Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 mars 2012 7 11 /03 /mars /2012 12:33

Le dossier du parc des calanques n'en fini pas de faire réagir sur notre messagerie, vous qui ne vous êtes pas manifesté et qui au fond pensez que tout cela est déjà programmé ou pire, pensez que rien ne se fera, vous vous êtes lourdement trompé. Pendant que nous faisions tous les cigales au bord de l'eau avec nos poissons les enquêtes publiques se sont multipliées, les décrets ont rapidement avancés, les revendications ont été lancées et d'ailleurs pas toujours dans un climat franchouillard. Nous avons heureusement à l'heure actuelle des opposants aux facéties des ministères qui sont en charge, par petits morceaux, de gérer le futur de la pêche de loisir. Comme nous l'avons dit dans le précédant article, l'intérêt soudain du parlement Européen pour la pêche de loisir n'a sûrement pas vu le jour que pour les qualités dans la pêche de loisir qu'il souligne fortement voire tendrement, nous pensons plutôt que trois millions d'électeurs/ pêcheurs qui dépensent deux milliards d'euros dans l'industrie font d'un coup miroiter des possibilités électorales non négligeables après tout. Nous devons probablement notre planche de salue aux fédérations qui n'ont pas hésité à rentrer dans le gras tête baissée pour nous préserver un peu de liberté dans notre passion et pour essayer aussi de réguler des pratiques scandaleuses.

Ne rêvez pas pour autant, certains lieux bien connu aujourd'hui vont être rayés de la liste des postes à pêcher, choisi pour des raisons qui sont encore bien obscur car CACAU ne repeuplera pas tout Cassis ni les autres lieux fermés non plus. Mais dans un futur proche il n'est pas interdit de penser que ces zones vont s'élargir considérablement car inévitablement elles n'apporteront pas les effets escomptés, il n'est pas interdit non plus de croire que cette déclaration gratuite ( mais obligatoire) va donner de l'appétit à nos élus quand ils vont découvrir soudainement que nous sommes en réalité quatre millions de pêcheurs réguliers ou occasionnels. En faisant un rapide calcul, un permis à (peut être) 50 euros plus quelques milliers de plus l'été multiplié par quatre millions on imagine sans peine que notre espace gratuit va se transformer en parc payant...On fait passer ça rapidement sous l'épisode de la protection de la nature, l'environnement, la transmissions du savoir aux plus jeunes, on y voit même sur la propagande un fier marin debout en haut des falaises de Bretagne qui montre une mouette qui passe  à toute allure dans le ciel à un gosse, ses cheveux blonds éparpillés dans le vent le mino est tout ébouriffé d'étonnement montrant ses belles dents blanches à la mer qui crépite en bas.

Voilà le schéma  éprouvé de ce qui s'est passé il y a longtemps pour nos amis qui pêchent en eau douce, l'état ne reviendra pas dessus, vous savez, à cause des millions de sesterces que cela rapporte...

Vous qui ne croyez pas que le permis mer puisse voir le jour par ce que c'est une expérience qui à déjà été tenté ailleurs et abandonné, qu'on est des révolutionnaires et tout et tout vous vous mettez encore le doigt dans l'oeil car cela marche très bien en eau douce.

Mais faites bien attention, à force de ne croire que ce que vous voyez, soyez-en sûr, votre permis de pêche vous pourrez même le toucher...

DSC04874

La pêche est une belle distraction qui devient vite une passion quand on rentre dans le sujet, mais, même si sa résonance peut être socialement gratifiante ou alimentaire voire narcissique pour les plus cons, il n'en reste pas moins qu'elle est une des plus ancienne pratique au monde que l'homme à trouvé pour vivre convenablement. Au fond, pratiquer la pêche avec une canne n'a pas fondamentalement évolué depuis des millénaires car nos ancêtres le faisaient aussi ainsi. Pensez vous, le moulinet à été inventé en chine trois siècles après J-C et la pêche  à la ligne date d'à peu près seize mille ans. La canne à pêche quand à elle à été pensée en Egypte deux mille ans avant l'an zéro. Seul les matériaux employés font considérablement gagner en confort d'utilisation et en résistance mais comme à l'origine des temps nous plaçons toujours tous nos espoirs dans l'aspect alimentaire à un moment donné. Hé bien c'est là les gars que tout ce complique... Car mis à part ceux qui "leurrent" à ce jour personne n'est en mesure de dire que ce va rechercher un poisson pour s'alimenter, au mieux les plus techniciens savent qu' une certaine période est plus propice pour tel appât mais le constat le plus visionnaire prend fin ici.

DSC03027

DSC03025

 Pas besoin d'avoir fait de haute études pour comprendre les mécanismes de base d'ailleurs vous avez forcement constaté qu'au cours d'une partie de pêche le même appât ne suscite pas le même intérêt selon le moment où on se situe dans l'année. On ouvre ici une parenthèse pour dire que ceux qui savent tout sur ce plan sont des cons de première à éviter d'urgence car on peut estimer au mieux la chose que sur des pratiques quasi journalières en espérant que cela se passe bien le jour "J"...

DSC03065

Nous, on a simplement remarqué qu'en automne les bibis couvraient une très large palette de ce recherche les sparidés et il suffit d'en avoir en réserve de bien frais pour s'en rendre compte. Mais en se servant d'autre chose que des vers le reste de l'année on constate aussitôt que les crabes peuvent rester une nuit entière sans trouver une mâchoire bizarrement. A l'inverse dans l'été, c'est souvent un festival qui ne se démenti jamais, de plus, les beaux sujets sont souvent pris en premier ce qui fait croire au miracle annuel. C'est ce qui nous est arrivés d'observer de temps en temps alors que volontairement nous avions équitablement réparti sur les cannes un montage crabe, puis bibi, un mouron entier à la file pour voir ce qui se passe. J'ai même poussé le vice à mettre une dure entière parfaitement fraîche dans un passage à daurade, le résultat est surprenant car le ni le bibi, ni le crabe, ni le mouron n'ont été touchés alors que la dure à été rapidement avalé par une blanquette très largement dans la maille. Pire j'ai pris un gros marbré et un petit loup sous les yeux de Greg qui n'avait pas remarqué que j'utilisais ses dures ! Bien sûr cette constatation n'est pas à inscrire dans le livre de ce qu'il faut impérativement faire, mais au moins, elle ouvre une porte d'un certain possible quand rien n'a l'air de plaire aux poissons dans certaines circonstances.

DSC04866

Max mon fils et moi allons fouler des abords des roches de Marseille à l'affût de beaux poissons qui pourraient se laisser séduire par nos multiples appâts idéalement postés. Il faut bien le dire, c'est pas notre jour de chance car malgré une météo digne d'un beau jour de printemps, nous sommes face à la marée annuelle qui ne favorise pas la prise de gros poissons. Le flux des eaux qui se retirent sur des centaines de mètres ne nous offrent pas la possibilité d'aller chercher aussi loin nos poissons. Allé je vous entends rigoler d'ici, hé oui, entre vendredi et samedi la mer s'est retiré sur de gros volumes d'eau emportant au passage la plupart de ses habitants, on appelle ça la marée de l'année. J'ai compris le truc quand dimanche j'ai vu dans le port de Bandol les berges presque à sec laissant les roches habituellement immergées sous le beau soleil.

DSC04877

dans ces conditions on est pas dans  de ce qui se fait de mieux pour la daurade, du coup on va bricoler quelques poissons de roches en attendant la tombée de la nuit qui pour autant ne s'annonce pas mieux.

DSC04883

Mon fils  à tenu à poser avec "son poissons record" qui lui a plié sa canne à buscle pour le rock fishing COLMIC offert par ORLANDO, tu parles une bogue de 280 grammes ça vient pas comme une merde au bord. Notez son air sérieux qui prouve qu'une graine pêcheur est née...merci seigneur !

DSC04884

Voilà ce qui arrive quand on pêche à la sardine, même de jour les murènes font que casser les c......

Une, deux, trois, quatre, cinq, six ,sept, huit, neuf, dix...non pas que je cherche à faire votre éducation mais c'est le nombre de canne qui vont être déployées dans le sable à différentes distances pour trouver le nid où pourraient rester quelques poissons. On va alterner le bibi, la sardine, les cordelles prises chez Orlando, vu que notre ami  a toujours ce qui se fait de mieux en qualité, ce n'est pas de ce côté que mes inquiétudes se situent. Ce serait plutôt du côté de cette fameuse marée qui secrètement fait des ravages sous les eaux de notre belle mer bien calme. D'ailleurs le constat est vite fait, les touches sont immédiatement réparties sur toutes les cannes alternant les beaux yeux, les petits pageots de trois cent grammes et les sars à peine acceptables, j'ai beau mettre du trois zéro rien n'y fait vraiment c'est la déroute. Les pageots avalent comme des malades, les sars s'embrochent comme dans une rôtissoire et en gros je ne sait plus quoi faire pour éviter cela. Si, je sait quoi faire, à minuit et malgré le temps fabuleux, on remballe et on se casse...

DSC03070

DSC04889

Voilà tout ce qu'on a pu faire avec tout ces somptueux appâts, là on en est sûr...Y'a rien dans l'eau de notre côté !!!!


Partager cet article

Repost 0
Construit et imaginé par RORO, GREG, MARCO, GEGE. - dans Poissons
commenter cet article

commentaires

  • : Daurades, Sars, Pageots, Loup, calmars, seiches. Surfcasting, calanques de Marseille. Cuisine. Respect de la nature.
  • Daurades, Sars, Pageots, Loup, calmars, seiches. Surfcasting, calanques de Marseille. Cuisine. Respect de la nature.
  • : C'est l'histoire d'une poignée de gars qui rôdent les sentiers des calanques de Marseille, avec son lot de réussite, de déception face aux filets de pêcheurs, de la saleté laissé sans vergogne. Ici on montre tout et on vous dit tout !
  • Contact

Roro.

  • RORO, GREG, MARCO, GEGE.
  • Quand la nuit tombe nos esprits s'éveillent, qu'importe le temps  ou les saisons il n'y a pas de poissons à l'abri de nos cannes à pêche...  Aventures de pieds nickelés garanti...
  • Quand la nuit tombe nos esprits s'éveillent, qu'importe le temps ou les saisons il n'y a pas de poissons à l'abri de nos cannes à pêche... Aventures de pieds nickelés garanti...

Pour contacter SILVERPECHE.

                Depuis Votre Messagerie notre adresse est: 

                              silverpeche@gmail.com

    

Recherche Dans Le Blog

Catégories