y'a quelques boites de mourons oubliées et n'abrite pas une faune animale très concentrée, c'est un peu la chance que je viens chercher ici, pourquoi pas après tout ? Je ramasse les boites rouges et je les emballes à côté de mes affaires.
Je met une canne avec une demi sardine au fond et l'autre avec mon fameux tandem crevette pour débuter la prospection au pied des roches. Immédiatement la crevette fait des heureux et j'enregistre une multitude de touches, toutes aussi sèches que possible , signe que les petits sars sont bien ici à gratter les posidonies pour trouver en désespoir de cause de minuscules invertébrés transparents qui  forment l'ordinaire. Voir ou sentir soudain un gros morceau de crevette bien juteux doit leur secouer les tripes et créer des convoitises au delà de ce que nous pouvons sûrement imaginer. A ce jeu les bogues n'ont pas d'équivalent et peu importe la couche d'eau choisi c'est une bogue ou une oblade qui ma plie la canne, mais je ne suis pas venu pêcher tout ça je vais changer de montage car entre deux eaux ce soir il n'y aura que ça.
Alors que je m'interroge sur le montage adéquat, j'entends du coin de ce qui me reste de cerveau disponible, un sifflement familier... Hoooo put..c'est le frein du moulinet !!! d'un bond je saute sur ma canne et commence à remonter, ma canne est pliée, le poisson en ligne donne de bons coupe de têtes à la façon d'un congre... Bon fausse joie, il ne fait pas un kilo mais je le remercie il ne sera pas sélectionné pour le grand voyage dans l'au delà (du moins pas ce soir). Par contre il m'a fracassé tout le fil, bon allé je refait le montage et je la cale au même endroit, l'écureuil bien tendu qui danse avec le vent.
DSC02800
Ma deuxième canne sera un peu plus plombée avec toujours le tandem crevette, ce montage me permet de pouvoir bouger de roches en roches et sentir ,car peu plombé, toutes dénivellations sous marines et de peigner les roches sans accrocher le fond. Par contre c'est un véritable appel au crime pour les poissons et il ne résistent pas bien longtemps à un gros morceau de crevette qui échappe et qui pourrai être pris par un concurrent. Presque immédiatement c'est la touche sèche façon sar, petit sar qui ne me donne que quelques coups de tête. Mais à l'examen c'est un petit griset qui a  mordu, tient retourne à l'eau mon gars . Matez la taille du monstre, il ne fait même pas cent grammes...
DSC02803

l'autre canne ne bouge pas, j'ai mis une demi sardine dans l'eau et il n'y a pas de touches...Pffff, va comprendre. Houlahoula !!! mon bout de crevette viens de trouver encore un client un peu plus nerveux chouette mais c'est pas un monstre lui non plus...ha bon il retourne encore à l'eau...

 

DSC02804

En trois secondes et demi j'ai un nouveau client en ligne, tout aussi batailleur mais tout aussi gros que les précédents, c'est quoi alors ce coup-ci ? Ha une oblade bon...
DSC02805

Le vent se calme un peu mais il fait un froid de canard, je ne sent plus mes mains, la mer bouge un peu j'en profite du calme pour examiner les trous ou peuvent s'abriter une petite faune  indispensable, je ne me souvient pas avoir vu autant de gobies qui vivent en dehors de l'eau.
Au final il est onze heures et malgré les touches incessantes sur la demi sardine je décide de rentrer, la fatigue me gagne car je n'ai pas mangé à midi à cause d'une course à faire, pas mangé ce soir à cause de la pêche, je plie boutique car l'estomac se creuse de trop. Je ne revient avec aucun poissons dans la musette mais avec une bonne poignée de renseignements que je vais distribuer à bon escient. Je constate que la période des amours pour les poissons n'est encore finie car cette fois encore tous les poissons sont petits et bien calibrés. Je ne peut pas m'empêcher de rêver à la bonne saison où le poisson est enfin dispo pour se nourrir, je quitte cette endroit, la lumière de canaille vient de se couper je suis dans le noir complet, pour une fois la marche est une rigolade c'est au moins ça...

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog