Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
SILVERPECHE.com

SILVERPECHE.com

LE BLOG DES SAISONS

Publié le par RORO, GREG, MARCO, GEGE.
Publié dans : #Poissons

Cette fois-ci c'est dans le Var que nous irons traîner nos chaussures, en fait vu la configuration de l'équipe nous ne pourrons pas faire mieux car partir de bonne heure, prendre les appâts chez Filou et être dans les temps c'est pas possible. Nous serons quatre à partir, deux groupes composés de Greg et Jérémy, Bruno et moi. Au départ nous avions prévu une grande aventure chargé de gros bibis et vers de rimini, mais il y a un phénomène qui se produit pourtant chaque années mais que nous n'arrivons pas à intégrer immédiatement, c'est la tombée de la nuit. Quand on parle poissons et surtout daurades, on fini par croire que le soleil se couche toujours vers dix heures du soir seulement voilà, il se couche à cinq heure et demi ce qui coupe net nos espoirs de calanques profondes. Nous irons nous vautrer sur une belle plage à quelques pas de la voiture, ha la vache, faut vraiment aimer ses potes pour suporter ça...

Bon moi je balise car nous sommes à quelques kilomètres du point de rendez-vous et je n'ai pas de nouvelles de Greg, vu le coco j'ai tout intérêt à me tenir au courant car c'est une tradition chez les Silvers, on ne fait rien de prévu et au plus on est nombreux et au plus c'est la foire. Bruno se charge de trouver Greg au tel et en quelques minutes ça tombe... 

- " Hein ? Ils sont déjà sur place ? Quoi ? Ils sont ensablés ?

Alors là je suis de plus en plus inquiet car je ne voit pas comment on peut s'ensabler avec la voiture dans ce coin, ils ont dù aller sur une autre coin, mais au final pour eux et malgré qu'ils soient arrivés depuis assez longtemps ils ne pêchent pas encore. Voilà nous y sommes presque et nous commençons à chercher jusqu'au moment où nous allons trouver nos copains transpirants au possible.

4

En fait ils ont très certainement voulu voir jusqu'où ils pouvaient aller en voiture, ils ont tenté  de faire une percée dans le sable qui s'est soldée par un formidable ensablage jusqu'au carter du moteur. Alors on creuse, on essaye de remonter la voiture pour passer une planche sous les roues, l'exercice n'est pas facile mais au bout d'un long moment al clio va être déguagée du sable, allé les gars, la pêche peut enfin commencer...

Bon allé on est un peu à la bourre et il va falloir se cracher dans les mains pour être à peu près bon, rapidement les scions fendent l'air bruyemment comme si ce soir il avait du beau matos présent. Moi je suis sûrement le premier à faire toucher mes plombs dans l'eau, mon matos était déjà tout prêt ce qui me permet de faire le tour de mes copains qui s'agitent comme des gamins.

Là c'est Greg qui est affairé à faire ses montages pour la baleine.

5

Là c'est Bruno qui est bouillant comme la braise malgré qu'il n'ai pas beaucoup dormi depuis deux jours, la crève, les congés, la vie de famille aussi.

6

Là c'est Jérémy notre guide ensableur officiel !!!

7

Ce soir tous les espoirs sont permis car il ya une houle qui rentre pas mal, il n'y a pas un gramme de vent et la lune va sortir dans quelques heures, ce sont des ingrédients qui ne sont anodins pour les poissons, mais le seul hic c'est que c'est soit tout bon ou tout mauvais, nous en avons fait la preuve dans les calanques reste à voir si de plage c'est pareil. A peine le temps de le dire que Greg à une belle touche sur un calmar mis en entier, le frein va partir ce qui laisse présager qu'il est dessus les puissants hameçons en inox.

DSC00003

On est là comme des gosses à rigoler et à faire pronostics copieux, au ferrage il se plante et Notre copain n'a plus qu'à le remonter. Arrivé au bord le ton de la soirée va être donné, Greg a trouvé un congre, là c'est la déception totale de toute façon il va se décrocher dans la frange du bord et c'est tant mieux. Mes autres copains ne se privent pas de quelques touches curieuses qui animent un peu la soirée bien tranquille, heureusement pour patienter nous avons apporté du vin d'Alsace et du Bordeaux rouge, avec de la bonne charcuterie et du pain ce qui constitue le repas de base du pêcheur quand il est à la pêche. Au hasard d'un croisement de fil Bruno va remonter un joli sar qui n'a fait aucune touches...Ha bon...

DSC00002

13

Regarder moi cette belle équipe de bras cassés, là c'est gros concentré d'embrouilles de tout poils, chaques sorties c'est une sorte de cocktail explosif où il faut toujours une bonne dose de sérieux pour compenser le lot d'impévu toujours fourni avec l'histoire.

Rien ne se passe de vraiment concret jusqu' à deux heures du matin, il n'y a plus trop de touches et mes copains vont partir fatigués d'attendre, moi je vais rester un peu plus avec Bruno pour voir si au lever du jour la donne change un peu. Curieusement nous allons faire une découverte très surprenante avec la maigre lune qui va sortir, en fait le coin est bourré de petits fiélas qui bouffent tout ce qu'ils trouvent, en  plus ces cons là ils font de belles touches, grrrrrrr...

DSC00004

DSC00005

On coupe des fils et on remet à l'eau.

Il est Cinq heures et demi du matin, nous n'avons pas eu de touches depuis bien longtemps et nos petits yeux commencent à se croiser, je pense que nous ne verrons pas le lever du jour vu de la plage car la fatigue va nous gagner plus vite que notre volonté. Heureusement je suis gavé de café ce qui me permet de rester à peu près concentré sur ce que je fait mais mon ami avec sa crève n'a dormi que deux heures en deux jours et il est hors limites. Un peu plus tard au hasard d'une remontée de ligne je vais accrocher une belle sole qui ne m'a fait qu'une seule tirette, j'avais laissé courrir pensant que c'était une vague qui l'avait fait bouger l'écureuil.

DSC00006

J'en discutait justement avec Alainpaddy qui s'étonne que nous faisions des soles presque à toutes nos sorties, c'est vrai car de mémoire c'est la première année qu'il y en a autant mais bon, pour la petite histoire on est loin d'en faire beaucoup quand même. Du coup il va nous rester presque tous nos bibis, il va falloir faire une nouvelle sortie dans la semaine, zut alors...

9

Le retour va être terrible pour nous, la fatigue extrême va nous suivre tout le long du chemin et c'est ici que nous redoutons le plus ce genre de sorties.

Bises les Gars...

Commenter cet article

Roro 03/11/2013 14:37


Je soupçonne mes deux copains d'avoir voulu pêcher du coffre de la voiture, ils m'ont dit non, nonnnnnnnnn, nononoooooooonnnnnnn, Ouai mon oeil, je les connait mes cocos, toujours assidu dès
qu'il faut faire une connerie...Mais c'est pour cela que je les aimes, au moins on est toujours dans la rigolade et ça, ca n'a pas de prix  !!!!!!!!


Bizzzz

greg 02/11/2013 19:20


Je sais maintenant ce que c'est que de faire le Paris Dakar!


A part ça,y a rien dans l'eau a part du fielas ou dorade longue.

alainpaddy 02/11/2013 11:56


A mettre dans le coffre pour ceux qui veulent aller sur le sable !! : des morceaux de moquette ou des sacs à patates !! ( pour les patates voir les Gallinettes !! ) ça ne tient pas de place et ça
dépanne ! si non c'est les grilles sur le toit comme au Dakar ! 


 


encore une sole !! vous devriez vous spécialiser !! elle n'est pas seule !! et c'est mieux que les fiélas !! Après je vois que vous avez les moyens de vous offrir les plages privées
!! 

Articles récents

Hébergé par Overblog